REBIRTH RPG
Arc 1 : Code 4073
REBIRTH RPG
Arc 1 : Code 4073
×

OmniSearch


HRP


InRP

Qu’est-ce que l’OmniSearch ?

L’OmniSearch est un outil créé par le Staff qui recense absolument tous les sujets nécessaires à la compréhension et à la vie du forum. Il a pour but de faciliter votre navigation, notamment grâce à sa barre de recherche.On peut accéder à l’OmniSearch de plusieurs façons :

     
  • Via les images défilantes du Panneau d’Accueil, sur l’accueil du forum.
  • Via le bouton en forme de loupe, lorsque vous passez votre souris sur la petite planète en bas à droite, sur un sujet du forum.
  • En effectuant le raccourci suivant, n’importe où sur le forum :
Ctrl + Maj (Shift) + F

Ce raccourci peut aussi fermer l’OmniSearch.


Comment effectuer une recherche ?

Rendez-vous sur l’onglet “Rechercher”, puis entrez un terme en lien avec le sujet que vous voulez consulter. Veillez à bien appuyer sur la touche Entrer pour être certain de lancer la recherche. Vous verrez alors les sujets vous intéressant apparaître.Il est à noter que, lors de votre première recherche et quelques autres rares fois, les résultats mettent du temps à s’afficher (une dizaine de seconde), le temps de trier les sujets.Si jamais un terme recherché ne vous donne pas le lien du sujet voulu, n’hésitez pas à le proposer à un membre du Staff.

La suggestion de recherche est désactivée
                      Le Deal du moment : -36%
                      Pack 1 mois – PAMPERS New Baby Taille 1 (2- 5Kg) ...
                      Voir le deal
                      29 €

                      Un nouveau monde, et déjà des problèmes !

                      Partagez
                      vava
                      Negev
                      groupe


                      feat. Yoligan !
                      Des problèmes...


                      Cela devait faire plusieurs semaines maintenant.

                      ...Plusieurs semaines qu'elle n'était plus là. Plusieurs semaines que je ne l'avais plus revue... Eh, mais était-ce réellement le cas ? Après tout, je n'avais rien pour m'aider. Je ne pouvais pas me fier à l'horloge intégrée à mon Digimind, car je ne savais pas par quel moyen je pouvais la régler, n'ayant aucun référentiel sur ce nouvel univers... Aurais-je du demander ? Peut-être, probablement d'ailleurs, mais je n'avais pas la tête à cela... La disparition de la machine gun IWI Negev de G&K avait eu le don de monopoliser mes pensées depuis quelques temps. Nous n'étions pas vraiment proches, il était vrai, mais nous étions partenaires, nous faisions partie du même camp, et je ne laisserai jamais un allié perdu derrière moi. C'était pourquoi je m'étais mise à la chercher.

                      D'abord, j'étais allée fouiller ses traces par moi-même, sans demander d'informations aux personnes alentours, rien. Et en voyant l'inefficacité de cette façon de faire très vite, je m'étais mise à poser des questions aux natifs d'Akerys. Certains la connaissaient de son visage, déjà recherchée par la milice suite aux événements de Sodosopa... Mais ils ne savaient pas où elle pouvait être, ce qui était compréhensible, car elle serait probablement derrière les barreaux si c'était le cas. Lorsqu'on me posait la question "Pourquoi la cherchez-vous ?", je répondais, d'une sincérité fausse mais convaincante, que je souhaitais rendre la Justice, insinuant plus ou moins que j'aidais la police locale. Ce qui n'était, de toute évidence, pas le cas.

                      Remarquant vivement que tous mes efforts étaient inutiles, il fut un jour où j'avais failli replonger dans le désespoir, tête baissée à marcher dans les rues marchandes de Livingo. Alors, à ce moment précis, n'importe quelle lueur d'espoir m'offrirait un optimisme inégalable... Car après tout, j'avais une part de responsabilité la dedans, non ? Je ne lui avais jamais parlé de ma relation avec Lacheal, de ce rendez-vous que j'avais entretenu avec elle... Et je l'avais laissée derrière moi, revenant sans la trouver dans notre "planque". J'étais seule. Et tout cela avait réussi à me rappeler d'atroces souvenirs. Encore et toujours, cette équipe, que j'avais failli réduire à néant par incompétence, me revenait à chaque fois que ce sentiment me submergeait.

                      La culpabilité m'avait envahie.
                      C'était pourquoi je devais la chercher.
                      C'était pourquoi je devais la retrouver.

                      Alors, à ce moment précis, lorsque je sus que plusieurs disparitions intermondiales avaient été signalées, je m'étais rapidement faite la conclusion qu'elle devait en faire partie.
                      Alors, à ce moment précis, je m'étais lancée à la recherche du responsable de tout cela. Récoltant les infos par-ci par-là sur Akerys, je pris la décision de partir sur Solarii, un des mondes victimes de ces disparitions mystérieuses. Un monde que je ne connaissais pas. Je ne saurais dire pourquoi je m'étais lancée là bas. Probablement étais-je poussée par l'élan stupide du désespoir dissimulé derrière un faux optimisme ? Je savais, au plus profond de moi, que je ne réfléchissais pas. Que je ne faisais rien correctement. Mais je suivais cet "instinct" tout de même.

                      Alors, cristal en mains, j'avais pensé fortement à ce nom. Solarii. Encore et encore. Solarii.
                      Et, dans un courant d'air, je fus propulsée ailleurs.



                      AAAAAAAH !!!


                      Comment aurais-je pu deviner que j'allais tomber du ciel ?! Dans une chute qui aurait pu être mortelle pour n'importe quelle autre créature ne possédant pas une armure suffisante, je tentai de m'accrocher à un bâtiment, mais je glissai et mon corps se frotta à ses murs, avant que je ne tombe sur le dos contre le sol. Je pouvais m'estimer heureuse de ne pas ressentir la douleur et d'avoir un corps suffisament résistant, mais il restait que j'aurais voulu avoir un meilleur atterrissage... Surtout que visiblement, j'avais attiré l'attention ! Alors, sans même que je puisse m'habituer aux alentours de ce nouveau monde, un homme quitta son groupe pour s'avancer vers moi, alerté.

                      Hey, vous là !

                      Me relevant lentement, je pris soin d'ôter la poussière sur mes vêtements avant de reprendre mon fusil et me tourner vers l'individu, qui, en apercevant mon arme, eut un mouvement de recul.

                      Wow, hey ! Baissez votre arme !

                      Hein ? Attendez, je viens à peine de-

                      Qui êtes-vous ?! Et d'où venez-vous ?!

                      Assiégée de questions, sans compter le ton agressif de ces à priori militaires au vue de leur tenue, je me sentais attaquée. Reculant de quelques pas, j'essayais de paraître assez calme et pacifique envers eux.

                      Écoutez, je n'ai pas beaucoup de temps à perdre, je suis à la recherche d'une amie et-

                      Encore une fois, qui êtes-vous ?!, m'hurla-t-on, me coupant une nouvelle fois sans chercher à comprendre mes problèmes. Essayant une nouvelle fois de caresser dans le sens du poil, je continuai :

                      Je... Je n'ai pas le temps pour discuter, vous comprenez ? Je dois chercher des informations vis à vis de-

                      Un autre homme s'approcha, me pointant de son fusil - d'une technologie visiblement très différente de la mienne en apparence - pour me forcer à leur obéir, contrastant parfaitement avec sa voix calme et posée.

                      Vous êtes priée de nous suivre, madame. Votre apparition soudaine ici et votre manque d'envie de nous donner des informations vous donnent un air suffisamment suspecte pour que nous soyons obligés de vous mettre en garde à vue.

                      En garde à vue ? Vraiment ?! Mais je ne pouvais pas me permettre ça ! Et je n'avais rien fait ! C'était ridicule !

                      Mais, quoi ?! Je n'ai pas décidé de tomber ici !

                      Suivez nous !

                      Ugh... Je n'ai pas de temps à perdre ! Donc pardonnez-moi d'avance, mais je dois y aller !

                      Cela pouvait sembler être une idée stupide voire inconsciente, mais c'était ma seule option pour éviter d'être trop longtemps derrière les barreaux...

                      HEIN ?! ARRÊTEZ LA !

                      Alors je courus. Je réussis à éviter le groupe et pus m'élancer loin d'eux, très vite. Néanmoins, sans que cela puisse me surprendre, on déclencha une alarme, et on cria dans tous les sens.
                      Je savais que je m'étais plongée dans de sérieux problèmes à cause de ça, mais je n'avais pas le choix ! Déambulant donc les rues à vitesse fulgurante, poussant tous ceux qui étaient sur mon chemin sans m'en prendre trop violemment à eux, je montais parfois sur les bâtiments pour venir sauter à nouveau sur le sol un peu plus loin. Ugh, comment avais-je pu me mettre dans de tels soucis en aussi peu de temps ?!

                         




                      Dernière édition par Negev le Lun 23 Déc 2019 - 13:11, édité 1 fois


                      Un nouveau monde, et déjà des problèmes !  Hlwo

                      Un nouveau monde, et déjà des problèmes !  Lr2g
                      La spécialiste se bat en crimson
                      Neg', le fusil rangé :
                      Un nouveau monde, et déjà des problèmes !  2ndu
                      vava
                      Yoligan Niveren
                      groupe
                      QG INCONNU, CONTINENT INCONNU, PLANÈTE SOLARII

                      Je soupirai. Confortablement assis dans mon siège à mon bureau je faisais le tri dans ma paperasse d’autorisations qui allait me servir dans l’obtention de moyens logistiques via le marché noir. Ils allaient me servir sur une intervention ultérieure et risquée puisque bien évidemment, cette dernière mettait mon grade en péril si elle était rendue publique. Et dire que tout ce papier eût été déchiqueté puis brûlé une fois tout ceci terminé…
                      Pour vous donner une image du lieu, vous pouvez imaginer un bureau de poste de police de votre époque moderne. Avec des lattes de bois pour la partie basse des murs et portes avec soit du béton armé soit des vitres floutées – avec stores – pour la deuxième moitié haute, une table à tiroirs simple – dont la paperasse y formait quelques piles à mon grand regret – et une grande armoire qui en plus de stocker quelques dossiers sur mes soldats me servait de garde-robe ainsi que de rangement provisoire d’équipement. En effet, un manteau lourd renforcé était fort peu pratique dans ce genre de situation, j’étais donc uniquement affublé de mon haut noir et de mon pantalon renforcé noir, le reste reposant dans la fameuse garde-robe.

                      Mon tri de dossiers terminé, je sortis la machine à écrire de sous mon bureau afin de rédiger un rapport, quand le téléphone sonna pour m’annoncer ensuite une terrible nouvelle :


                      « Major, je sais que vous venez de sortir d’une réunion stratégique exténuante avec vos supérieurs, mais on nous alerte une intruse… potentiellement possesseur de cristal, que la police locale n’a pu interpeler. Un blessé léger seulement, la cible ne semble pas hostile mais refuse d’obtempérer en plus d’être armée. »

                      Je soupirai à nouveau :

                      « Sait-on quelque chose sur le comment de son arrivée en plein milieu de… » Je regardai le petit voyant indiquant la provenance de l’appel « La zone deux ?! Elle est tombée du ciel ou quoi ?! »

                      « Bingo Major. »

                      « C’est la deuxième fois en même pas quelques jours… Il faudrait que l’on règle ce soucis d’apparitions soudaines. Mais donc pourquoi me donner ces informations ? Je suis très occupé là. »

                      « Ça vient d’en haut Major, peut être que le cas de Suram n’est pas passé inaperçu. »

                      « Et maintenant je dois jouer le rôle de diplomate… Quelle aubaine ! Puis-je savoir quelles mesures ont été prises ? »

                      « Pour le moment nous profitons de sa méconnaissance des lieux pour la désorienter mais ça ne saurait tarder avant qu’elle ne s’en rende compte. L’intruse semble au point avec les manœuvres militaires… »

                      « Et comme j’ai la bonne habitude de ne pas respecter le protocole tout comme mes hommes, mes qualités sont plus que bienvenues je comprends. »

                      Je sortis d’un tiroir le plan de Kamtsu Zone II puis la parcourus des yeux tandis que le contact reprit de sa voix féminine, douce et mielleuse :

                      « N’oubliez pas que vous restez en concurrence avec l’armée locale, mais si les autres l’arrêtent avant vous les relations diplomatiques avec les autres Mondes ainsi que les locaux de Sielyr risquent d’en pâtir. »

                      « Oui je sais. Je vais donc vous demander de faire contacter en urgence expresse mes hommes. Dîtes-leur de boucler la rue trois mille deux cent seize et d’y rester en standby une fois sous couverture, ordre du Major Niveren. »

                      « Compris. Je transmets cela tout de suite. »

                      Je me levai du siège puis commençai à me rhabiller en continuant la discussion :

                      « Ensuite, contactez la police locale : qu’ils ne fassent feu uniquement si cette dernière fait feu ou pour rediriger sa trajectoire en guise de sommation, je veux qu’ils l’envoient sur la rue trois mille deux cent quinze et ne visent uniquement son arme si besoin. »

                      « Son arme vous dites ? »

                      J’ajustai Tact à la ceinture puis mon masque une fois mon manteau enfilé :

                      « Oui son arme. Elle a fait une chute incroyable donc son corps doit être à l’épreuve de nos balles. Croyez-en mon expérience, je sais qu’un être tombé du ciel, s’il est encore vivant, c’est que ça éponge beaucoup de choses. Je ne sais pas comment son arme a pu survivre une telle chute, peut être a-t-elle été amortie, mais ça ne coûte rien de tenter. »

                      « Je transmets cela. Autre chose ? »

                      Je finis par mettre mes gants puis prendre ma canne avant d’ajuster mon chapeau :

                      « Je passe sur mon talkie. Le QG vous mettra directement au courant si j’ai de nouvelles directives. Stratège cramoisi, terminé. »


                      Dernière édition par Yoligan Niveren le Jeu 19 Déc 2019 - 19:10, édité 4 fois (Raison : correction fautes)


                      « Un conseil Invité, sois du bon côté de mon Tact. Je peux aussi te faire une petite démonstration de ma Diplomatie, mais il est certain qu'il te faudra plus que tes 42 batailles pour espérer me vaincre. »

                      Une réputation de vétéran :
                      Un nouveau monde, et déjà des problèmes !  P2np

                      Un scientifique du commandement :
                      Un nouveau monde, et déjà des problèmes !  Giphy

                      Des plans spectaculaires :
                      Un nouveau monde, et déjà des problèmes !  Source
                      vava
                      Negev
                      groupe


                      feat. Yoligan !
                      Des problèmes...


                      Moi, T-Doll d'élite de 16LAB, R0635, icône de Justice, me voilà poursuivie par des militaires ! Sans compter cette histoire à SodoSopa... Ugh, certes, personne n'était au courant que j'avais prêté main forte à un criminel, mais je ne pouvais m'empêcher de me sentir tâchée par ce geste. Moi qui cherchais à maintenir la paix, la Justice, l'Ordre ! Je me devais de mettre un terme à tout ceci. Mais... Pas pour l'instant. Ce n'était pas comme si j'étais suivie par des tas d'hommes armés, voyons !

                      Écoutez, je n'ai vraiment, mais vraiment pas le temps ! J'ai une amie à sauver, alors déguerpissez de mon chemin, merde !

                      Hurlai-je, tenant fermement mon arme en évitant du mieux que je pouvais de l'utiliser. Je ne voulais absolument pas blesser toutes ces personnes que je ne connaissais guère. Mes yeux vairons analysant les alentours en cherchant un moyen de fuir cet endroit, je compris vite en voyant l'organisation des groupes de soldats, qu'ils cherchaient à m'encercler. Quelqu'un leur avait visiblement donné un plan pour qu'ils fonctionnent aussi précisément. J'avais vite repéré leur manière de faire grâce à mon Digimind d'élite : ils tiraient sur le sol pour m'éloigner et me forcer à suivre une certaine direction, mais en plus, ils cherchaient également à viser mon arme par moment, probablement pour éviter que je ne m'en serve.


                      Fronçant des sourcils, je soupirai en courant, et, leur faisant croire que leur plan allait marcher en empruntant une ruelle après avoir éviter une pluie de balles, je bondis soudainement en arrière alors qu'on fonçait vers moi, faisant un salto avant d'assommer plusieurs hommes d'un coup de fusil bien placé, ou encore avec mes simples mains. Capuche relevée, je venais de neutraliser un groupe, sans que cela blesse ou ne soit létal bien entendu. Voyant apparaître un autre groupe de militaires devant moi, je cherchai quelque chose dans ma poche... Une fumigène. Je levai les yeux. En me pressant un peu, j'allais peut-être pouvoir monter sur ce bâtiment avant qu'ils ne le remarquent...

                      Prenant de l'élan, je la lançai de toutes mes forces vers leur direction, et une fois que la fumée les aveugla, je bondis m'accrocher à un balcon, grimpant ainsi vivement en faisant d'autres bonds de balcons en balcons. Il n'était pas question de dangerosité de ces êtres... Les Dolls de Sangvis Ferri étaient bien plus dangereuses que ces hommes-là. Mais je ne cherchais pas à les éliminer. Je souhaitais seulement partir d'ici.
                      Une fois sur le toit, je pressai le pas, faisant de mon mieux pour ne pas attirer les regards, glissant dans les ombres. Ce n'était clairement pas une manoeuvre facile, surtout pour quelqu'un d'habitué à la ligne de front, mais je faisais partie de l'élite, alors cela ne devrait pas me poser problème... Tout était enregistré dans mon Digimind. Je ne pouvais pas faillir.

                      Là bas ! Ça doit être la sortie de cette zone militaire... Il y a quelques gardes, mais je peux passer., pensai-je, alors que je regardais de loin et de haut, avec mes prunelles artificielles. Mes iris brillant d'espoir, je sautai du toit pour atterrir sur mes pieds sous un choc violent, arrivant même à fissurer le sol. Courant vers mon objectif, je fis tomber les deux hommes en me mettant sur le côté et en taclant parfaitement.

                      Excusez-moi ! Mais je suis pressée !, m'exclamai-je avant de me remettre droite, les regardant au sol avec léger sentiment de culpabilité. Mais je ne pouvais pas me permettre de plonger dans les remords maintenant ! C'est pourquoi je me retournai pour reprendre ma route, mais...

                      Un homme, canne en main, et surtout armé d'une chose qui semblait être aussi effrayant qu'un objet Sangvis, se présenta devant moi. Son visage était caché par un étrange masque qui ressemblait à une tête de corbeau, avec un chapeau sur la tête et un large manteau noir. Il n'avait pas l'air comme les autres, et rien que cela me suffisait à comprendre que je ne devais pas le sous-estimer. Il me bloquait le passage... Je ne pouvais pas le laisser faire ! Ou alors les autres militaires me rattraperont, et je ne pourrai pas sortir d'ici rapidement !
                      Adaptant un faciès sérieux, le visant de mon SMG, je lui dis ceci :

                      Je n'ai pas de temps à perdre. Alors qui que vous soyez, ôtez-vous de mon chemin. Je n'hésiterai pas à tirer., menaçai-je d'un ton austère.

                         




                      Un nouveau monde, et déjà des problèmes !  Hlwo

                      Un nouveau monde, et déjà des problèmes !  Lr2g
                      La spécialiste se bat en crimson
                      Neg', le fusil rangé :
                      Un nouveau monde, et déjà des problèmes !  2ndu
                      vava
                      Yoligan Niveren
                      groupe


                      Depuis une fenêtre d’un des deux bâtiments, une petite lumière verte s’en échappa sous la forme de clignotement, ce à quoi je répondis d’un regard prolongé en sa direction pour signifier ma ratification.
                      Positionné en plein milieu de la rue, la circulation alentour avait été déviée temporairement pour permettre l’isolation du quartier, j’attendais donc l’arrivée de l’intruse les deux mains posées sur ma canne Diplomatie, impassible et de nouveau le regard fixé au loin vers ce que j’estimais être son point de passage. Si mon plan avait été correctement pensé, elle devait être capable de grimper d’une manière ou d’une autre par les balcons positionnés sur la rue voisine, en devinant qu’elle devait s’y faire encercler. Et les bâtiments faisant face ne possédant pas de balcons, faute de connaître les sous-terrains et la présence potentielle de soldats, il était donc obligatoire qu’à moins d’une capacité de saut incroyable ou de vol elle cherchât à grimper ou de risquer l’effraction chez des inconnus armés. Heureusement que cette dernière semblait plutôt pacifiste, car le choix de l’effraction hasardeuse était le pire scénario possible, surtout couplée à une prise d’otage pour être tranquille de circuler.
                      Une voix masculine et ferme vint perturber le calme du moment, alors que quelques rues plus loin l’alarme et les coups de feu faisaient rage. Le son résonnait dans mon casque :

                      « J’ai une info qui devrait te servir, apparemment elle chercherait à sauver une amie. Cela dit… »

                      Un petit rire m’échappa quand je portais ma main au cou pour activer le micro :

                      « Ne t’inquiète pas, un de mes hommes l’a entendue le crier de vive voix. »

                      « Merci, essaie de calmer vite cette histoire, les supérieurs de Sielyr s’impatientent. »

                      « Promis. Merci du tuyau, la prochaine fois c’est moi qui régale. »

                      « Parfait. »

                      La transmission s’interrompit, je repris ma pose initiale quand enfin j’entendis le bruit sourd d’une chute fracassante suivie d’une gueulante d’excuses, la voix était féminine et l’accent particulier quand enfin j’aperçus la fameuse soldate.
                      Si quelque chose était certain, ce fut l’absence totale d’uniforme ou toute affiliation militaire. À part les quelques caractères parcourant sa tenue et dont la signification m’échappait, rient ne semblait ne serait-ce qu’indiquer son monde d’origine. Pire, elle détenait un objet fort intriguant à son holster mais aucune arme de petite taille pour servir de backup à sa principale. En effet, il n’était pas rare de voir un duo alliant fusil d’assaut et arme de poing, notamment en milieu urbain à défaut de détenir une arme principale spécialisée en milieu confiné. Cependant, ce n’était pas son cas, le canon et la crosse de son arme étaient bien trop longs pour pouvoir aisément l’utiliser en intérieur. Une question se posait alors : Quel était le fonctionnement de cette parabole à main ?

                      Et surtout : Depuis quand on portait une si petite tenue sur le champ de bataille ?!

                      M’ayant vu et approchant ma position, elle me jaugea en même temps puis arrivée à mon niveau, dirigea son arme vers moi en me sommant de déguerpir. Elle prétextait ne pas avoir le temps ni l’hésitation à tirer en cas de refus, ce qui m’arracha un petit rire. Sans bouger d’un cil, je continuai de la fixer en lui répondant :

                      « Si je m’écarte, vous avancerez, et la mort vous attrapera au tournant. Si je suis ici c’est pour vous donner un dernier avertissement avant que vos chances de retrouver votre amie saine et sauve ne se perdent, car ici on ne donne pas d’infos aux étrangers, encore moins à ceux qui pointent leur arme en guise d’argument, et vous ne savez certainement pas de l'étendue des dangers que vous parcourrez en ce monde. Vous n’avez encore blessé ni tué personne, aucune poursuite ne vous sera faite si vous décidez de vous poser le temps que nous discutions de votre présence en ces lieux. Car ce n’est pas en vadrouillant au hasard, parmi les menteurs ou autres intéressés que vous trouverez ce que vous cherchez. Après tout… »

                      Je plongeai ma main dans une poche interne de ma veste, pour en sortir un cristal, ayant une apparence similaire à de l’anthracite aux formes parfaitement régulières d’un trapézoèdre tétragonal :

                      « Vous n’êtes pas seule. »


                      « Un conseil Invité, sois du bon côté de mon Tact. Je peux aussi te faire une petite démonstration de ma Diplomatie, mais il est certain qu'il te faudra plus que tes 42 batailles pour espérer me vaincre. »

                      Une réputation de vétéran :
                      Un nouveau monde, et déjà des problèmes !  P2np

                      Un scientifique du commandement :
                      Un nouveau monde, et déjà des problèmes !  Giphy

                      Des plans spectaculaires :
                      Un nouveau monde, et déjà des problèmes !  Source
                      vava
                      groupe
                      Aller en haut MenuAller en bas