AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Derniers sujets
» Leçon d'escrime
Hier à 20:44 par Katarina sin miedo

» Quand le Traqueur s'éveille...
Hier à 18:44 par Jason

» Time is a valuable thing
Dim 23 Sep - 22:26 par Emily Grimbald

» Offre une rose !
Dim 23 Sep - 17:12 par Proxima Centrenuit

» Encore un nouveau départ
Dim 23 Sep - 17:10 par Hayashi Tanakai

» MVDD
Dim 23 Sep - 13:26 par Proxima Centrenuit

» L'horloge parlante
Dim 23 Sep - 13:23 par Proxima Centrenuit

» La chaine !
Dim 23 Sep - 13:23 par Proxima Centrenuit

» Would You Rather ?
Dim 23 Sep - 13:21 par Proxima Centrenuit

» Ralentissement
Sam 22 Sep - 18:57 par Proxima Centrenuit

» Entrée épicée !
Sam 22 Sep - 17:13 par Proxima Centrenuit

» Par une nuit sans lune.
Sam 22 Sep - 16:20 par Proxima Centrenuit


Carnet de Présentation de Zinnia En'Syva

 :: INRP :: Carnet de Présentation :: Validés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Sam 24 Mar - 11:59
Déchu de HOPE
avatar
Messages : 59

ID AGENT
Matricule: HO-2303
Voir le profil de l'utilisateur http://rebirth-universal.forumactif.com/t253-carnet-de-presentat http://rebirth-universal.forumactif.com/t268-journal-de-l-agent-zinnia#435
CP de Zinnia En'Syva
  • Univers d'origine
  • Kamilia
  • Origine du perso
  • Inventé
  • Âge
  • 27
  • Sexe
  • Féminin
Matricule : HO-2303



Histoire
Dans un système solaire perdu dans l'un des bras spiraux d'une immense galaxie, naquirent deux planètes abritant deux peuples qui allaient devenir des rivaux mortels. Ces deux mondes étaient placés sur le même axe de gravité de leur étoile, de façon complètement symétrique l'une à l'autre par rapport à leur soleil. Ces deux peuples se développaient chacun à sa façon, l'espèce des Shin'Sei vivant sur la planète Zenos'ama, très sensible au mana, allait baser toute sa civilisation autour des différentes formes de magie. De l'autre côté du système, tel un miroir, le peuple des Heimkiirs du monde Kamilia, fier et robuste, se démarquait par une technique toujours plus novatrice et avancée. Les années passèrent et ces deux peuples avaient développés des techniques et technologies qui leur permirent rapidement de prendre contact avec leur planète sœur, mais leurs idéologies complètement opposées et leurs fiertés grandissantes allaient donner naissance à une longue et tenace guerre entre ces deux espèces humanoïdes, occasionnant de nombreuses pertes dans les deux camps...

Une rancœur millénaire aux origines oubliées depuis longtemps aujourd'hui, une succession de batailles et d'océans de sang qui s'étalait sur des siècles de conflit où aucun des deux camps n'arrivaient à prendre l'avantage sur l'autre. Comme des ennemis naturels, les deux peuples redoublaient toujours plus d'imagination dans l'espoir de prendre le dessus, même si à chaque fois, les seules conséquences furent des dommages collatéraux toujours pus grand qui allait même jusqu'à risquer de raser leur système solaire entier. Ce rendant compte de la folie de leurs courses à la puissance, les deux camps ennemis de toujours décidaient enfin à signer un traité de paix afin de préserver l'avenir de tous. C'était dans ce contexte de paix que je naquis, moi, Zinnia En'Syva.

Heimkiir d'un père tenant une petite usine d'armement et d'une mère venant des quartiers commerçants de la Capitale, nous menions une vie tranquille. Bien que pauvre, la génération de mes parents comme la mienne ne connaissait le conflit avec les Shin'Sei que grâce aux manuels et aux documentaires télévisés parlant de cette époque sombre de notre histoire. Depuis la signature du traité, il n'était pas rare que les familles des deux peuples se retrouvent afin de partager un repas ou une journée, permettant aux enfants nés dans la paix de se lier d'amitié et d'essayer, tant bien que mal, d'oublier leur passé sanglant. C'était ainsi que je faisais la rencontre d'Aldamar, un Shin'Sei aux cheveux bleus marine et aux rêves et espoirs grands comme l'univers. Celui qui deviendra rapidement mon meilleur ami avait pour projet de partir visiter les étoiles afin de recenser toutes les espèces vivantes qui existaient dans notre univers et il espérait faire taire tous les conflits qui pouvaient exister. C'était avec le regard rempli d'espoir que je l'écoutais parler de ses rêves d'enfant de dix ans, moi qui n'espérais que reprendre l'entreprise de mon père, sans grande ambition, les moments que je passais avec lui étaient de grand bol d'air frais pour la petite fille que j'étais.

Lorsque sonnait mon quinzième anniversaire, comme le voulait la tradition, moi et tous les autres Heimkiirs de mon âge devaient participer à un service militaire durant cinq années où nous étions séparés de notre famille et de nos amis. C'était durant ces années que je compris que malgré l'apparente paix, c'était plus une tension de guerre froide qui régnait entre les deux mondes séparés par leur étoile scintillante. Certains restaient farouchement persuadés que l'autre camp préparait dans l'ombre une attaque surprise... Comme les vieux démons pouvaient avoir la vie dure.

Maniement de notre technique militaire et civile, cours scientifique et de fabrication électronique, ces cinq années passèrent à une vitesse folle si bien que mon retour à ma vie d'antan me parut presque trop brutal. Cependant, âgé de vingt ans, je savais à présent ce que je voulais faire de ma vie ! Rejoignant la Brigade d'Intervention de Protection et de Sécurité (les BIPS pour les intimes), ma mission devint de protéger les faibles espèces stupides et en retard des systèmes voisins contre leurs propres bêtises ou contre les empires belliqueux qui pouvaient émerger ici et là et qui voulaient user de leur avancée technologique comme d'un avantage contre les primitifs. C'était également à cette époque que je repris contact avec mon vieil ami Aldamar. Celui-ci aussi avait changé durant notre longue séparation, ses rêves d'enfant étaient devenu une obsession pour la paix et la survie de l'univers qui me fit comprendre que de l'autre côté aussi, on craignait une attaque surprise des Heimkiirs. Ce fut également à ce moment que je m'éveillais cependant à des sentiments dont j'ignorais l'existence jusqu'alors...

Après plusieurs mois qui suivirent nos retrouvailles, Aldamar et moi nous avons fait savoir à nos familles que nous avions l'intention de nous marier et, comme le voulait la tradition de mon peuple, cinq années allaient devoir s'écouler entre les fiançailles et le mariage. Ainsi fonctionnait les Heimkiirs depuis des milliers d'années et je n'étais personne pour me permettre de remettre en question le système. Le mage me sourit lorsque je lui expliquais cette contrainte avant de m'enlacer et de m'embrasser. Pour lui, cela lui était égal de devoir attendre cinq ou mille ans, me voir vivre dans un monde en paix était sa seule préoccupation.


Description physique
Zinnia est une jeune femme mesurant environ 1m70, de corpulence mince elle a le teint de peau bronzée et le cheveu noir mi-long attaché par une queue-de-cheval.

Son HopeWear est un débardeur noir uni avec des collants blancs recouvrants ainsi tout son corps, sauf ces bras. Elle porte en permanence sa cape blanche déchirée, dernier vestige de son ancien rang dans la Brigade d'Intervention, de Protection et de Sécurité de son monde perdu. On retrouve également son dispositif d'Arsenal Dimensionnel sous la forme d'une spiral qu'elle attache à sa jambe droite.

En plus de cela, la principale caractéristique raciale des Heimkiir était leurs yeux : en effet, l'iris de ceux-ci avait la particularité d'avoir certains pigments qui reflétaient la lumière, donnant l'impression que leurs yeux scintillaient comme une mer d'étoile. Zinnia a également une cicatrice ressemblant à une comète, lui traversant tout le dos, partant de son épaule gauche jusqu'à sa hanche droite.

Du côté de la Hope Watch, Zinnia est parti sur un boîtier rectangulaire noir, ressemblant à nos téléphones portables irl, qu'elle porte au poignet droit.


Description mentale
Après avoir assisté à la mort de son peuple et de son monde à cause de la vanité de son fiancé, Zinnia c'est complètement renfermé sur elle. Faisant déjà partie d'un peuple arrogant envers les autres races qu'elle considérait comme inférieurs, Zinnia se présente comme quelqu'un de très désagréable et sûr d'elle au premier regard. Rejetant l'aide des autres, elle préfère travailler seule et n'aime guère suivre les chaînes de commandement et les règlements longs et fastidieux des peuples primitifs, préférant user de sa propre justice.

Difficilement impressionnable, elle a le sentiment d'avoir déjà tout vu et tout vécu, trait pouvant encore davantage appuie son air hautain. Suite à son accident passé, elle a développé une haine profonde de la magie et de ceux qui l'utilisent, les considérant aujourd'hui comme des bombes nucléaires ambulantes devant être mis hors-jeu avant qu'une catastrophe ne se produise à nouveau.

Protégé derrière sa carapace, Zinnia garde cependant de graves troubles posttraumatiques, pouvant la pousser à revoir la destruction de son monde et se mettre à entendre des hurlements inexistants si les souvenirs de son passé lui sont ravivés. Elle a également une peur phobique d'être enfermée lui faisant perdre tous ses moyens....


Pouvoirs / Capacités
Le peuple des Heimkiir ayant la particularité physique de ne pas pouvoir utiliser la magie, leur corps étant incapable d’emmagasiner ou de manipuler l'éther ou le mana, ce peuple a rapidement pris partit de miser leur civilisation sur une technique particulièrement avancée et sur des apprentissages militaires poussés.

Arsenal Dimensionnel

Appareil en forme de spiral que Zinnia porte à la jambe droite offerte à tous les membres du BIP, l'arsenal Dimensionnel permet à son utilisatrice d'accéder à un espace de stockage placé dans une dimension personnelle et fermé. C'est dans celle-ci que Zinnia stock son armement ainsi que ses inventions.

Zinnia à part ailleurs un entraînement militaire lui offrant une certaine connaissance dans des techniques d'autodéfense et surtout dans la manipulation des armes à feu.

Don du Fondateur

Pas vraiment un pouvoir, mais plus une particularité de cette civilisation : tous les Heimkiirs ont un certain talent dans tout ce qui touche au bricolage et la technique, mais chacun dans son domaine. Zinnia se débrouille mieux dans le domaine de la robotique.


Test RP
-Attend... tu te fous de moi ?! Tu es encore sur ton journal à la noix ! Rassure-moi, tu n'as pas l'intention d'en faire un livre au moins ! J'imagine pas à quel point il serait chiant... Ralala... Bref, tu as une mission et penses à prendre ton système d’évacuation d'urgence avec toi cette fois ! Ce machin coute une fortune et les patrons me gueulent dessus à chaque fois que tu fais la forte tête en refusant de le prendre !
-La ferme Chef. Et puis de quoi je me mêle en plus, je te dis quelque chose quand tu montres tes revus porno aux gamins qui viennent en stage ?


Fermant son ordinateur d'un geste brusque, la jeune fille à la chevelure noire se retournée sur sa chaise pour faire face à un homme à l'apparence quarantenaire, une calvitie naissante sur le haut du crâne et rougissant devant la tirade de sa subalterne avant de croiser les bras en ronchonnant, foudroyant du regard la jeune femme qui le fixait avec un petit sourire aux coins des lèvres. Pestant dans sa barbe de trois jours, l'homme transférait un dossier sur le terminal de son agent avant de tourner les talons en claquant la porte derrière lui, laissant la demoiselle savourer sa victoire alors qu'elle jetait un œil à la mission que l'on venait de lui confier.

El'Dia était le nom du chef de la soixante troisième brigade du BIPS depuis environ un an, tout juste papa il avait encore de vilains tics pervers que tous ses agents lui connaissaient et que beaucoup s'amusaient à lui rappeler quand il essayait de se faire respecter... Pas un mauvais bougre en soi, mais aux yeux de beaucoup il ne possédait pas les épaules pour gérer ce genre d'unité de protection.

Heureusement pour lui qu'ils étaient en période de paix, le peu de mission délicate qu'ils avaient consistaient à aller retirer toute la technique des peuples qui se prenaient un peu de haut suite à une soudaine avancée technologique. Son menton ancré dans la paume de sa main, Zinnia ouvrait son intitulé de mission sans grande conviction, le survolant à peine jusqu'à voir le nom du commendataire qui lui arrachait un sourire. Attrapant la grande cape blanche, symbole des BIPS, ainsi qu'un petit appareil qu'elle accrochait à sa ceinture, le reliant à son corps grâce à un petit câble, la jeune femme quittait les locaux blafards du QG du BIPS, ce dirigeant sur la passerelle de téléportation qui trônait au centre de la Capitale.

Comme à son habitude, Zinnia fit un détour par son village natal, placé dans une zone rurale complètement oubliée des Citadins, allant embrasser sa mère qui s'occupait de la petite maison familiale avant de faire un coucou à son vieux père. Homme de soixante ans avec des implants cybernétiques un peu partout, les cheveux grisonnant et plusieurs dents en moins avec le visage couvert de traces d'huile, le gérant de l'entreprise Flame&Co était décidé à faire tourner sa boutique jusqu'à sa mort. Arrivant dans le dos de son père, Zinnia le saluait d'une grande tape dans le dos avant de regarder par-dessus l'épaule de son paternel afin de voir ce que celui-ci était en train de bricoler.

-Ma petite Zizi !
-Ne m'appelle pas comme ça...
-Tu tombe à pique, je viens justement de finir ma nouvelle invention, tu m'en diras des nouvelles !


Fier de lui comme un petit garçon venant de finir son premier robot, l'armurier tendait à sa fille un duo de pistolets, l'un de couleur noire et l'autre blanc comme la neige. Surprise, l'agent attrapait ses présents afin de les regarder de plus près, les faisant tourner autour de ses doigts à la manière des cowboy et allant même jusqu'à les essayer en tirant sur des canettes d'alcool vides disposées un peu partout dans le vieil atelier à moitié abandonné de la boîte. Appuyant sur la gâchette, un hurlement de tonnerre retentit, faisant sursauter la jeune fille alors que son bras se levait sèchement à cause du reculé de l'arme, laissant la canette visée exploser sous l'impact.

-Alors ?! C'est cool hein ! Ça fait des mois que je boss dessus ! Flame&Co n'est pas encore mort ma fille ! JE REVIENS DANS LA COURSE !

Massant son poignet endolori, la jeune fille étouffait un petit rire crispé devant l'enthousiasme de son père tout en déposant ses deux armes préhistoriques sur l'établi.

-Papa... C'est de la merde. Tu as au moins vingt ans de retard... Au moins. Brisant l'espoir de son paternel qui baissait la tête lentement en entendant ses mots, il se mit à faire la mou comme un enfant grondé. Allons allons, ne fait pas cette tête, tu vas faire de la peine à mômaa. Bon je te laisse, je dois y aller.
-Oooh... Tu vas voir Alda'? Fait lui une bis' de notre part et dit lui que ta mère attend toujours qu'il vienne manger à la maison !


Affichant un grand sourire en rougissant, Zinnia fit un signe de la main à son père avant de partir rejoindre le commanditaire de sa mission qui l'attendait sur une petite colline surplombant le village. Une colline couverte de fleurs multicolores, petit havre naturel offrant une magnifique vue sur les buildings des villes avoisinantes qui perçaient le ciel... Cet endroit était plein de souvenirs pour notre héroïne à la cape ivoire, car était le lieu du premier baisé qu'elle avait échangé avec son fiancé. Arrivant sur les lieux, malgré qu'il ne lui présentait que son dos, elle le reconnu immédiatement avec sa tignasse bleu marine et le long manteau noir d'Archimage qu'il portait fièrement depuis plus de trois ans maintenant, acquis peu après sa demande de fiançailles. Arrivant à pas feutrés derrière lui, elle lui sautait sur le dos en l'agrippant par le cou tout en lui criant directement dans les oreilles.

-Alors comme ça on est obligé de me donner une mission pour espérer me voir ? Tu n'as rien trouvé de mieux, Monsieur l'Archimage ?

Un large sourire sur le visage et les joues rouges, l'homme avec une cicatrice en forme d'étoile autour de l’œil gauche se retournait afin de pouvoir embrasser sa promise, la serrant dans ses bras tendrement pendant de longues minutes avant de finalement se décider à lui répondre.

-Notre mariage approche et je t'ai promis que nous vivrons en paix, ensemble. Et il se trouve que j'ai justement trouvé un moyen de nous protéger de tous les maux de cet univers, les préparatifs sont presque terminés, il ne...
-Je vois, et c'est à moi d'aller te chercher la dernière « pierre » de ton joli plan c'est ça? Tss, qu'est-ce que tu ferais pas sans moi ! Mais avant de mettre en route ton super plan, tu me feras le plaisir d'aller voir mômaa, on dirait qu'elle se languit de toi autant que moi !


Faisant un clin d’œil à son fiancé, elle remarquait le regard sérieux du jeune homme qui était porté sur l'horizon émeraude du monde natal de notre héroïne. Poussant finalement un petit soupire, comprenant très bien qu'il était complètement plongé dans ses pensées, elle se contentait de déposer un baiser sur sa joue avant de s'écarter de lui, joignant ses mains derrière son dos.

-J'ai compris, je vais aller accomplir ta mission. Mais tu as intérêt d'être là à mon retour.
-Je serai ici même...


Il lui sourit alors, d'un sourire triste et mélancolique qu'elle ne remarquait pas sur le moment. Quelques heures plus tard, Zinnia était sur les lieux de sa mission, sur une petite planète couverte de vastes vallées ce trouvant à quelques systèmes de chez elle. Rapidement conquise par les Heimkiirs il y a bien des années de cela, la planète était aujourd'hui sous la protection du peuple de Zinnia, ici où vivait un petit peuple d'homme-arbre pacifique qui demandait seulement à être tranquille. L'agent avait bien du mal à comprendre ce qu'elle devait chercher exactement, sa mission lui demandant juste de rapporter un objet sans plus d'information et même les locaux n'arrivaient pas à éclairer sa lanterne.

Dubitative, elle eut subitement l'impression que quelque chose venait de se briser en elle, une sorte de très mauvais pressentiment qui lui fit lever les yeux vers le ciel. Des sueurs froides coulaient le long de son dos et il ne lui fallut pas plus pour sauter à bord de son vaisseau. Zinnia s'empressait de rentrer chez elle, sur son monde d'origine couvert d'immenses cités-États débordant de vie tel de grande fourmilière. Mais lorsqu'elle arrivait sur place... Un cauchemars.

Son monde sans lune était côte à côte avec une autre planète de taille quasi-identique à la sienne. Tellement proche que les atomes des deux atmosphères commençaient à s'échauffer mutuellement, enflammant l'air et provoquant de nombreuses explosions dans la haute atmosphère... Ce monde qui ne devait pas être là, c'était Zenos'ama, elle la reconnue presque instantanément. Mais... Comment? D'après l'Université de Kamilia, jamais les deux planètes n'aurait dû rentrer se rapprocher, leurs orbites étaient bien trop stable, et même... Cela n'aurait jamais pu être aussi rapide !

En proie à la terreur, Zinnia eut comme un déclic, les mots de son fiancé résonnait dans son esprit, lui pourrait lui expliquer ! Elle dirigeait son vaisseau vers son village où elle atterrit avec fracas sans prendre la peine de manœuvrer lorsqu'elle put enfin contempler le spectacle : Un champ de ruines et de flammes, l'horizon ayant perdu sa douce couleur, étant maintenant embrasé à cause de la présence de la planète sœur, les deux atmosphères rentrant lentement en collision, les habitants complètement paniqués si pas déjà mort à cause de la chaleur étouffante ou de l'effondrement des habitations fragiles des classes inférieures.

L'herbes fraiches de la campagne n'était plus qu'un désert qui commençait lentement à se fracturer sous l'effet de la gravité altéré par la présence anormale du monde des Shin'Sei. Tout avait été balayé en quelques secondes à cause de l'onde de choc produite par la contacter des deux mastodontes cosmique. Traînant les pieds dans le champ de ruines, à la recherche d'un visage familier, Zinnia finit par retrouver le bras métallique de son père qui serrait encore les deux armes rudimentaires qu'il venait de finaliser, couverts de sang encore chaud, son autre bras cherchant à protéger sa femme étouffé sous les décombres... L'agent retenu ses haut-le-cœur, le visage fermé, elle récupérait en silence les derniers cadeaux de sa famille avant de lever un regard plein de rage et de haine en direction de la colline aux fleurs. Elle le savait, jamais ces deux mondes n'auraient dû se percuter... À sa connaissance, personne ne pouvait accomplir un tel acte...

Mais son mauvais pressentiment persistait et c'était avec la rage et la peur au ventre qu'elle se ruait sur la colline couverte de cendre et de cadavres où se tenait, immobile et les bras levés vers le ciel rouge sang afin de maintenir une sorte de bouclier autour de lui, celui qu'elle aimait tant.

-Aaah... Tu es enfin de retour ! J'ai enfin réussi à détruire le maux de cet univers en déracinant directement le mal à la racine : Les Heimkiirs et les Shin'Sei étaient les cancers de MON univers, nous pourrons vivre en paix maintenant ! Nous... Tous... Ensemble... JE vous protégerez... JE... Ah... Ah... Ahahahahah !

Ses yeux améthyste ruisselaient de puissance magique, un rictus fou et malsain était dessiné sur ses lèvres alors qu'il éclatait d'un rire sombre qui résonnait parmi les cendres de ce double génocide qui s'étalait autour de lui alors que son monde d'origine commençait à devenir un champ d'astéroïdes dans le ciel. Brisé, Zinnia regardait l'homme qu'elle aimait se satisfaire des atrocités qu'il venait de commettre. Perdue, bien qu'elle n'y ait jamais cru, ses instructeurs lui avaient appris que la magie avait l'effet d'une drogue si elle était utilisée à trop forte quantité, pouvant emmener les utilisateurs à la folie. Seule, ce jour-là, elle avait la preuve de cette théorie sous ses yeux... Cet homme, son fiancé, son ami d'enfance aux rêves pleins les yeux... Celui avec qui elle aurait dû bâtir un futur, avoir un enfant, venait de tout lui prendre.

Sa famille... Son peuple... Son monde... Leur avenir...

Serrant les dents, le regard baignant dans la haine et les larmes, l'incompréhension et la peur, elle tirait avec les armes de son père droit sur Aldamar en poussant le légendaire hurlement du désespoir. Les tirs firent mouche, arrachant même un œil au mage qu'il se tournait vers sa fiancée, le regard perdu dans l'ivresse de la folie avant de lui envoyer un torrent de plasma en représailles d'un simple geste de la main, son esprit complètement broyé par le flux de mana colossal qu'il était en train de manier, il n'était pas même sûr qu'il savait ce qu'il était en train de faire.

Heureusement, la perte d'un de ses yeux permis au coup de ne pas être mortel, se contentant de brûler sévèrement le dos de la jeune fille qui fut envoyée plusieurs mètres en arrière à cause de la violence de l'impact. Le sang perlait sur son front et coulait le long de son visage, son dos lui lançait violemment. L'esprit embrumé par le choc, elle savait qu'elle ne pourrait rien faire face à ce démon destructeur de mondes qui lui faisait face. La main tremblante, elle lançait un ultime regard en direction du Mage ivre de puissance qui s'avançait lentement vers elle, sentant sa fin arrivée elle entendit une série de bips venant de sa ceinture, le petit appareil y étant accroché détectant la santé critique de sa protégée, celle-ci fut téléportée à la limite de sa zone d'effet, sur une planète éloignée du système catalogué comme étant « sans danger ».

À l'ombre d'un grand arbre qui dansait au vent, les genoux au sol, Zinnia laissait finalement éclater sa peine et sa colère dans un hurlement en direction du ciel de ce monde qui était baigné dans une teinte sanglante, causé par les deux boules de feu inhabituelles qui brûlaient dans son ciel tel deux soleils embrasant ce triste jour qui marquait la fin d'une époque. S'attendant à ce qu'il vienne finir le travail, Zinnia attendait une mort qui ne vint pas...

Pourquoi? Personne ne le savait, mais elle savait qu'il était encore vivant... Elle le sentait, au fond d'elle-même qu'il avait du se téléporter avant l'impact final. Ce fut seulement après plusieurs jours de silence qu'elle se décidait à quitter la protection de son arbre, son âme et son coeur complètement brisés et une vilaine cicatrice déchirant son dos, sa cape blanche en lambeau et les ultimes cadeaux de son père serré entre ses poings, elle dirigeait ses pas vers le petit village qui se trouvait à quelques kilomètres de là.



3 ans plus tard...

Planète Ex'carty III - 16h47m23s heure locale


Une petite navette blanche traversait l'atmosphère de la planète minière, survolant le désert de sable saphir loin au-dessus des rails qui acheminaient les trains remplis de marchandises entre les mines et le miteux unique spatioport de la zone. Après plusieurs minutes de vol, la navette finissait sa course sur le dit port commercial. Plus loin, à plusieurs kilomètres de là, l'un des trains de marchandises traversait le désert sur les rails magnétiques dans un brouhaha de taule effroyable. Posté sur un pique rocheux surplombant la zone, le verre d'une lunette de sniper reflétait la lumière des trois soleils qui réchauffaient l'endroit

Derrière l'arme, une petite silhouette encapuchonnée dans une cape blanche en piteux état attendait patiemment, en silence, le bon moment. Après de longues minutes, une détonation retentit, résonnant à travers le désert lorsque le conducteur du train se prenait une balle en pleine tête, ses mains posées sur le contrôleur du transport embarquant celui-ci dans sa chute qui envoyait le train dans le décor, celui-ci déraillant complètement et renversant sa précieuse marchandise sur le sable dans un fracas assourdissant.

Éjectant la cartouche vide de son arme, la jeune femme à la chevelure ébène se redressait de son poste de tire, essuyant la sueur qui perlait sur son front d'un revers de la manche avant de quitter les lieux sans dire un mot, rentrant alors au spatioport grâce à un petit scooteur antigravité de l'occasion. Arrivant sur les lieux, la demoiselle aux yeux vermeils scintillants comme une galaxie allait chercher son dû auprès d'un petit homme gras, gérant d'une firme minière concurrente à celle du train qui venait de dérailler.

-Tu as fait du bon travail ! Grâce à toi, mes parts de marcher vont exploser, héhé ! Tiens, voilà ta prime, comme convenu. Mais je peux savoir ce que tu cherches exactement ?
-Je cherche à tuer un destructeur de planète.
-Un... ? Hahaha ! Une seule personne ne peu pas détruire des planètes voyons ! Les soleils t'ont tapés sur la tête ma pauvre fille ! Allez, à la revoyure !


L'homme jetait un petit sac de toile à sa partenaire d'un jour au regard froid en remarquant que deux hommes en uniforme se rapprochaient d'eux, laissant celle-ci recompter l'argent qu'elle venait de gagner afin de s'éclipser.
-En'Syva Zinnia ?

Cela faisait des années qu'elle n'avait plus entendu son nom au complet...  Après la destruction de son monde, les quelques survivants des deux planètes s'étaient dispersés à travers le cosmos, cherchant à se faire oublier, à refaire leur vie ou vivant en tant que mercenaire afin de pouvoir survivre aux jours les jours.

La jeune femme se retournait d'un air sévère, fusillant du regard les deux hommes trop bien habillés pour l'endroit qui venaient de l'accoster, les dévisageant de haut en bas en rangeant sa bourse dans son dos et posant sa main sur l'une de ses armes de poing.

-Ça dépend qui la demande.
-Agent Lafarge du HOPE, nous sommes venus vous chercher.
-Le HOPE? Vous êtes venu m'arrêter j'imagine...
-Du tout, nous venons vous proposer un poste.
-... . . . . . . Pardon ?


Complètement prise au dépourvu par cette demande sortant complètement de nulle part, Zinnia se décidait à couter en détail ce que les agents de HOPE étaient venus lui dire. La Heroes Ordre To Prevent Extinction était inconnu aux oreilles de notre mercenaire, mais leurs histoires l'intriguait.

Les deux agents expliquaient alors la situation à leur potentiel recru, la raison de leur présence dans ce coin perdu de l'univers et de la menace de l'Aîné. L'évocation de cette menace ramenait inexorablement les images de la fin de son monde dans l'esprit de la demoiselle qui posait sa main sur son crâne alors que les cris d'agonie de son peuple recommençaient à résonner dans son esprit, comme dans ses cauchemars...

Elle devait à tout prix éviter que ce genre d'atrocité ne ce reproduise... Et avec les soutiens d'HOPE, elle trouverait même peut-être un moyen de tuer son ancien fiancé... Oui, Zinnia relevait un regard noir de haine en direction des agents, acceptant de les suivre et de les aider à stopper ce nouvel ennemi millénaire.


Autres
Pseudo : Zinnia
Age : 24
Comment avez-vous connu le forum : JASON-SAMA


Revenir en haut Aller en bas
Sam 24 Mar - 14:16
Déchu de HOPE
avatar
Messages : 59

ID AGENT
Matricule: HO-2303
Voir le profil de l'utilisateur http://rebirth-universal.forumactif.com/t253-carnet-de-presentat http://rebirth-universal.forumactif.com/t268-journal-de-l-agent-zinnia#435
Correction fini (en théorie, désolé pour ce qu'il reste... xD) \o
Revenir en haut Aller en bas
Sam 24 Mar - 23:00
Divin
avatar
Messages : 56
Voir le profil de l'utilisateur
Conseils, Corrections, Avis :

Bonjour, et bienvenue !

Ce fut un plaisir de lire ta fiche, tu es le premier joueur à avoir posté (hormis les fondateurs, mais ils ne comptent pas eux ). Sans plus attendre, quelques petites corrections à revoir avant validation !

Histoire

Ta narration est bonne, pas de faute dans son sens et tout est cohérent ! Comme seul reproche, qui va malheureusement revenir dans les autres parties de ton carnet, il y a plusieurs fautes et oublis. Pour ces dernières, je te conseille de te relire à haute voix ! Le cerveau lit plus vite qu'il ne le devrait, il lui arrive de sauter des mots de temps à autre pendant une relecture, c'est normal ~

Pour les fautes, un correcteur fera l'affaire, c'est souvent des erreurs de conjugaisons ou des oublis de lettre.


Test RP

Beau test RP ! L'histoire racontée est touchante, et comme pour l'histoire, tu la racontes bien. Mention spéciale pour la dernière partie, trois ans plus tard  

Pense à bien te relire par contre, notamment à partir du moment où Zinnia revient sur son monde qui sombre dans le chaos, les fautes présentes font sortir du rythme de l'histoire.

En ce qui concerne HOPE et ton monde :

Petit aparté sur une imprécision de notre part. HOPE n'est pas censé entrer en contact avec les planètes, l'Organisation vient directement à la rencontre des personnes qu'elle désire recruter, en se faisant la plus discrète possible.

RU te présente ses excuses pour la gêne que ce non-dit cause


Bon courage pour la suite !!  


Revenir en haut Aller en bas
Dim 25 Mar - 11:22
Déchu de HOPE
avatar
Messages : 59

ID AGENT
Matricule: HO-2303
Voir le profil de l'utilisateur http://rebirth-universal.forumactif.com/t253-carnet-de-presentat http://rebirth-universal.forumactif.com/t268-journal-de-l-agent-zinnia#435
Relecture et modification terminé ! J'ai modifié la partie sur le retour de Zinnia sur son monde, ça devrait être plus fluide à lire (excusez moi pour le dérangement, cette partie à été modifiée sur le tas, c'est pour ça que ça faisait bizarre xD)

Pour les fautes, comme je disais hier à Jason, j'arrive à ma limite... Je ne vois plus rien et Bonpatron ainsi que Scribens sont déjà passés, ils ne trouvent plus rien... :/ Je sais qu'il reste des fautes, mais mes piètres compétences ne me permettent plus de les repérer, gomene...
Revenir en haut Aller en bas
Dim 25 Mar - 14:46
Divin
avatar
Messages : 56
Voir le profil de l'utilisateur
Hello !

Pas de problème pour les fautes, tant que le sens est juste.

Félicitation, te voici enfin validé !
Avant de RP, n'oublie pas de :

→ Recenser ton Avatar
→ Poster le cadre de tes futurs liens inRP
→ Poster le cadre de ta future Chronologie RP
→ Tenter de dominer le monde avant Nashar !

Bon RP parmi nous !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rebirth Universal :: INRP :: Carnet de Présentation :: Validés-