REBIRTH RPG
Arc 1 : Code 4073
REBIRTH RPG
Arc 1 : Code 4073
×

OmniSearch


HRP


InRP

Qu’est-ce que l’OmniSearch ?

L’OmniSearch est un outil créé par le Staff qui recense absolument tous les sujets nécessaires à la compréhension et à la vie du forum. Il a pour but de faciliter votre navigation, notamment grâce à sa barre de recherche.On peut accéder à l’OmniSearch de plusieurs façons :

     
  • Via les images défilantes du Panneau d’Accueil, sur l’accueil du forum.
  • Via le bouton en forme de loupe, lorsque vous passez votre souris sur la petite planète en bas à droite, sur un sujet du forum.
  • En effectuant le raccourci suivant, n’importe où sur le forum :
Ctrl + Maj (Shift) + F

Ce raccourci peut aussi fermer l’OmniSearch.


Comment effectuer une recherche ?

Rendez-vous sur l’onglet “Rechercher”, puis entrez un terme en lien avec le sujet que vous voulez consulter. Veillez à bien appuyer sur la touche Entrer pour être certain de lancer la recherche. Vous verrez alors les sujets vous intéressant apparaître.Il est à noter que, lors de votre première recherche et quelques autres rares fois, les résultats mettent du temps à s’afficher (une dizaine de seconde), le temps de trier les sujets.Si jamais un terme recherché ne vous donne pas le lien du sujet voulu, n’hésitez pas à le proposer à un membre du Staff.

La suggestion de recherche est désactivée
                      -29%
                      Le deal à ne pas rater :
                      Jeu d’ambiance Dobble
                      7.12 € 9.99 €
                      Voir le deal

                      Marre & Cage

                      Page 2 sur 2 Précédent  1, 2
                      Partagez
                      vava
                      Geleerde
                      groupe


                      Ft. Nashar


                      Marre et Cage

                      Marre & Cage - Page 2 Gel1210



                      Encore un nid à emmerde sans fond et toujours plus de questions sans réponses. À croire que le duo ne pouvait pas passer une semaine sans que rien ne vienne perturber leur quotidien. Froissant légèrement le maigre tissu en guise de vêtement de la cornue, elle murmura à l'attention de Nashar :


                      — אַרויסגעוואָרפן, קייסער. עס קען נאָך דינען אונדז.



                      La tuer n'était pour le moment pas nécessaire : curieuse comme à son habitude, Geleerde voulait d'abord en apprendre plus sur ses mercenaires en question et pousser Shira à dévoiler les sombres desseins de Herita. À ses yeux, le hibou n'avait pas simplement commis une erreur de jugement en offrant son savoir de la faune et la flore de Nefyria. Après un an que le Vaisseau-Monde soit porté disparu et des mois que certains natifs avaient découvert l'utilité des cristaux et s'en servaient pour violer les territoires des autres, il lui était impensable d'imaginer qu'Hérita puisse manquer autant de prudence. Non. Il devait y avoir autre chose.


                      Il y avait, forcément... Autre chose.


                      Perçant comme jamais, le cri de la cornue déstabilisa l'hybride un instant. Serrant les dents de douleur, elle porta un regard assassin contre la seconde d'Herita avant de la forcer à se rapprocher d'elle. Front contre front, la louve pesta :


                      — Salope. Qu'est-ce que tu as fait ?



                      À l'appel du bleuté, Geleerde ne lui accorda pas même un regard, se contentant de toujours fusiller la cornue qui affichait pourtant une expression des plus désolées. La tristesse et la résignation se lisaient sur son visage, au point même que la louve en fut surprise. Pourquoi était-elle prête à se sacrifier ? Pour quelles foutues raisons ?


                      — Ne pense pas une seule seconde que tu vas pouvoir t'en tirer comme ça.



                      Au même instant, une subite bourrasque fit trembler les feuilles aux alentours pendant que les animaux de secteur s'affolèrent. La faune se manifestait de la manière la plus primale qui soit : la fuite inspirée par la peur du cataclysme imminent. En une fraction de seconde, le hibou s'était rué sur eux, se dévoilant sous sa véritable forme. Sa voix, imposante et gutturale, capable de transpercer les tympans de n'importe qui, s'imposait à des kilomètres à la ronde. Mais le plus effrayant dans tout cela... Fut le fait qu'il ne hurlait pas.


                      Repoussant Shira avec suffisamment de force pour qu'elle tombe au sol, l'hybride l'emprisonna à l'aide de ses bras squelettiques pour la dissuader de fuir. Dans un même temps, elle porta une cigarette en bouche avant de faire lentement volte-face en direction du hibou qui venait de poser les pattes sur terre. Croulant sous son poids, les herbes folles de la zone furent écrasées tandis qu'un cratère se forma autour d’Herita. L'onde de choc fut telle, que la crinière de la louve se releva un instant, virevoltante et sauvage comme à son habitude... Et tandis que la louve releva son visage pour lui faire face et que le cri perçant du hibou fit trembler de nouveau la forêt, Geleerde prononça à l'attention de Nashar sa sentence :


                      — מאַכט זיכער אַז ער קען נישט שטאַרבן לייכט.



                      Alea jacta est.



                      Respecte ma putain d'autorité, Invité.
                      vava
                      Nashar
                      groupe

                      Marre & Cage

                      image nash


                      Ainsi donc, Herita n’était pas qu’un chétif oiseau. Etait-ce sa véritable apparence ? Ou alors une transformation ? D’ailleurs, était-il purement animal ou à moitié humanoïde ? Nashar se rendit compte qu’il ne connaissait rien de son ancien invité de marque, si ce n’était qu’il s’agissait de quelqu’un de respectueux… Il doutait maintenant fortement de ce dernier détail. Revanchard, le bleuté en vint rapidement à une conclusion : il n’avait qu’à dépecer sa carcasse pour répondre à ses questions.

                      Lorsque Geleerde demanda au bleuté de ne pas le tuer trop facilement, l’Empereur hésita. Il représentait déjà un danger lui seul, et si d’autres de son espèce ou d’éventuels alliés se pointaient, ils passeraient un mauvais quart d’heure. Ce n’était pas insurmontable, mais voulait-il vraiment passer le reste de sa journée à tenter de désincruster du sang de hibou sur ses vêtements ?

                      Sans consulter sa compagne de combat, Nashar resta sur place se mit à flotter à quelques centimètres du sol. Tel un messie, il écarta les bras, dévoilant ouvertement son torse, qu’il bomba par la même occasion. Une provocation ? Non, une confiance totale en Geleerde. Il savait qu’elle comprendrait qu’il engrangeait assez d’énergie pour lancer une succession de puissant sort sur son adversaire. Dans n’importe quelle autre situation, se planter ainsi devant son ennemi serait suicidaire, mais pas dans celle-ci.

                      Une lumière bleue vint entourer Nashar. Les préceptes Akers étaient fabuleux. La magie du monde des mages était basée sur l’utilisation de l’énergie personnelle et de celle de l’énergie environnante. C’est ce dernier facteur qui avait particulièrement intrigué l’Empereur lors de son apprentissage. L’Univers était grand, en tout cas à son échelle. S’il pouvait puiser dans son énergie, il ne manquerait jamais. Il pourrait même se passer de la puissance du démon en lui. Bien évidemment, il n’y était pas encore. Il ne pouvait pas suivre à la lettre la méthode Akers, rarement compatible avec sa propre magie, pour arriver à ces fins. Mais petit à petit, comme maintenant, il apprenait à puiser dans autre chose que les ressources démoniaques sommeillant en son sein.

                      Le regard perçant d’Herita croisa les yeux concentrés de Nashar. L’heure n’était pas à s'émerveiller face à ses progrès. S’il pouvait comptait sur Geleerde pour le protéger, il devait rester sur ses gardes. Surtout que l’oiseau prit soudainement de l’altitude, avec la ferme attention de piqué vers Nashar, tel un volatile picorant un vulgaire ver de terre.

                      Vous n’irez rien ébruiter !


                      Avec ta voix, c’est toi qui te trahis le plus.



                      vava
                      Geleerde
                      groupe


                      Ft. Nashar


                      Marre et Cage

                      Marre & Cage - Page 2 Gel1210




                      Le combat serait brutal. Imminent. Que les terres de Nefyria soient témoins de cette violence en assistant à la tempête de sang qui pleuvrait sur leurs herbes folles. Rien n'était plus jouissif que d'affronter un nouvel adversaire. Rien ne pouvait surpasser cette sensation qu'éprouvait l'indomptable. Un plaisir coupable, qu'elle assumait pleinement. Une habitude, un quotidien, un mode de vie. Geleerde existait pour cette unique raison.


                      Elle avait été forgée dans les entrailles de chair et de soufre de Vaylirah, elle marchait sur des cadavres depuis toujours, broyant les crânes, les carcasses de ceux mort au combat. Vivant sur un champ de bataille ininterrompu, fondé par Valkyrja : Celle qui choisit les Morts. Et que la Parjurée le veuille ou non, qu'elle l'espère secrètement ou non... Elle était condamnée à être toujours en première ligne pour dévorer la vie de chacun. Tel un pion sur un échiquier grandeur nature, une clé de voute que Valkyrja se délectait de faire bouger au gré de ses envies. Et pour toujours.


                      Pendant que Nashar se préparait à lancer son armada de sortilège, la louve gardait ses positions, torse bombé, fière. Sereine ? Elle l'était. Elle resterait Debout. Droite. Inabordable. Inattaquable. Sa force n'était plus à prouver. Combattre un oiseau géant n'était rien face aux titans qu'étaient les Faucheuses. La cendre de sa cigarette tombant lentement à même le sol, un demi-sourire carnassier s'enticha de ses lèvres tandis qu'elle fixait Herita.


                      Elle était prête à juger de la force de ce nouvel adversaire.


                      Perçant l'air à l'aide de ses puissantes ailes, le hibou titanesque se jeta férocement contre le bleuté, griffes prêtes à lacérer sa peau. Non. Il ne laisserait pas ce mage de seconde zone s'en prendre à lui avec tant de facilité. Mais si Herita s'attendait à le toucher sans la moindre difficulté, l'intervention de Geleerde changea aussitôt la donne. D'un coup dévastateur, elle le repoussa avec violence et témérité avant de se placer juste en face du bleuté, tel un gardien des enfers défiant quiconque pouvant s'en prendre à son souverain. Que l'oiseau porteur de malheur tente ce qu'il veut. Qu'il s'acharne, s'il le souhaite. Geleerde protégerait l'Empereur. Car il était sa proie. Son dû. S'il devait périr, cela serait de sa main.


                      Surpris, mais pas au point d'être décontenancé, il se risqua à une nouvelle tentative d'empêcher Nashar de faire quoi que ce soit. Hélas pour lui, une nouvelle fois encore, l'hybride revint à la charge, plus féroce que jamais. Tel un animal sauvage, ses mouvements étaient similaires à un loup en pleine chasse. Puissant. Calculateur. Analyste. Déterminé. Laissant le soin à ses griffes et ses canines de dévorer la chair du malencontreux oiseau, elle gardait toujours Shira emprisonnée dans ses bras squelettiques, à quelques mètres plus loin d'eux. Garder une captive en même temps de se battre, voilà un challenge intéressant.


                      Cherchant subitement à la dévorer d'un seul coup de bec, l'hybride releva ses bras à l'instant même où Herita arriva enfin à sa portée, lui attrapant la mâchoire pour l'empêcher de la refermer contre elle. Le choc fut si intense, qu'elle recula de quelques pas, glissant à plusieurs mètres derrière elle, toujours en tenant fermement l'animal.     

                       
                      — Qui aurait cru qu'un être comme toi détenait tant de fougue au combat.


                      Provocante, l'indomptable offrit un regard des plus sombres à son adversaire avant de le projeter à même le sol et à la seule force ses bras. Les quelques arbres derrière Herita se couchèrent à sa venue, écrasés par le poids du hibou gigantesque.

                      — JE N'AI. QUE FAIRE. DE VOTRE OPINION. VOUS ÊTES. UNE GÊNE. QUI DOIT ÊTRE. EXTERMINÉE.


                      Vaillant, Herita n'était pas prêt à abandonner aussi aisément. Il n'était pas prêt à abdiquer, ni même à laisser deux étrangers lui faire la morale de quelque façon. Il avait ses raisons. Sa propre version des faits. Il n'admettrait jamais son tort. Il ne le devrait jamais.

                      Se jetant à son cou, la louve lui arracha un lambeau de chair à l'aide de sa puissante mâchoire, baignant son visage au teint porcelaine d'un rouge incandescent, symbole de vie du hibou. Désormais blessé, Herita fut gagné d'une rage nouvelle, d'une frénésie totale, au point qu'il se débarrassa de Geleerde à l'aide de son bec et en écorchant une partie du bras de l'hybride. S'il ne pouvait atteindre Nashar pour l'heure, il se décida à viser Shira à la place.

                      — PETIT SOTTE. TU PAIERAS. POUR TON. INCOMPÉTENCE.


                      Subitement, le corps de sa seconde changea de position à l'aide des bras squelettiques de la louve qu'elle déplaçait au gré de son envie. La balançant sans prendre en compte le fait qu'elle pouvait la blesser dans sa manœuvre, Geleerde se projeta sur le dos du hibou, plantant ses griffes dans sa cage thoracique et provoquant un hurlement de douleur à l'animal.

                      — Shira est à moi. Elle est ma proie. Pour un charognard tel que toi, tu ne pourras prétendre qu'à sa carcasse.


                      La louve était en chasse.



                      Respecte ma putain d'autorité, Invité.
                      vava
                      Nashar
                      groupe

                      Marre & Cage

                      image nash


                      La respiration calme, le rythme cardiaque serein, Nashar amassait petit à petit l’énergie au alentour. Cela aurait était bien sûr plus rapide de puiser dans les réserves démoniaques qu’il possédait, mais sur le moyen terme c’était le plus risqué : les emprunts à la chose impie en lui se payaient à des tarifs très élevés. Combien de fois le bleuté avait dû se dépêcher de terminer un combat, de peur de se diviser au milieu de celui-ci et d’exposer Naïcel et Nyris, ses facettes les plus fragiles ? Si au début de sa vie d’Empereur, y avoir recours était quasiment gratuit, ce n’était plus le cas maintenant. Il le sentait : à chaque retour de division, il avait l’impression de ne plus être tout à fait lui. Non pas qu’il lui manquait une partie de son être, mais au contraire, qu’il y avait quelque chose d’autre en plus.

                      L’alternative d’utiliser l’énergie environnante, même si elle était coûteuse en déploiement, était beaucoup plus viable pour Nashar : depuis le début de son entraînement en la matière, il était retourné à une division par semaine, au lieu d’une tous les trois jours. S’il maintenait le cap, il n’aurait plus de risque de céder aux pulsions assassines du Démon. Mais la route était encore longue pour en arriver là.

                      Le combat faisait rage devant Nashar. Le bleuté n’oscillait pourtant pas d’un cil, fermement confiant en les capacités de la louve à le protéger. Et puis de toute façon, il avait déjà accumulé assez d’énergie pour se sortir d’un mauvais pas. C’était donc paisiblement qu’il observait Geleerde mené la tauromachie contre Herita. Le moins que l’on pouvait dire, c’est qu’elle avait du mordant. Sans mauvais jeu de mot. Le piaf aussi avait du répondant. Il était difficile de penser que la fébrile créature qui était venue au Demon’s Empire était le même animal que cette furie ailée.

                      Mais aussi féroce qui l’eut été, le bleuté put analyser sa façon de combattre. Il avait de l’expérience : cela se voyait à sa manière de se déplacer, comme s’il s’attendait à recevoir une attaque dans le dos à tout instant. Nul doute qu’il avait mené bien des batailles. Toutefois, l’Empereur lui-même en avait remporté bon nombre ; ce n’était pas cet oiseau qui allait lui faire peur. Il détaillait donc chacun de ses mouvements afin d’élaborer une stratégie pour le contrer efficacement.

                      Lorsque Herita changea de cible et se concentra sur Shira, Nashar décida qu’il avait amassé assez d’énergie. Les yeux brillants d’un éclat bleu ciel, le mage créa deux golems de glace pendant que le hibou hurla de la douleur infligée par Geleerde. Profitant de sa débâcle, les golems vinrent lui saisirent les ailes, pendant que le bleuté jeta un petit bloc de glace haut dans le ciel.

                      Que… MISERABLE INSOLENT !


                      Le bleuté vint ensuite se planter devant son prisonnier, alors qu’il se débattait pour sortir de la froide étreinte des golems.

                      Vous allez me le payer !


                      Herita prit alors une profonde respiration, il allait de nouveau utiliser son hululement destructeur. Nashar sourit et resta bien dans sa ligne de mire; mais au moment où il allait lancer son attaque, le petit bloc de glace, qui était resté en suspend dans le ciel, lui tomba sur le bec, et le lui gela instantanément. La violente conséquence qui en suivit sonna l’oiseau et le fit cesser toute résistance. Les golems en profitèrent pour finir de le maîtriser. L’Empereur regarda alors Geleerde, puis se mit à examiner méticuleusement chacun de ses membres.

                      Très bon travail, je n’ai même pas une entaille. Il est à toi.


                      vava
                      Geleerde
                      groupe


                      Ft. Nashar


                      Marre et Cage

                      Marre & Cage - Page 2 Gel1210



                      Combattre au corps à corps. La manière la plus apprécié et appréciable pour l'hybride de savourer un affrontement. Son regard ne trompait pas. Elle était en pleine chasse, prête à dévorer sa proie du jour. Elle ne s'en rendait sans doute pas compte, mais les lois de Nefyria semblaient être l'une des raisons à cette soudaine envie d'en découdre avec tant de fougue : était-ce le fait que son côté animal pouvait s'exprimer pleinement ici ? Restant sur le dos d'Herita, griffes parfaitement plantées dans sa chair au point que ses phalanges se retrouvèrent à tortiller l'intérieur de la bête, un regard en direction de Nashar lui suffit pour savoir qu'il était prêt.


                      S'éloignant de la bête en bondissant loin de lui, les deux golems du bleuté firent ce qu'ils savaient faire le mieux : immobiliser leur adversaire. Le concerné ne manqua d'ailleurs pas de signaler le fait qu'il n'avait pas été blessé durant la manœuvre, ce à quoi l'hybride pesta : sur un champ de bataille, celui qui ne porte pas fièrement ses blessures de guerre ne mérite pas sa place ici. Une main dans ses cheveux pour chasser provisoirement les quelques mèches rebelles qui vinrent obstruer son visage, elle porta une main sur ses hanches avant d'offrir un regard empli de sous-entendu à son partenaire de toujours.


                      — Pas étonnant pour un mage : vous n'êtes bons qu'à admirer l'arrière-train des hommes en première ligne.



                      Des taches de sang sur sa peau de porcelaine, son regard brillait tel mille feux incandescents : conséquence après un combat et l'appétit dévorant qu'il en résultait. Une chance pour elle, les hululements d'Herita avaient convoqués d'autres créatures à les rejoindre, augmentant ainsi l'adrénaline de la louve. Sourire bestial de circonstance, elle porta un simple geste de la main à l'attention de Nashar :


                      — Que son Altesse prenne ses aises et aille faire la conversation avec Herita : je me charge du menu fretin.



                      * * *


                      Le reste de la bataille fut expédiée en peu de temps. Instinct de survie actif, la plupart des bêtes rebroussèrent chemin aussi rapidement qu'ils étaient venus après avoir pu constater des dégâts que la louve avait créés sur les autres animaux. Triomphante, l'indomptable revint vers Herita et Nashar, non sans emmener Shira avec elle à l'aide de sa prison d'os personnelle. Entre-temps, le hibou avait été contraint de reprendre sa forme originelle, troquant son apparence géante pour celle que le duo avait pu connaître à Akerys.


                      — Maintenant que tu as pu reprendre tes esprits, tu vas gentiment nous expliquer tout ce bordel. Si tu veux un jugement digne et sans mauvaise foi, tâche de te montrer convainquant.



                      Quelques minutes plus tôt, Geleerde était prête à tuer Herita sans la moindre hésitation. Mais bien plus que son désir de le dépecer, sa curiosité pouvait vaincre n'importe quel instinct primitif : à lui désormais de faire en sorte que l'avidité de la louve soit satisfaite.



                      Respecte ma putain d'autorité, Invité.
                      vava
                      Nashar
                      groupe

                      Marre & Cage

                      image nash


                      En voilà un plan d’action des plus efficaces. Les muscles encaissent et le cerveau travaille pour éviter de se dépenser inutilement. Rien ne servait de s’élancer dans une bataille sans une analyse profonde et intelligente de la situation, ainsi qu’une évaluation des ressources disponibles et sacrifiables. C’est exactement ce que Nashar avait fait le temps d’accumuler assez d’énergie pour lancer son offensive. Si cette méthode prenait un certain temps, elle avait au moins le mérite d’afficher un puissant guerrier d’un point de vue externe. C’était grâce à l’élaboration de ses stratégies que l’Empereur s’était faites une réputation d'implacable à Valice. Dommage qu’elle ne l’ait pas suivi ici.

                      Le bleuté écouta l’irrémédiable réponse de Geleerde à son “compliment”. S’il ne l'admettait jamais, il détestait ses retours de réponse parfaite à ses traits d’esprit. Cela pouvait contraster avec son fort esprit analytique décrit plus haut, mais il avait du mal à renvoyer les piques, surtout quand il s’agissait de Geleerde. Bien sûr, avec assez de temps, il parvenait à trouver la réplique parfaite, mais hélas, le timing n’y était plus. Il se contenta donc d’afficher un léger sourire en répondant d’un simple :

                      Jalouse…


                      Des bruits dans la brousse sortirent le couple de ce qui se rapprochait le plus des préliminaires pour eux. Charognards et carnivores en quête de pitance, la faune hostile venait surement tenter leurs droits à participer au cycle de la vie. Malheureusement pour eux, il n’y avait aucune viande de disponible pour l’instant… À part eux-mêmes, au vu de l’appétit guerrier soudain de la louve. S’en suivirent donc plusieurs joutes de quelques secondes chacune, où l’indomptable domptait tigres géants, sangliers carnivores et volailles anthropophages. Une sauvagerie inutile ? Pas aux yeux de Nashar. Pendant que ses Golems retenaient toujours l’immense Herita, lui pouvait contemplait Geleerde dans toute sa splendeur.

                      Fille de lune aux cheveux ébène, ses yeux rouges transperçaient jusqu’aux sangs des victimes de ses griffes. Pourtant, le bleuté ne pouvait qu’estimer ces bêtes chanceuses de n’avoir eu affaire à elle que quelques instants. Lui qui l’avait côtoyé depuis ses jeunes années d’adultes, il savait le sort qu’elle réservait à ses véritables ennemis, ce qui l’empêchait constamment d’entreprendre des réellement actions hostiles contre elle. Après tout, elle était celle qui devait mettre un terme à sa vie, tôt ou tard. Mieux valait tard que tôt.

                      Le sortant de ses réflexions, le regard d’Herita vint croiser le sien. Nashar put immédiatement y lire la confusion et un soupçon de peur. C’était logique : il était à la merci de ses adversaires qui s’étaient soudainement mis à nettoyer la zone des espèces la peuplant. Nashar s’avança donc naturellement vers lui, puis lui mit un pique de glace fraichement créé sous le cou.

                      Je vais te libérer le bec. Si tu tentes une action hostile, tu meurs.


                      Simple et concis, le bleuté n’attendit de pas de confirmation de la part de son prisonnier pour faire ce qu'il venait d'annoncer.

                      Nous ne sommes pas ennemis, mais nous ne sommes pas amis. De ce qui nous concerne, nous voulons simplement rentrer chez nous sans embrouille, et revenir ici de temps à autre sans nous faire attaquer.


                      Le malchanceux repensa alors à toutes les fois où il s’était fait attaquer sans raison à Val.

                      Beeeh.


                      Ah ? Le pleutre qui n’avait pas fait acte de présence depuis le début de la bataille était maintenant de retour, quand le calme était revenu. Le bouc partageant le corps de Nashar était bien différent de ce dernier. Pourquoi diable une fusion de ces deux êtres ?

                      Alors déhérisse-moi ces plumes. Montre-nous que tu as compris et nous ne te traiterons pas en ennemis.


                      Hérita prit quelques secondes de réflexions. Au vu de sa situation, s’en sortir sans plus de blessure était une aubaine. Surtout en étant témoin de la puissance de ses geôliers. Mais sa fierté, déjà bien mis à mal ses dernières années, l’empêchait d’entendre raison.

                      Achevez-moi plutôt !  


                      Nashar transperça alors la peau du cou de l’oiseau, jusqu’à ce qu’une goutte de sang perle sur ses plumes.

                      Je ne suis pas très familier avec l’anatomie de ton espèce. Néanmoins, j’imagine que si je pousse plus loin, je t'exaucerai. Est-ce cela que tu veux ? N’as-tu pas d’autres objectifs à attendre ? Ceux qui t’ont poussé à nous attaquer si ardemment ?


                      L’Empereur se foutait royalement de la coopération d’Herita. Toutefois, la situation le faisait exulter. Encore plus satisfaisant que d’écraser un ennemi : le réduire en pièce, l’obliger à conspuer sa fierté, voir ses blessures mentales s’inscrire au plus profond de sa chair. Un véritable repas de délice, qui commençait par le regard résigné de l’oiseau.

                      Bien. Maintenant, discutons simplement.


                      Herita se mit alors à rétrécir pour retrouver la taille qu’il avait lorsqu’il était venu au Demon’s Empire. Pas fou, Nashar continua à le maîtriser, en appuyant une des puissantes mains d’un des Golems sur son dos. À la moindre résistance, il serait écrabouillé. Geleerde arriva alors à ce moment.

                      J’imagine que Shira vous a raconté les grandes lignes. Je me suis fait avoir par des personnes sans coeur et je me suis trop sali les mains pour que cela soit exposé au grand jour.


                      Baissant la tête au sol, l’oiseau continua :

                      J’ai peur pour ma vie, mais aussi et surtout pour celle de mon clan et de mes protégés. Le Syrf Kala paraît idéal vu de l’extérieur, mais il est rempli de personnes assoiffées de pouvoir et de territoire. Si mon image se ternit… Si le leader droit et implacable que j’incarne vient à s’éteindre au profit d’un aliéné névrosé par ses fautes… Alors toutes ces bêtes assoiffées de pouvoir et de territoire auront une raison de s’en prendre aux miens, jusqu’à m’avoir.


                      Sans colère ni tristesse, Herita ne laissait transparaître qu’une légère motivation à aller contre sa situation actuelle.

                      Si vous n’êtes pas des ennemis, que grand bien vous fasse. Mais si vous connaissez mes secrets, je ne peux pas me permettre de vous laisser en vie. Tuez-moi maintenant, car je n’arrêterai pas de vous traquer. Les vies de mes subordonnées sont en jeu.


                      Un roi voulant véritablement protéger son royaume ? Nashar en avait croisé certains. Ce n’était ce genre de personne qui était prêt à tout, sauf se soumettre, pour assurer la sécurité de ce qu’ils considéraient comme important. Mais au final, leurs déterminations ne leur apportaient rien. Leurs royaumes n’étaient que terre, recouverte des cendres de leurs ancêtres et des larmes des victimes de leurs obstinations.

                      Le bleuté se tourna alors vers Geleerde, afin de recueillir son avis sur la situation :

                      וואָס טאָן איר טראַכטן פּערסנאַלי, איך טראַכטן מיר קענען באַקומען מער און מער פון שיראַ. בעסער צו ענדיקן עס רעכט אַוועק.


                      vava
                      groupe
                      Aller en haut MenuAller en bas