REBIRTH RPG
Arc 1 : Code 4073
REBIRTH RPG
Arc 1 : Code 4073
×

OmniSearch


HRP


InRP

Qu’est-ce que l’OmniSearch ?

L’OmniSearch est un outil créé par le Staff qui recense absolument tous les sujets nécessaires à la compréhension et à la vie du forum. Il a pour but de faciliter votre navigation, notamment grâce à sa barre de recherche.On peut accéder à l’OmniSearch de plusieurs façons :

     
  • Via les images défilantes du Panneau d’Accueil, sur l’accueil du forum.
  • Via le bouton en forme de loupe, lorsque vous passez votre souris sur la petite planète en bas à droite, sur un sujet du forum.
  • En effectuant le raccourci suivant, n’importe où sur le forum :
Ctrl + Maj (Shift) + F

Ce raccourci peut aussi fermer l’OmniSearch.


Comment effectuer une recherche ?

Rendez-vous sur l’onglet “Rechercher”, puis entrez un terme en lien avec le sujet que vous voulez consulter. Veillez à bien appuyer sur la touche Entrer pour être certain de lancer la recherche. Vous verrez alors les sujets vous intéressant apparaître.Il est à noter que, lors de votre première recherche et quelques autres rares fois, les résultats mettent du temps à s’afficher (une dizaine de seconde), le temps de trier les sujets.Si jamais un terme recherché ne vous donne pas le lien du sujet voulu, n’hésitez pas à le proposer à un membre du Staff.

La suggestion de recherche est désactivée
                      Le Deal du moment :
                      LEGO : Le 2eme à -50%
                      Voir le deal

                      On a dit deux doigts pas plus [+16]

                      Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant
                      Partagez
                      vava
                      Aaliyah
                      groupe
                      Aaliyah sortit de la douche. On lui avait donner des vêtements, et un appartement, elle n’allait pas se plaindre, cela faisait un peu plus d’un mois qu’elle était sur Akerys, elle avait compris et appris qu’elle ne risquait pas de rentrer chez elle de si tôt. Elle avait débarquer sur cette planète qui apparemment était une planète de magie, enfin pas apparemment, elle avait littéralement vu des gens disparaître et réapparaître plus loin. Elle avait enfiler un t-shirt trop grand et une culotte et s'était accoudée sur le rebord de son balcon.

                      Apparemment elle n’était pas la seule à avoir atterrit ici à cause de ces crystaux. Elle avait eu un mince espoir de ne pas être seule, mais ils n’avaient visiblement jamais vu de Loups comme elle, elle était seule, et elle avait un peu peur, sans doute parce qu’elle n’avait jamais entendu parler d’un lou-garou solitaire qui ne deviendrait pas fou. Pour l’instant, elle s’en sortait mieux qu’elle ne l’aurait imaginer, elle avait pu passer sa première pleine lune tranquillement .

                      Elle avait aussi compris qu’elle n’était pas logée à titre gracieux, elle allait devoir tôt ou tard rembourser sa dette. Elle était quelqu’un d’honnête et elle appréciait qu’on lui ait au moins laisser un peu de temps pour se faire à tout cela. Apparemment d’autre gens venait d’autres monde et avec ce crystale, elle pouvait voyer dans trois autres mondes dont on lui avait parler brièvement. Elle se redressa et s’assit en tailleur. Elle n’avait aucune idée de comment tout cela fonctionnait et en fait elle n’était pas sûr d’avoir envie de se retrouver de nouveau dans un monde différent, elle aimait bien ici, les gens étaient intelligents et sympathique, enfin, surtout curieux, et elle devait attirer un peu l’attention avec ses longsz cheveux blancs. Quand elle s’était calmer elle était aller s’excuser au près des marchands qu’elle avait vandaliser, même si elle avait fait ça par instinct de conservation elle n’avait pas voulu leur causer du tort. Il y avait même un des marchands qui l’avait serrer dans ses bras, ils avaient été rembourser par le gouvernement d’Akerys  et ils avaient eu une version plus complète de l’histoire que ce qu’elle leur raconta. Le monsieur lui avait offert une lourde couverture en laine duveteuse qu’elle avait étalé sur son lit et dans laquelle elle aimait se rouler en boule pour dormir. On lui donnait quelques moyens pour qu’elle subvienne à ses propres moyens et elle retournait à ce marché pour faire ses courses. Un des commerçants lui offrait toujours une pomme, en même temps elle avait drastiquement fait augmenter ses ventes de pommes.

                      Elle se demandait comment cela ce serait passer si elle avait atterrit ailleurs, enfin, sur une autre planète. Elle savait qu’ici on ne lui faisait pas la charité, mais qu’elle allait devoir travailler dur, mais que ce serait-il passer si elle avait débarquée sur la planète des robots ? Comment elle s’appelait déjà ? Ah oui, Solarii. Le crystal transparent se mit à briller dans sa main, elle se releva d’un coup. Non pas encore ? Sérieux ?!

                      Elle sentit son être se décomposer et BAM. Elle tomba de l’équivalent d’un étage et atterit miraculeusement sans grand heurt sur le pavé froid et humide. Elle regarda autour d’elle mais il faisait sombre, et en fait, il y avait beaucoup de gens qui la fixaient. Enfin de gens. Elle renifla l’air et sentit autant d’huile de moteur de rouille et d’odeur mécanique qu’il y avait d’odeur de chair. Enfin pour ce qu’elle sentait, tout cela était quand même pas mal masquer par l’odeur de la crasse. Elle fronça le nez ce n’était pas une bonne idée de renifler ici, sauf si on veut chopper une migraine.

                      -Et merde. Faut toujours que ça m’arrive ce genre de conneries.
                      -Bah alors, on est perdue ma jolie ?

                      Un homme s’était approché d’elle par derrière, elle se retourna d’un bon, elle n’aimait pas être prise par surprise, ses yeux virèrent au bleu glaciale de la louve et elle lui colla un droite qui le fit basculer à arrière. Elle secoua saa main qui saignait un peu mais commençait déjà à cicatriser, ce ne serait pas des cicatrices de plus sur son corps déjà abîmé par sa captivité. Il avait une mâchoire en acier.

                      -Putain ! On arrive pas par derrière oh !

                      Elle se mit à marcher, elle ne se sentait pas franchement en sécurité ici. Elle devait trouver un abris. Est-ce que ce serait comme sur Akery, est-ce qu’elle devait aller voir les autorités ? Peut-être qu’on l’aiderait. L’avantage c’est qu’après avoir mis KO le grand homme qui l’avait accoster on la regardait un peu avec méfiance, donc on ne l’emmerderait plus.


                      Dernière édition par Aaliyah le Mar 31 Mar 2020 - 16:36, édité 3 fois


                      On a dit deux doigts pas plus [+16] Bann3
                      vava
                      Greed
                      groupe
                      La vie a Suram est assez paisible lorsque l’on s’y fait. Ça ne fait que quelques jours maintenant que j’ai « récupéré » le bar où nous avions eus nos échauffourées avec Yoligan. Il reste beaucoup de ménage a faire, entre le sang, la poudre et les viscères qui décorent l’endroit, sans compter les quelques brigands venus venger leurs confrères, mais les choses ont commencés a se calmer au fur et a mesure que la rumeur d’un immortel qui traînerait dans les bas-fonds commençait a se répandre.

                      Les assauts s’étaient tus, et l’odeur de la mort commençait presque a s’imprégner dans le bar. Eva était revenue, un peu choquée après l’altercation, majoritairement de dépit, faute de meilleures activités dans le secteur, mais elle restait débordée par le travail colossale qui l’attendait. Je décidais de prendre un peu l’air, une bonne bouffée de pollution radioactive pour me changer de cette odeur métallique, rien de mieux pour la santé !

                      La vie dans une ville en ruine est assez spéciale en soit, il y a beaucoup plus de bâtiment que de passant, il n’est pas très difficile de se cacher ou de trouver un endroit où passer la nuit, même si la nourriture et l’eau restent assez éparse et précieux. Les réactions a mon égards sont assez partagés, certains fuis ma vue, d’autre me fixent quelques temps, certains intrigués, d’autre haineux de voir un étranger aussi nonchalant venir s’installer parmi eux. Mais cela ne me gênait pas, ils verront rapidement qu’ils ont tout a gagner a être de mon coté, et tout a perdre a s’opposer a moi.

                      Mais quelque chose attire mon attention au détours d’une rue. Un attroupement d’individus encerclant une personne, quelques altercations et le ton monte. Intrigué, je m’approche. Les autochtones étant assez fermés d’esprit, il n’est pas rare pour eux de se liguer contre ce qui est différent, et les cristalliers qui m’intéressent sont très différent.

                      Je sors mon arme de ma veste et tir un coup de semonce en l’air, attirant l’attention de la foule sur ma personne. Les yeux du public changèrent en voyant de qui il était question : certains, choqués s’éclipsèrent discrètement, assumant que vérifier si la rumeur était vrais ne valait pas le risque de mourir. D’autre en revanche, s’enhardirent d’avantage en voyant cet affront vivant s’approcher, débordant de confiance.

                      « Et bien et bien, que me vaux ce remue-ménage dans ma ville, hum ? »

                      Une montagne de muscle et de métal prend la tête de la cohorte restante, me menaçant d’un poing métallique.

                      « Dégage d’ici, tocard, ça ne te regarde pas ! »


                      Je souris nonchalamment, ouvrant calmement le compartiment de mon arme pour y glisser une nouvelle douille.

                      « Oh, je crois bien que cela me regarde mon petit. Est ce que vous risqueriez de tuer quelqu’un qui puisse m’être utile ? Et vous mettre un immortel a dos ? Ce n’est pas bien sage. »


                      Je finis d’armer mon arme de poing, qui ressemblait plus a un fusil de chasse au niveau de son mécanisme.

                      « Saloperie ! Pour qui tu te prend ?! D’abord tu bute mon frère, maintenant ça ?! Tu vas payer, enflure ! »


                      Je regarde, souriant, l’homme de métal s’approcher de moi en armant son poing. Un énorme bruit de métal résonne entre les murs de la rue, alors que son poing s’abat contre ma mâchoire. Mais je ne bougeais pas d’un poil, pas plus que mon sourire ne disparut, alors que le poing de métal crissait contre ma machoire, étrangement noircit.

                      « Tu veux passer en premier, hein ?! »

                      Souriant, je posais le canon de mon arme contre le flanc de mon adversaire avant qu’une puissante détonation ne s’empare de la ruelle, suivit d’un cris étouffé et d’une gerbe de sang. Ce coup de feu sonnait le début du chaos, alors que la foule commençait a prendre les armes contre l’homonculus et de l’étrangère.


                      On a dit deux doigts pas plus [+16] Iaql

                      Spoiler :
                      On a dit deux doigts pas plus [+16] OPYaGTm

                      On a dit deux doigts pas plus [+16] Puq1
                      vava
                      Aaliyah
                      groupe
                      La jeune femme sursauta à un coup de feu. Ce dernier eut l’avantage de disperser assez la foule pour qu’elle puisse se dégager et observer, Il y avait ce gars grands brun, qui avait tirer, il n’avait pas l’air d’être en métal, elle l’aurait bien reniflé si son odorat n’était pas saturé, il avait attirer l’attention elle allait en profiter pour se tirer fissa. Ou peut-être pas, s’il n’était pas comme eux, il était peut-être comme elle ? Peut être pas un loup-garou mais sans doute qu’il saurait comment elle pourrait rentrer sur Akerys. Elle n’avait pas fini de rendre des comptes aux Jewelers et n’avait pas franchement envie de rester ici.


                      Elle se glissa contre un mur pour se rapprocher de lui, et par la-même du gars qu’elle avait assommer plus tôt et dont elle ne se rendit absolument pas compte qu’il se relevait jusqu’à ce que ce soit trop tard, elle avait tenter de se rapprocher du gars mais elle venait de faire une erreur. Ils étaient tous armés ici ou quoi ? Le grand balèze à la mâchoire en acier venait de lui tirer dessus, deux fois. Pas de chance pour lui, les balles n’étaient pas en argent et elle traversèrent son épaule, sans y rester loger. La louve se retourna.

                      Mauvaise idée n’était pas à proprement le terme approprié, elle avait réussi à se calmer, mais actuellement elle ressemblait à un animal en colère tandis que le sang souillait son t-shirt blanc et anciennement neuf. Un grondement s’épanouis dans sa cage thoracique alors qu’il la regardait confus. Elle avait mal, ce n’était pas le problème mais elle sentait déjà ses chairs se refermer, alors il lui tira dans le ventre. Le grognement qui monta dans sa gorge n’avait rien d’humain et l’expression sur son visage non plus, elle s’approcha de lui, en marchant et l’attrapa à la gorge trop vite pour qu’il réagisse il était plus grand qu’elle mais elle leva le bras et le souleva. La louve venait de prendre le contrôle.

                      Elle gérait plutôt bien en général, mais ce gars là venait de perforer son corps trois fois, elle n’avait plus personne pour l’aider à relativiser. Elle n’allait pas mourir de ses blessures mais lui, il avait voulu qu’elle en meure. Alors elle le souleva les yeux d’un bleu si glacial que le mec ne pipait mot, ou peut-être était-ce parce qu’elle lui coupait la respiration.

                      - Coucou abrutis, tu vas dire à tes petits copain de se barrer fissa, sinon j’utilise ta trachée en acier pour me faire une paille et je consomme ton liquide céphalo-rachidien avec après l’avoir enfoncer dans ton œil.

                      Sa voix n’était plus vraiment humaine et il eut l’air un peu effrayé, et elle se dégoûta elle même, elle ne ferait jamais ça c’était écœurant, mais elle avait le sentiment qu’ici il valait mieux inspirer la peur, en plus elle était déjà en train de lutter pour empêcher sa louve de lui arracher la tête à ce fils de pute condescendant. La foule avait sembler se calmer un peu alors pour ponctuer ses paroles elle le jeta contre le mur purement et simplement, il était plus lourd qu’il en avait l’air sans doute à cause du métal incruster un peu partout dans son corps et elle entendit distinctement un os se briser, elle ne l’avait pas jeter assez fort pour que ce soit à proprement parler sa faute, c’était sans doute la poussé combinée au poids de l’acier, son visage se déforma de douleur et il s’évanouit de nouveau et les autres qui s’étaient un peu calmer se galvanisèrent à ce moment là.

                      Elle gronda et chargea dans le tas avant de se faire assaillir, d’autant qu’ils avaient tous des flingues et qu’elle pouvait donner le change avec deux ou trois balles dans le corps mais plus et ça allait devenir compliqué.

                      Lors de la bataille elle réaliser que ça fait super mal de se prendre une droite de métal dans la tronche et qu’elle aurait la lèvre inférieur qui pisserait le sang pendant une petite heure si ce n’était plus si elle ne les assommait pas tous avant d’être plus abîmée. Sauf qu’ils étaient trop nombreux pour que la raison soit suffisante. Si elle avait été louve elle les aurait bouffer mais actuellement elle n’avait pas d’autre choix que de jouer des poings, ça ne facilitait pas du tous les choses d’être pieds nus, elle glissait un peu, pour autant, elle en envoya un au tapis avec un coup de pied haut et un autre avec son poing. Elle tape plus fort qu’elle encaisse. Alors quand elle se retrouva face aux trois derniers elle laissa sa louve la submerger.

                      Elle se retrouva accroupie dans une position ramassée, pas très humaine. C’était bizarre sans doute de voir ce genre de comportements sur une jeune fille qui pesait 50 kilos toute mouillée à vu de nez, suffisament pour les prendre de court et la laisser jouer des poings, en fait elle commençait à se fatiguer notamment parce qu’elle se prit un coup de couteau dans la cuisse, une droite dans la mandibule, mais cela ne fit que raviver la flamme de la haine de sa louve, elle cassa un bras et un truc qui devait être une prothèse de jambe avant qu’elle la défonce avec son pied, le dernier, lui elle le chargea, le poussa à terre et se mit debout sur son dos un pied sur la nuque. Lorsqu’elle fut sûr qu’il ne bougeait plus par peur, elle descendit l’attrapa par les cheveux et lui éclata la tête contre le sol. Ce connard lui avait enfoncer un couteau dans la cuisse jusqu’à la garde et ça faisait SUPER MAL. Lorsqu’elle se rendit compte que c’était finit elle grogna de douleur, la louve s’endormit en la douleur se réveilla. Son épaule avait guérit en grande partie mais ce n’était pas le cas de son ventre, la balle devait toujours s’y trouver elle ne l’avait pas senti ressortir de l’autre côté et les tissu commençait à cicatriser autour, pour sa cuisse, le muscle était touché et c’était pas agréable du tout, elle commença par retirer le couteau, non sans déchirer ses chairs en même temps et se demanda comment elle allait retirer la merde qu’elle avait dans le bide en grognant.

                      -Et merde ça m’arrive qu’à moi ce genre de galère.

                      Gronda-t-elle en tendant d’enfoncer ses doigts dans son ventre pour extraire la balle de manière ni hygiénique, ni agréable. Le grand brun avait l’air d’en avoir fini avec ses assaillants aussi, et elle gardait quand même un œil sur lui, il avait essayer de faire diversion, certes mais elle ne pouvait pas être sûre qu’il n’était pas hostile, en plus, elle se retrouvait encore à moitié à poil dans un monde inconnu et cette fois elle avait un bout de plomb dans le bide qu’elle cherchait avec ses doigts alors qu’elle n’était ni médecin ni infirmière et que ça la répugnait autant que ça la faisait souffrir, elle devait se concentrer pour garder l’esprit clair.


                      Dernière édition par Aaliyah le Ven 27 Mar 2020 - 3:41, édité 2 fois


                      On a dit deux doigts pas plus [+16] Bann3
                      vava
                      Greed
                      groupe
                      L’homme de muscle et de métal avait retirer son poing pour rabattre ses mains sur la plaie qu’avait laissé mon coup de feu, posant un genou a terre en grommelant. Je souriais en relevant la tête pour voir que celle qui semblait se faire agressé auparavant était maintenant entrain de se battre, presque plongée dans une frénésie sauvage en ignorant les différents coups que lui adressait ses adversaires. Je regardais la scène avec un sourire en coin de lèvre, presque bienveillant, avant de m’accroupir pour parler avec ma victime.

                      « Tu vois ? »

                      Je désignais la scène avec mon pistolet déchargé.

                      « Ce serait dommage de nous priver de ça tu ne pense pas ? Avec l’arrivé des cristalliers, c’est tout un pans d’opportunité nouvelle qui s’offre a nous. Des nouveaux pouvoirs, des nouvelles créatures, de quoi changer ce monde. Et vous, vous avez peur que cela change, vous avez peur de … perdre le contrôle. Mais l’avez vous eu seulement un jour ? »

                      Je me redresse, réarmant une seconde balle dans le canon de mon arme.

                      « C’est dommage, vous auriez tellement eu a gagner a être de mon coté. Quel gâchis ... »

                      Dans un soubresaut d’adrénaline, mon adversaire se rua sur moi, projetant toute sa masse pour me désarmer et m’immobiliser. Je regardais nonchalamment mon adversaire s’emporter et armer ses poings.

                      « Pour qui tu te prend ?! Tu ne sais rien de nos luttes, de nos souffrances, rien ! Ne parle pas comme si tu nous connaissais, saleté d’étranger ! »

                      Son lourd poing frappait frénétiquement contre ma peau noircis, m’enfonçant petit a petit dans le sol qui se craquelait sous la force mécanique du colosse. L’énergie du désespoir alimenta une dizaine de coups avant de se dissiper, et lorsque la fumée de la lutte se dissipa, il vit un crâne noircit, qui redevient rapidement mon magnifique visage, arborant toujours de défis, avant que je ne repousse du pied le corps épuisé du colosse pour me redresser, époussetant mes vêtements. Je lâchais un soupire avant de reprendre d’un air blasé.

                      « Et qu’est ce que cela vous apporte de vous opposez a moi ? Je n’ai rien contre vous, je ne cherche que le profit, pour moi et mes hommes. Si vous m’aviez rejoins, personne ne serait a terre, baignant dans son impuissance et son sang. Vous auriez eu une belle vie a partager notre butin avec moi. Enfin, ce n’était pas très malin de s’exciter avec une balle dans le ventre. »

                      Je tournais le regard pour voir que la femme que j’avais défendue était … plutôt mignonne, mais surtout assez légèrement vêtus, de quoi attirer le regard des plus lubrique, mais surtout elle avait réussis a neutraliser les hommes qui l’avaient assaillit, qui était bien plus nombreux que le seul colosse qui s’était mis en tête de m’avoir, et ceux sans arme, au prix de seulement quelques blessures qui ne semblait pas beaucoup la gêner.

                      Je m’approchais donc d’elle d’un pas assurer, rangeant mon arme dans mon veston, arborant mon sourire carnassier alors que j’enfilais mes lunettes de soleil.

                      « Alors, rien de casser ? Faut les excuser, les gens du coins n’aiment pas trop les étrangers et ils sont un peu trop fier pour se rendre compte de leur situation. Mais sinon ma belle, qu’est ce que tu fais ici, dans cette ravissante petite tenue, hmmm ? »


                      Je ne dissimulais pas que mon regard était attiré par le postérieur de la jeune étrangère, qui a n’en pas douter devait être une cristallière, au vus des circonstances de son arrivée et de sa tenue.


                      Dernière édition par Greed le Dim 22 Mar 2020 - 0:41, édité 3 fois


                      On a dit deux doigts pas plus [+16] Iaql

                      Spoiler :
                      On a dit deux doigts pas plus [+16] OPYaGTm

                      On a dit deux doigts pas plus [+16] Puq1
                      vava
                      Aaliyah
                      groupe
                      Aaliyah avait encore les doigts dans son ventre quand elle le vit s’approcher d’elle avec un sourrire en coin, il n’était pas vilain mais elle commençait très légèrement à paniquer en sentant ses chairs se contracter autour de ses doigt alors qu’elle ne faisait qu’effleurer la balle du bout des doigt. Et ce qu’il l’inquiétait le plus c’était de sentir son coeur si près de ses doigts qu’elle avait l’impression que si la balle se déplaçait elle irait se loger directement contre son organe qui était particulièrement vitale. Et il arrivait complètement détendu.

                      « Alors, rien de casser ? Faut les excuser, les gens du coins n’aiment pas trop les étrangers et ils sont un peu trop fier pour se rendre compte de leur situation. Mais sinon ma belle, qu’est ce que tu fais ici, dans cette ravissante petite tenue, hmmm ? »

                      Elle papillonna des paupières, il avait l’air tout à fait à l’aise avec l’idée de lui parler alors qu’elle se trifouillait les organes. Il faisait des mouvements avec ses doigts. Elle gronda car l’idée qui venait de germer dans son esprit ne lui plaisait pas du tout. Il avait des doigts plus long que les siens. Ça pouvait fonctionner mais son instinct de conservation refusait d’accepter cette idée. Et pourtant elle avait sacrément mal et elle n’avait pas envie de garder un bout de métal aussi près de son coeur. Elle releva ses yeux couleur loup dans les siens et remarqua qu’il avait les yeux violets. Ok on s’attardera sur les détails plus tard. Elle sortit ses doigts couvert de sang pâteux de sous sa cage thoracique, attrapa sa main à lui et enfonça deux doigts dans son ventre en grondant.

                      « Si tu veux que je réponde il va falloir que tu me retires cette putain de balle avant que je cicatrise. Fais vite de préférence. »

                      Elle lui avait donner un ordre très clair avec une voix rendue rauque par le contrôle qu’elle éxerçait tant bien que mal sur elle-même et la douleur, elle ne lui avait pas vraiment laisser le choix, elle avait attraper sa main avec trop de force mais elle n’avait pas senti d’os craquer, au moins il était solide. En temps normal elle aurait tenter une mutation pour accélérer la cicatrisation et tenter une expulsion du corps étranger mais dans les circonstances actuelles c’était absolument hors de question. L’homme le prit avec un grand sourire. Sale psychopathe. En même temps c’était elle qui avait prit ses doigts pour les enfoncer dans une plaie béante et sanguinolante. Il la saisit à la taille pour avoir une meilleur prise et lorsqu’il retourna sa paume et sortit l’objet, la peau se déchira un peu et elle étouffa un hurlement en enfonçant ses doigts dans le mur en pierre derrière elle jusqu’au sang. Lorsqu’il la lâcha et observa avec un sourire le projectile elle s’affala contre le mur à bout de souffle.

                      «  Deux minutes qu’on se connaît et première pénétration… Tu vas vite en besogne... »

                      Il avait un sourire et elle ne put s’empêcher de rire un peu le temps de reprendre son souffle. Elle vit un truc briller par tête et se tâta. Elle avait laisser tomber son crystal, elle le ramassa donc en lâchant un petit.

                      « Oh si un jour tu me pénètres tu n’auras pas ce petit sourire sur le visage après tu seras épuisé mon chou… »

                      Elle ricana en le regardant. Il avait pas l’air méchant en soit, juste taquin, et les mecs bourrés de testostéronnes et d’impolitesse, elle savait gérer. Elle déchira le bas de son t-shirt pour en faire un bandage qu’elle noua autour de son ventre. Elle avait perdu trop de sang et n’avait pas envie de perdre encore son crystal qu’elle glissa dans le tissu rougit et posa ses mains sur ses hanches en regardant autour d’eux.

                      « Je sortai de la douche pour tout te dire j’avais pas prévu de me battre aujourd’hui. »

                      Elle leva les yeux. Elle était donc sur Solarii, elle regarda le ciel, il commençait à faire nuit et elle voyait la lune, elle ne serait pas pleine avant plusieurs semaines. Enfin si les cycles ressemblaient à ceux sur Akerys et sur Terre. Parfait, elle n’allait pas se transformer maintenant. Elle soupira et s’assit par terre en grimaçant.

                      « Si t’as un endroit où je pourrai me débarbouiller ce serait pas de refus… Je te dirai ce que tu veux contre des vêtements, une douche et de la bouffe pas trop dégueulasse. »

                      Elle n’était pas très compliqué en affaire, et trop fatiguée pour faire autre chose, elle luttait déjà suffisamment pour ne plus laisser le contrôle à sa louve qui restait tapie sous la surface prête à surgir au moindre signe de danger, elle ne parvenait même plus à retrouver une couleur d’iris normale. Elle avait besoin de manger un bout. Elle lui lâcha son plus beau sourire et sa lèvre qui avait commencer à cicatriser suffisamment pour ne plus pisser le sang se rouvrit en envoyant une gerbe de sang qui finit d’achever son t-shirt qu’elle regarda dépitée.


                      On a dit deux doigts pas plus [+16] Bann3
                      vava
                      Greed
                      groupe
                      Ce fut étrange de voir que la première interaction avec cette femme peu vêtue fut de planter ma mains dans ses entrailles, a sa demande. Il est vrais qu’il peut être désagréable de garder une balle dans l’estomac, mais tout de même, faire cela après seulement deux minutes de discussion, haha ! S’en suivit quelques échanges, plaisantins, a base de jeux de mots douteux, alors que je jetais la douille sur le coté.

                      J’avais devant moi une femme assez athlétique, saignant de part et d’autre, mais encore debout après avoir combattus plusieurs hommes armés en solitaire, ce qui en disait long sur les ressources qu’elle pouvait déployé lors de ces « rages ». Elle restait nonchalante, malgré la singularité de la situation et abordait les choses avec quelques traits d’humour, ce qui ne me déplaisait pas. Je souriais en haussant des épaules.

                      « Je te proposerais bien de te prouver le contraire, mais je pense que l’endroit ne se prête pas vraiment a ce genre d’ébats. »


                      Elle expliquait ensuite qu’elle sortait tout simplement de la douche, et qu’elle ne s’attendait pas a ce genre d’échauffourées en sortant de cette dernière. Le choc de la révélation me fit d’abord pouffer avant de rire a gorge déployé.

                      « Hahahaha, sérieux ? Je crois que c’est la pire excuse qu’on m’ait sortie en cent ans de temps, Hahahaha ! »


                      Je retirais mes lunettes de soleil pour essuyer quelques larmes naissantes avant de les remettre en place. La jeune femme eu l’aplomb de me demander logis, vêtements et nourriture « pas trop dégueulasse ». Je ne suis pas vraiment du genre a offrir les choses gratuitement mais cela tombe bien, parce que j’ai un travail a confier.

                      « Oh ? Et bien, disont que je peux te fournir les trois, mais pas vraiment a la qualité demandé. Regarde autour de toi, tu verras que cette ville est plus une ruine qu’autre chose. Mais je peux t’abriter et te nourrir, contre service bien évidemment. J’ai récupéré un établissement récemment, après avoir fait exploser l’ancien propriétaire a la grenade. L’endroit est pleins de vicères, de sang et de poudre et Eva a beaucoup de mal a nettoyer tout ce bordel. Je t’offre donc le logis contre tes services pour réhabiliter l’endroit, puis en tant que maid une fois cela fait. Deal ? »


                      Je baissais le regard pour constater l’état pitoyable de la jeune femme.

                      « Je dois pouvoir te trouver des fringues, mais je sais pas si on peut dire qu’ils soient de « bonne qualité ». Pour ce qui est de la bouffe, c’est pareil, les bestioles du coins sont pas très ragoutantes, mais ça fait le job. Pour la douche, l’eau est assez rare ici, donc faudra te contenter de sceau et d’éponge, Haha ! Oh, et bienvenus a Suram ! »


                      Je fixais la jeune femme en plissant les yeux.

                      « Tu … sais ce que tu fais là ou il faut que je reprenne tout depuis le début ? Les cristaux, les planètes, tout ça ? »


                      On a dit deux doigts pas plus [+16] Iaql

                      Spoiler :
                      On a dit deux doigts pas plus [+16] OPYaGTm

                      On a dit deux doigts pas plus [+16] Puq1
                      vava
                      Aaliyah
                      groupe
                      Aaliyah le regardait un peu béate ? Une excuse, ce n’était pas une excuse loin de là. Elle n’était pas pudique mais n’avait pas vraiment pour habitude de s’éxiber aux quatres vents.


                      « Je dois pouvoir te trouver des fringues, mais je sais pas si on peut dire qu’ils soient de « bonne qualité ». Pour ce qui est de la bouffe, c’est pareil, les bestioles du coins sont pas très ragoutantes, mais ça fait le job. Pour la douche, l’eau est assez rare ici, donc faudra te contenter de sceau et d’éponge, Haha ! Oh, et bienvenus a Suram ! »

                      Il lui parla du nettoyage, c’était un deal honnête avant qu’elle comprenne comment rentrer dans son petit appartement. Et puis quitte à être ici autant visiter un peu non ? Elle n’avait pas envie de s’être battue pour rien. La simple idée d’entrer dans un gourbi pareille lui donnait la nausée néanmoins, elle ne savait pas depuis combien de temps les viçaires traînaient mais elle pouvait parier sa petite culotte que ça sentirait la putréfaction. Elle plissa le nez et se releva, elle allait boiter un petit moment avec la blessure qu’elle avait à la cuisse.

                      « Tu … sais ce que tu fais là ou il faut que je reprenne tout depuis le début ? Les cristaux, les planètes, tout ça ? »

                      Elle pencha la tête sur le côté. Elle avait au moins eu raison de se fier à son instinct ce gars était comme elle. Elle releva la tête en entendant des bruits de pas assez nombreux se rapprocher.

                      « Je n’ai rien contre une petite discussion à ce sujet mais je propose qu’on y aille, y’a des gens qui arrivent, au moins cinq, et je pense pas qu’ils soient là pour nous souhaiter la bienvenue. Et franchement je suis pas en état de recommencer ce petit numéro. »

                      Il acquiesça et lui fit signe de le suivre. Elle le suivit en boitant. Elle aurait tuer pour une douche. Mais elle se contenterait de ce qu’on lui offrirait. Elle évitait de rénifler l’air mais elle ne pouvait lutter contre son flair canin, et elle sentit de loin l’odeur du sang en putréfaction et de la poudre. En franchissant le pas de l’établissement les odeurs furent si puissante qu’elle ressortie instantanément pour vomir et il se mit à rire. Il avait laisser la situation empirer à quel point ? En général dans l’état dans lequel elle était l’odeur de la chair lui aurait donner faim malgré qu’elle se refuse à manger de l’humain mais là c’était vraiment dégueu. Une fois qu’elle n’eut plus rien à vomir elle entra et renifla l’air un peu mieux.

                      « Ça pue c’est l’enfer. Sérieux même vous vous devez sentir l’odeur de pourriture... »

                      Le bar était assez grand, pas en bon état mais une fois nettoyer ça ferait un bon QG si c’était l’idée qu’il avait en tête. Elle grimaça. Si elle mangeait pour guerrir ce serait comme un coup de feux dans de l’eau. Idiot et inutile elle finirait par tout revomir. Il fallait qu’elle mute pour accélérer la guérison. Il y avait une fille assez mignonne mais un peu désorienter qui s’excitait sur sa serpillière.

                      Aaliyah observa un peu les lieu il y avait une porte dans le fond de la pièce derrière le comptoirs qui menait sans doute à une remise ou un truc qui s’en rapprochait, elle s’approcha en essayant tant bien que mal d’éviter les organes noircis au sol vu qu’elle était pied nu mais abandonna. De toute façon elle avait marcher dans les rues de cette ville immonde et avait déjà du sang partout. Elle ouvrit la porte et vit un escalier qui descendait.

                      « Je vous emprunte cette pièce, je vais essayer d’arrêter de saigner si on veut nettoyer ce bordel ce serait bien de pas en rajouter non ? »

                      Elle laissa la porte ouverte et descendit les escaliers après avoir allumer la lumière et sans attendre de réponse, elle était devenue impertinente, mais elle avait surtout l’impression que ça ne le gênait pas outre mesure son manque de manières c’était agréable de ne pas faire semblant d’en avoir quelques choses à faire des bonnes manières.

                      La pièce en bas était remplie de caisses et de barryls. Elle se déshabilla et posa son crystal sur une étagère et se mit entièrement nue. La louve n’eut aucun mal à entamer la métamorphose. Son dos se courba et elle étouffa un cris. Elle ne se transformait plus autant que quand elle avait été sur Terre ses métamorphoses en devenaient par conséquence plus violente et plus douloureuse. Elle gronda. Ses os se mirent à craquer et sa peau à se déchirer, résonnant dans la pièce et sans doute dans les escaliers. Elle regretta un instant de ne pas avoir fermer la porte. Son corps se déforma de manière relativement dégoûtante, et les spasmes de douleurs qui la submergeait lui apportait presque une présence réconfortante. Ce fut long, peut-être un quart d’heure de cris étouffés qui se transformèrent en grognement animaux quand ses cordes vocales se transformèrent et elle se retrouva sur ses quatre pattes plus très blanches de louve hors norme. Elle leva les yeux sur l’homme qui la regardait avec un regard presque satisfait les bras croisés, appuyés sur la chambranle en bois de l’angle qui descendait les escaliers. Elle était un peu essoufflée, mais elle pouvait constaté que sa stratégie s’était avérée payante puisque sa patte antérieur était toujours blessée mais ne pissait plus le sang. Et puis après quelques secondes de repos, elle reprit la métamorphose en sens inverse, elle fut plus longue et plus pénible que la première. Ce n’était pas de tout repos pour son corps de se transformer deux fois en si peu de temps. Elle se retrouva à quatre pattes sur le sol essoufflée, sa peau toute neuve à vif. Elle regarda son ventre, il ne saignait plus, c’était le principal.

                      « Le spectacle t’a plu ? »

                      Elle avait les yeux couleur loup quand elle releva la tête vers lui.


                      On a dit deux doigts pas plus [+16] Bann3
                      vava
                      Greed
                      groupe
                      La jeune femme ne semblait pas spécialement perdue, plutôt pressée de quitter la scène avant que d’autres personnes n’interviennent. Je ne savais pas vraiment comment elle pouvait savoir précisément que cinq personnes étaient entrain de venir, mais je mettais ça sur le fait que c’était une cristallière, probablement avec plus d’une ressource cachée. Toujours est-il qu’elle ne souhaitait pas étendre le combat dans son état, ce qui me fit légèrement sourire.

                      « Comme tu veux, même si je doute que cinq pauvres guguss du genre ne soit un réel problème. »


                      Je commençais donc a guider ma convive, l’emmenant dans les rues , évitant les coins les plus chauds pour ménager notre petite nouvelle, en me dirigeant donc vers la Cour. Eva n’allait sans doute pas cracher sur un peu d’assistance. Je passais la porte a moitié branlante, dégondée en partie par l’explosion d’une grenade, en m’annonçant.

                      « Eva ! Je suis rentré et j’ai quelqu’un pour t’aider ! »

                      Le torse d’une jeune femme passa timidement par la porte se trouvant derrière le comptoir, innocente en apparence, mais très vive en esprit, une personne ne manquant clairement pas de ressource et la seule employée ayant conservé son contrat lors du … changement de propriétaire.

                      « Oh, c’est vous Patron, je … Hum, j’allais m’y mettre justement. Tout ce sang, cette poudre, ça me donne la nausée. Je … Je prend le matériel et j’arrive. »


                      La pièce principale restait principalement une ruine tâchée de sang, de poudre et de viscères. Les tables et sièges étaient renversées pour la majorité, détruit pour certains et abimé pour tous. L’endroit ayant clairement essuyé un ou plusieurs assauts armés assez musclés. Quelques ruines de trophées ornaient les murs noircit de poudre. Ma jeune étrangère commentait par ailleurs que l’odeur étaient immondes, ce qui me fit lâché un petit rire.

                      « Pourquoi a-t-on avis est ce que je tiens tant que ça a le nettoyer ? Haha ! »


                      Puis des bruits métalliques sortirent de l’arrière boutique alors que se présentait une jeune femme aux traits poupin mais également impressionnante par la carrure que lui donnait les implants qui lui servaient de jambes. Sa taille était beaucoup plus haute que la norme le voudrait, donnant clairement l’impression que ses jambes étaient trop grandes pour elle, mais elle ne semblait avoir aucun problème a ce niveau et agissait tout ce qu’il y avait de plus naturellement. Souriant, je passais le bras autour de la taille de ma servante, la tirant contre moi en riant.

                      « Alors ma choupette, on tir au flanc ? Hahaha ! Mais ne t’inquiète pas, je t’ai trouvé quelqu’un pour t’aider. Une gentille étrangère paumée qui troquerait bien sa main d’oeuvre contre de quoi vivre chez nous, qu’est ce que t’en dis ? »

                      Je tapotais gaiement la joue de Eva, avant de me retourner fièrement vers la jeune étrangère.

                      « Je te présente Eva, la seule femme assez burnée pour rester dans un bâtiment en plein assaut plutôt que de fuir. »


                      Eva tenta de bafouiller qu’elle n’avait pas vraiment eu le choix et qu’elle se serait enfuis si elle avait pus, mais ma voix écrasa la sienne sans grande retenue.

                      « C’est pour ainsi dire la seule qui a gardé son contrat une fois le changement de propriétaire effectué. Je suis sûre qu’elle ne verra aucun problème a ce que tu l’assiste dans sa besogne. »


                      Eva lança un regard légèrement fatigué a l’étrangère, la scrutant de bas en haut et de haut en bas. Difficile de déterminée si elle était juste exaspérée du comportement de son patron ou si son regard faisait plus preuve de condescendance envers la jeune femme presque entièrement nue qui se tenait devant elle.

                      Toujours est-il que notre invité, sans trop demander d’avis au préalable, commença a visiter l’endroit. Je tentais de la rattraper, de lui expliquer que les dégâts n’étaient que la salle de reception où avaient eu lieux les échanges de tir et de grenade, mais rien n’y faisait, elle disparut dans le bâtiment. Ce ne fut pas, comme j’aurais pus m’y attendre, dans les pièces de vie a l’étage que je la retrouvait, mais bien dans la réserve, en sous-sol, où étaient entreposée caisses et barils encore intacts. Là se passa un spectacle assez particulier, puisqu’après s’être mis a nue, elle entama une étrange transformation, visiblement pénible, douloureuse et lente, au cours de laquelle elle commença a prendre des traits canins, avant d’entamer le processus inverse pendant encore quelques minutes.

                      Les résultats des courses semblait être que ses blessures s’étaient en partie résorbée, rien du niveau d’un homonculus, mais tout de même notable vis à vis du pécaure lambda. J’avais donc une sorte de chimère sous mon toit ? Intéressant. Les cristalliers sont décidément une source de surprise sans fonds. Lorsqu’elle se retourna, me demandant si j’avais apprécier le spectacle, je ne pus me retenir de la parcourir du regard, profitant nonchalamment de la vue qu’elle m’offrait, avant de répondre avec sourire.

                      « Plutôt, la vue est agréable d’ici je dois dire, haha ! Tu es donc une sorte de chimère ? Mi femme mi … chien, loup, c’est pas clair. C’est quoi dans ton cas ? C’est naturel ou tu l’es devenue dans ta vie ? »


                      Je m’assaillais sur les marches, posant mon menton sur mon poing en profitant de la vue avec un sourire carnassier.


                      On a dit deux doigts pas plus [+16] Iaql

                      Spoiler :
                      On a dit deux doigts pas plus [+16] OPYaGTm

                      On a dit deux doigts pas plus [+16] Puq1
                      vava
                      Aaliyah
                      groupe
                      « Plutôt, la vue est agréable d’ici je dois dire, haha ! Tu es donc une sorte de chimère ? Mi femme mi … chien, loup, c’est pas clair. C’est quoi dans ton cas ? C’est naturel ou tu l’es devenue dans ta vie ? »

                      Aaliyah se mit debout, la poitrine secouée par sa respiration. Elle n’avait plus aucun problème avec la nudité elle n’était pas le moins du monde gênée par la situation, mais il venait de la traîter de chien, alors elle grogna.

                      « Je suis pas un cabot moi. Ni une chimère. »

                      Elle avait réfléchit juste un instant à la signification du mot chimère, elle voyait les chimères comme des organismes composés de plusieurs espèces. Elle n’avait jamais vu ça comme ça. Elle n’était pas une chimère c’était bien plus compliqué que ça quelques part entre la magie et la science fiction sans doute. Elle n’avait jamais entendu parler de gens qui ne sauraient pas ce qu’est un loup-garou en en ayant un sous le nez. Elle leva le nez pour réflechir et se mit à tripoter son crystal.

                      « Là d’où je viens on nous appelle des Loups-garous. Je ne suis pas une chimères je suis un être magique. Dans nos légendes on dit que ce sont les sorcières qui ont maudits le premier des loups-garous pour différentes raisons trop anciennes pour qu’on soit vraiment sûr de la raison derrière tout ça.  Et je ne suis pas née comme ça. J’ai grandi au seins de ma meute c’est mon père qui m’a mordu, et je suis obligée de me transformer à chaque pleine lune»

                      Elle glissa les yeux vers lui. Elle savait qu’il la matait tout son saoul. Ça ne la dérangeait pas, cela la titillait même un peu, elle s’approcha de lui en ondulant. S’il voulait mater elle pouvait lui faciliter les choses.

                      « J’avais une meute là où j’étais. Un alpha et des frères et sœurs de meutes. »

                      Elle avait la gorge serrée en pensant à sa meute. Mais elle lui devait au moins une petite explication. Elle soupira et réussit à endormir sa louve reprenant sa couleur d’iris normale. Il voulait apprendre à connaître l’étrangère qu’il avait accueilli chez lui rien de plus logique n’est-ce pas ? Alors elle tendit la main pour le saluer.

                      « Je m’appelle Aaliyah. Je suis une louve-garou, et ce n’est pas la première planète sur laquelle j’atterris, j’étais sur Akerys. Je ne comprends pas encore complètement comment ça fonctionne mais pour l’instant je suis là, autant faire un peu de tourisme non ? »

                      Elle éclata de rire. Elle n’avait jamais été du genre à faire du tourisme et si Adam avait été là, c’était sûr qu’il se serait foutu d’elle. Sauf qu’Adam n’était pas là et qu’il était certainement mort et qu’on l’avait sûrement jeté dans un trou profond dans le désert. Elle tendit l’oreille et entendit les pas de la dénommée Eva qui se faisaient assez irréguliers et qui se rapprochaient des escaliers où ils étaient.

                      « Je n’ai aucun problème à rester comme ça, mais si on reste ici trop longtemps et que je remonte complètement à poil, Eva risque de se faire des idées tu ne crois pas ? »

                      Cette dernière avait parut assez territoriale et Aaliyah était assez bien placée pour comprendre ce besoin. Elle n’était pas chez elle et ne voulait pas marcher sur ses plates bandes ni la perturbée, surtout qu’elle avait des jambes qui semblaient solides et la simple idée de se faire courser lui donnait une migraine. Elle s’attarda enfin sur le visage de son nouvel ami, si tant est qu’elle pouvait l’appeler comme ça. Il était vraiment pas mal, assez grand, enfin bien qu’il ne soit pas difficile d’être plus grand qu’elle, des cheveux noirs et ce qui l’intriguait le plus c’était ses yeux violets. Elle n’en avait jamais vu, et pourtant elle avait côtoyer des créatures mystiques et magiques toute sa vie. Elle ne pouvait pas vraiment s’empêcher de regarder dans ses mirettes. C’était joli, mais elle devait presque le chercher du regard puisqu’il ne semblait pas être capable de retirer son regard de son corps. Elle gloussa.

                      « Je pense que c’est le moment ou tu dois te présenter et me proposer une bassine d’eau pour me débarbouiller et des vêtements ? Enfin au moins de quoi me couvrir ? »


                      On a dit deux doigts pas plus [+16] Bann3
                      vava
                      Greed
                      groupe
                      Ce n’était donc pas d’une chimère dont il était question mais d’un loup-garous, de ce qu’elle disait. Quelque chose de non héréditaire, transmis par la morsure de son père. Elle disait avoir grandis dans une meute, avec Alpha, frères et sœurs et que sa première arrivé avait été sur Akerys, qu’elle ne savait pas vraiment comment elle était arrivé ici mais qu’elle comptait en profiter pour faire du tourisme. J’eus un petit rictus quand elle disait ça et je rétorquais rapidement avec le sourire.

                      « Du tourisme hein ? Je ne sais pas vraiment ce que tu pourrais chercher a visiter, ici, a Suram. Entre les ruines et les radiations, c’est pas grand monde qui souhaite vivre ici, alors faire des visites ... »

                      Je me redressais, dévisageant d’un regard amusé la louve-garou, qui se présentait sous le nom d’Aaliyah. On peut dire que j’ai beaucoup de chance de tomber sur une femme avec aussi peu de pudeur, une vraie sucrerie pour les yeux, mais il n’y avait pas que ça. Comme beaucoup de cristalliers, Aaliyah amenait avec elle une ribambelle de possibilité, via ses pouvoirs et sa nature. Un atout qu’il vaut mieux mettre de son coté, a n’en pas douter.

                      Je m’approchais d’elle pour lui serrer la main, profitant de l’occasion pour glisser ma main contre sa taille, sans trop chercher a aller plus loin. Simplement profiter du contact avec sa peau, assez douce, bien que parsemer de quelques cicatrices ici et là.

                      « Je suis Greed, l’Avide, immortel de son état. »

                      Je m’inclinais dans une parodie de révérence.

                      « Je veux tout ce que le monde a à offrir. Femmes, argents, pouvoirs, gloire, influence. Tout. Et j’ai besoin de gens qualifiés pour y parvenir. Alors je m’entoure d’autre cristalliers, ces gens aux pouvoirs uniques apportés d’autres mondes. C’est bien utile quand on a pour ambition de posséder l’univers entier. Au vus de tes capacités, je n’ai aucun doute que tu puisse m’aider, d’une façon où d’une autre, si cela t’intéresse. »

                      Je m’amusais a glisser ma main le long de sa taille, vers le bas de son dos, me reculant légèrement pour admirer encore une fois la demoiselle de haut en bas.

                      « En tout cas, t’es vachement mignonne, j’aime beaucoup ce que tu as fait avec ta tenue, haha ! »


                      Aaliyah semblait du genre joueuse, ce qui me convenait parfaitement. Toujours amusant de taquiner les gens jusqu’à ce qu’ils n’en puissent plus et soit obligés d’affronter leurs désirs, face à face. Toujours est-il qu’elle commenta avoir besoin de vêtements, pour éviter de choquer Eva et qu’elle ne se pose des questions. Je mimais une moue assez ridicule en commentant.

                      « Han, Dommage. Après, je pense qu’elle s’est déjà fait une petite idée en te voyant arriver en culotte. Est ce que ça la choquerait de te voir te promener cul nus, je ne sais pas. M’enfin, ça faisait partie du marché, je vais te trouver des guenilles et une bassine d’eau. Vus que c’est des fringues qui appartenaient aux victimes de l’échauffourée, faudra sans doute que tu les laves, et que tu en profite pour te laver un coup aussi, j’imagine. »


                      Je donnais une petite tape sur le fessier de la dame, avant de m’en retourner vers l’escalier d’où je venais.

                      « Eva ! Tu sais où on a mis les objets trouvés ? »

                      Une voix a moitié étouffée se fit entendre, évoquant une malle dans la réserve où s’était installée Aaliyah, alors que je partais chercher une bassine et de l’eau.


                      On a dit deux doigts pas plus [+16] Iaql

                      Spoiler :
                      On a dit deux doigts pas plus [+16] OPYaGTm

                      On a dit deux doigts pas plus [+16] Puq1
                      vava
                      Aaliyah
                      groupe
                      Aaliyah se laissa tripoter, déjà, il n’allait pas trop loin, elle était à poil elle ne pouvait pas tellement lui en vouloir, et puis c’était plutôt agréable du contact après qu’on l’ait traiter comme une curiosité sur Akerys.
                      Elle ne se laissa pas distraire pour autant et l’écouta attentivement. Immortel rien que ça ? Elle ne voyait pas trop comment elle pourrait être d’une quelconque aide à un homme immortel et elle n’était pas vraiment sûre d’avoir envie de l’aider, ce qu’elle savait c’est que sa louve s’était apaisée, elle ne courait aucun danger pour l’instant, elle avait faim et avait envie de se débarrasser du sang qui la couvrait et rendait ses cheveux lourds et poisseux mais elle ne courait aucun danger en sa compagnie. Elle put se détendre un peu.

                      "Je ne travaillerai pas pour un homme qui fait exploser les gens qui le dérangent avec une grenade, et en qui je ne pourrai jamais avoir toute confiance."


                      Elle leva un sourcil en signe de défi, il voulait toutes les femmes ? Il allait devoir ramer avec elle. Cela réveilla son instinct compétitif. D’autant plus que ce dernier se permis de lui mettre une main au fessier, elle sursauta lui attrapa le poignet et le broya dans sa main, dans une symphonie mélodieuse d’os qui craquent et se brisent. Il ouvrit en grand les yeux et sourit avec un air presque satisfait sur le visage et remonta les escaliers en sifflotant.
                      La pauvre Eva devait se faire chiffonner par ce gars depuis qu’il avait fait sauter son ancien patron.

                      « Mmmmh dans la malle en métal je crois. »


                      Cria Eva en réponse à la question de son patron. Aaliyah acquiesça pour elle même puisqu’elle était seule et se mit à chercher la dîtes malle en sifflotant. Elle se trouvait particulièrement détendue pour une personne qui venait de rencontrer une nouvelle personne dans une situation peu commune. Elle se donna une gifle mentale il fallait qu’elle reste sur ses gardes. Elle n’avait jamais été détendue à ce point en étant loin de sa meute.

                      Lorsqu’elle ouvrit la malle, elle se boucha le nez sous les effluves qui remontait des vêtements qui dégageaient en plus de l’odeur immonde de pourriture une odeur de renfermé, qui seule n’aurait pas posé de problème. Ouais, il n’y était pas aller de main morte quand il avait décider de réquisitionner les lieux. Elle se mit à genoux, une main sur le nez l’autre qui sortait les vêtements un pas un. Elle trouva quelques vêtement qui étaient couverts uniquement de poudre et pas de sang ou de tripes et les sortis pour les mettre de côté, en se demandant comment ces pauvres bougres avaient réussi à éviter l’explosion de viscères. Elle pouvait accepter une odeur de poudre mais pas de pourriture sinon elle allait perdre son nez. Elle trouva un masque à gaz qu’elle sortit en se disant que ça lui serait peut-être utile pour éviter de rendre son déjeuner une fois de plus. Elle essaya trois pair de chaussures avant de trouver une paire de bottes qui semblaient seulement un peu trop grandes pour elle. Elle refusa de récupérer des sous vêtements et referma la malle. Elle se mit à étudier les vêtements acceptables qu’elle avait trouver quand Greed redescendit. Il amenait avec lui une large bassines d’eau froide et une sorte de serviette. Il posa la bassine par terre et s’installa confortablement sur les marches de l’escalier en la détaillant. Elle humidifia la serviette et commença à frotter le sang partout sur son corps jusqu’à se rendre compte qu’elle ne voyait pas bien son dos.

                      « Tu as besoin d’aide peut-être ? »

                      Une étincelle s’alluma dans le regard de son nouvel ami et il s’approcha. Elle n’avait pas ouvertement donner son accord mais cela l’arrangeait bien. Elle se mit donc dos à lui et releva ses cheveux qui lui descendaient sous les fesses pour lui faciliter la tâche, il avait la main gauche occupée à nettoyer les trous que les enfoirés qui les avaient attaquer lui avait fait en lui tirant dessus et l’autre sur sa taille, qui s’affairait à la tâter, il frotta tout son dos et à un moment elle sentit la serviette glisser sur son fessier, et l’autre remonter légèrement sur une zone qui la fit sursauter, elle ne put retenir son coude qui alla s’écraser sur son nez qui craqua assez violemment. Elle se retourna pour s’excuser mais finalement s’arrêta pour voir son nez se remettre en place.

                      « Alors ça ! C’est pratique ! »

                      Dit-elle avec un brin d’admiration dans la voix. Et c’était elle qu’il trouvait intéressante ? Plus tôt elle n’avait pas vraiment relevé la vitesse avec laquelle il avait guérit sa main, sans doute parce qu’il était monter en même temps, mais également parce qu’elle voulait trouver des vêtements.

                      Elle lâcha ses cheveux et tâta son nez du bout des doigts. Apparemment l’admiration qu’elle portait à sa capacité l’amusait beaucoup puisqu’il arborait un sourire presque carnassier. C’était vrai que c’était la première fois qu’elle entamait le contact de son propre chef.

                      Il lui indiqua qu’il avait terminer son travail dans son dos après avoir terminer de la tripoter assez légèrement, devenant plus prudent sur ses zones chatouilleuses, même si il n’avait pas l’air d’avoir beaucoup souffert d’un nez cassé.

                      Elle s’agenouilla devant la bassine d’eau un peu rosie et trempa ses cheveux dedans pour les débarrasser de la poussière et du sang puis passa une main dedans pour les démêler grossièrement, elle les essora elle se releva ensuite en s’examinant. Elle n’était pas parfaitement propres mais ça ferait l’affaire. Elle tressa grossièrement sa crinière trempée et s’attela à trouver des vêtements dans la pile qu’elle avait mis de côté. Rien n’était à sa taille, elle enfila une chemise anciennement blanche qui était noircie par la poudre qui était beaucoup trop grande et qu’elle noua sous sa poitrine pour l’ajuster et déchira les jambes d’un pantalon en cuir marron pour en faire un short qui était trop large et qu’elle resserra à la taille avec une ceinture noir et dont retroussa le bas pour qu’il soit plus ajuster mais relativement court et agréable à porter puis enfila les bottes et se retourna vers lui en fourrant son crystal dans sa poche en râlant.

                      « Ce truc m’emmerde si seulement je pouvais l’avaler pour ne plus avoir à me le trimballer c’est tout sauf pratique quand je me transforme. »

                      Râla-t-elle pour elle-même. Elle attrapa ensuite le masque à gaz et tapa du pied sur le sol.

                      « J’suis prête boss, allons ramasser les morceaux de ces pauvres bougres qui ont eu la fâcheuse idée de se mettre devant une grenade. »

                      Elle n’en revenait pas que cette phrase ait un sens ni qu’elle ait trouver de quoi avoir l’air à peu de choses prêts présentable dans un ramassis de fringues puantes. Et elle venait de l’appeler Boss ça la fit grogner. Elle ne travaillerait pas pour lui mais il lui avait sauver la mise plus tôt elle pouvait se permettre de plaisanter à ce sujet. Il comprendrait suffisamment vite qu’elle ne recevrait aucun ordre sans se battre.

                      Elle monta les escaliers pour voir Eva qui s’était appuyée sur sa serpillière avec un air déconfit sur le visage, la pauvre semblait plus bâiller aux corneilles que réellement s’affairer à la tâche..

                      Elle n’y avait pas prêter attention plus tôt mais cette dernière était vachement bizarrement foutue. Elle portait une paire de jambes en acier beaucoup trop longues, qui lui donnait peut-être 20cm de plus. Elle se retourna vers eux et la toisa en acquiesçant comme si elle approuvait sa nouvelle tenue, ce qui était plutôt drôle aux yeux de la louve.

                      Aaliyah enfila le masque à gaz et soupira de contentement en ne sentant qu’une odeur d’haleine désagréable contre les odeurs de pourriture, ce qui était une bénédiction en soit. Elle ne savait pas par ou commencer.


                      On a dit deux doigts pas plus [+16] Bann3
                      vava
                      Greed
                      groupe
                      Ma jeune compagne se laissait faire docilement au fil de mes approches. Elle ne semblait pas très farouche dans un premier temps, mais ce fut rapidement corriger lorsqu’elle réagit a sa tape fessière en me brisant le poignée, m’arrachant un petit cris de surprise, rapidement remplacé par un sourire provocateur, alors que mes os se remettaient en place au milieu de quelques étincelles écarlates. Elle se défendait de ne jamais vouloir travailler pour quelqu’un capable d’exploser ses opposants a la grenade, ce qui demanda quelques explications.

                      « Oh tu sais, je pense que se prendre 3 cartouches de fusil dans la bouche, ça fait de bonnes circonstances atténuantes. Mais tu sais, si tu travaille avec moi, tu as moins de risque d’être du mauvais coté de la grenade. Il n’y a aucune raison que j’explose un de mes hommes après tout, haha ! »

                      Je disparus le temps de quelques instants pour trouver bassine et eau, avant de redescendre équipé, proposant a la jeune louve de l’aide pour se laver, le tout avec un sourire lubrique, a la limite de la provocation. Mais elle acceptait, peut-être impassible aux sous-entendus de ce genre de jeu. Je me retrouvais donc derrière la jeune femme, nue, qui m’avait exposé son dos couvert de cicatrice. Je prenais une éponge que je trempais, avant de lui astiquer le haut du dos, s’attardant notamment sur les épaules et la nuque au travers d’un léger massage, avant de descendre le long de ses flancs, vers sa taille, ce qui ne manqua pas de déclencher une réaction violente, où un coup de coude violent percuta mon nez et le brisa, m’enfonçant les os dans le crâne, me faisant reculer dans l’impact.

                      La main sur le nez, cachant un grand sourire amusé, je vis la jeune femme se retourner, visiblement un peu choqué de ce qu’elle venait de faire, mais se calma rapidement en voyant que le tord était déjà réparé. Elle semblait intrigué par le résultat et me tâta le nez, baissant sa garde et m’offrant une nouvelle ouverture pour lui prendre la taille et la tirer a moi, un grand sourire carnassier aux lèvres. Un coup de genoux rapide fusât en réflexe, percutant mon entrejambe dans un bruit métallique. La voir se tenir le genoux, le visage endoloris m’arracha un rire chaleureux.

                      Une fois la tension retombée, Aaliyah finit de se préparer en attachant ses cheveux et en improvisant des vêtements avec les guenilles qui traînaient dans la malle de récupération. La voilà fièrement prête avec un masque a gaz sur la face, ce qui gâchait la vue de son jolis minois. Eva avait commencé a travailler, sans grande conviction, marquant souvent des pauses pour prendre l’air frais. Je guidais donc Aaliyah vers le bar en question, lui désignant la scène.

                      « Voilà voilà, je pense que Eva serra plus que ravie que tu l’aide. »

                      Cette dernière d’ailleurs jeta un rapide regard a la jeune louve, légèrement interloqué par sa nouvelle tenue, avant de se reconcentrer sur son travail. Elle n’avait pas idée de ce que son patron avait en tête, ou de qui était cette étrangère, ni si elle pouvait lui faire confiance pour quoi que ce soit, mais elle gardait pour elle ses doutes et repris vaillamment son exercice. Pour ma part, je m’installait nonchalamment sur mon bar, les jambes croisées en regardant la scène.

                      Après quelques heures de travail intensif où les demoiselles finirent leurs tâches, je descendis joyeusement de mon comptoir, passa derrière et sous ce dernier pour en sortir une bouteille d’alcool.

                      « Bravo les filles pour votre travail. Petite récompense de la maison ! »


                      Je servis un verre a chacun d’entre nous, même Eva, qui ne semblait pas vraiment familière avec ce genre de pratique, finis par boire timidement son verre après les deux personnes plus franches qui l’accompagnaient.

                      Mais les festivités furent rapidement souillés par l’arrivée d’une autre petite cohorte des gangs, une que je connaissais bien, vus que c’était principalement cette bande qui s’était mis en tête de me déloger. Je lâchais un petit soupire avant de m’adresser a ces derniers.

                      « Encore ? Ça vous a pas suffis la dernière fois ? Qu’est ce que vous comprenez pas dans immortel ? Ça ne sert a rien de m’emmerder, si ce n’est a écourter votre vie. »

                      Trois gros malabars armés de tuyaux de plombs, de battes cloutées et de chaîne dentée se tenait dans l’embouchure de la porte, visiblement hostile.

                      « T’as emmerdez les mauvaises personnes, du con. Le patron n’aime pas que tu mette le nez dans ses affaires. »

                      Et ils se mirent en position, prêt a en découdre, alors que je lâchais un profond soupire.

                      « Eva, va dans l’arrière boutique, ça ne sera pas long. »

                      La jeune femme obéit sagement, bien que légèrement inquiète. Ce n’était pas le premier assaut qu’ils essuyaient, mais la routine n’était pas encore rentrée. Je contournais le comptoir pour rejoindre Aaliyah, exhibant pour la première fois a ses yeux mon bouclier, qui transformait mon corps entier jusqu’à la mâchoire en une matière noire.

                      « Ne prend pas de risque inutile, n’hésite pas a reculer si les choses se corsent. »


                      On a dit deux doigts pas plus [+16] Iaql

                      Spoiler :
                      On a dit deux doigts pas plus [+16] OPYaGTm

                      On a dit deux doigts pas plus [+16] Puq1
                      vava
                      Aaliyah
                      groupe
                      Aaliyah avait enfiler des gants et ramasser à la mains les reste solides d’humain sur le sol. Lorsqu’elle avait soulever un tas d’organes Eva avait eu un haut le coeur. Aaliyah n’avait pas vraiment l’habitude de ramasser des entrailles en état de décomposition avancée, mais elle avait chasser de la biche et fourrée son museau dans son ventre pour se repaître. Sans l’odeur cela lui était tout à fait acceptable et la pauvre serveuse n’avait certainement jamais eu affaire à ce genre de situation, alors elle prenait en charge le côté le plus dégueu pendant que la jeune femme vidait des seau d’eau sur le sol en espérant décrocher les tâches de sang à force d’acharnement.

                      Lorsqu’elle eut finit de remplir plusieurs sac avec les restes, qui n’étaient que des restes pas très solide elle avait éviter de justesse de pourrir ses nouvelles fringues et elle attrapa un serpillière pour s’affairer avec Eva à frotter le sol. Elle jetait de temps en temps des regards noirs à Greed qui regardait la scène en s’assurant que tout disparaissait bien, malheureusement le sol n’était pas le seul problème, il y avait les tables, les murs, elles y passèrent plusieurs heures conséquentes, prenant de temps à autre des pauses pour aller respirer de l’air pas trop vicié. Aaliyah avait décider qu’elle aimait bien Eva, elle faisait preuve d’une force de caractère qu’elle trouvait admirable, après tout elle possédait des jambes en acier mais elle n’en restait pas moins une humaine. Lorsqu’elles eurent finit, le sol était si lustré qu’Aaliyah aurait pu manger dessus. Lorsqu’elle retira le masque à gaz elle prit une profonde inspiration. Il restait en fond une petite odeur de mort, mais dans l’ensemble leur lessivage avait porté ses fruit.

                      Eva semblait particulièrement satisfaite, et la louve lui lâcha un grand sourire, elles avaient réussi à rendre le bar présentable pour de futurs clients. Alors Greed les félicita et leur proposa un verre. Whisky, ce n’était pas ce qu’elle préférait mais elle ne refuserait pas un verre, elle s’assit sur le bar à la place prétendante de Greed. Quand Greed la servit, il s’arrêta à une quantité habituelle, elle se permit de prendre la bouteille pour remplir son verre. Elle n’était pas facilement ivre, son corps éliminait trop rapidement l’alcool. Elle trinqua avec eux et encouragea Eva à boire en vidant son verre d’un trait. Douce sensation de chaleur dans sa gorge. La porte s’ouvrit en claquant contre le mur. Aaliyah renifla l’air.

                      Jamais de répit dans cette foutue ville. Elle se retourna et éccarquilla les yeux. Pas parce que les trois malabars étaient armés assez lourdement mais parce qu’ils avaient débarquer avec leur bottes dégueulasses et qu’elle et Eva venaient de passer plusieurs heures à astiquer. Elle sauta du bar en grondant. L’alcool l’avait un peu détendue, pas assez cependant pour qu’elle accepte qu’on rentre dans un endroit qu’elle s’était un peu appropriée en le nettoyant de manière aussi acharnée. Elle avait remboursé sa dette mais elle n’aimait pas qu’on piétine son travail.

                      Son côté bestiale se réveilla, ses pupilles tournèrent au bleu louve, elle se mit instinctivement devant Eva. Si elle avait dû apparenté sa petite bande à une meute Eva aurait été le membre à protéger pour ce qui était de Greed elle réglerait la question en temps voulus.

                      « Vous avez pas vu que le sol était propre ? Sérieux sont collants les mecs que tu t’es mis à dos Greed. »

                      Lâcha-t-elle alors qu’il contournait le bar la peau qui se noircissait. Elle lui donna un pichenette « bing » résonna, pas tant parce qu’elle voulait lui faire mal mais parce qu’il semblait fait en métal et que ça se confirmait au son qu’il emmettait. Elle siffla.

                      « Wow pratique ça aussi. Je suis presque jalouse. »

                      lâcha-t-elle pour elle même, il était immortel et super solide ? Pfff elle ne pouvait pas lui apporter grand-chose.

                      « T’as emmerdez les mauvaises personnes, du con. Le patron n’aime pas que tu mette le nez dans ses affaires. »

                      Greed intima à Eva d’aller dans la réserve après la démonstration de force des trois hommes qui étaient si massif qu’ils avaient l’air ridicules, et Aaliyah se mit à côté de lui en faisant craquer sa nuque. Deux fois en une journée ? Pourquoi pas.

                      « Ne prend pas de risque inutile, n’hésite pas a reculer si les choses se corsent. »


                      Elle sourit.

                      « Un ami prévenant que je me suis trouvée, vous trouvez pas les gars ? »

                      Demanda-t-elle avant de balancer son pied avec plus de force que l’homme qui le reçu dans le plexus ne l’imagina. C’était le mec du milieu il avait une batte clouté, il était juste devant la porte, et elle avait décider que si il y avait bagarre ça ne serait pas dans le bar après tous les efforts qu’elles avaient fait, elle et Eva, pour le nettoyer, il fut éjecter par la porte grande ouverte et alla s’écraser durement contre le pavé crasseux. Elle renifla l’air pour s’imprégner de leur odeur et eut un sourire. Elle pourrait les suivre qu’importe où ils iraient. Le bruit du choc du corps lourd contre le sol fut le point de départ de la bagarre qui débuta. Elle se baissa pour éviter une chaîne dentelé qui aurait pu lui déchirer le visage et alla s’écraser dans un bruit sourd sur Greed. Elle lança sa jambe et balaya l’homme à la chaîne qui tomba sur le sol, elle se releva, l’attrapa par le col et le jeta dehors en grognant. Elle était forte mais lui était lourd. Greed se retrouva naturellement face au mec à la barre en fer. Elle attrapa son balais à frange et le brisa sur son genoux pour en faire une arme à l’efficacité relative.

                      Aaliyah éclata de rire en entendant un gros « BONG » qui n’était pas sans rappeler le coup de genou qu’elle avait tenter de lui asséner plus tôt. Ils étaient dur à la détente, dur comme du métal et immortel pourquoi venir s’acharner ? C’était stupide. Mais elle comprenait c’était un étranger sur leur territoire, elle éprouvait un peu de peine pour eux, mais en même temps si ils tiraient sur les mauvaises personnes ce n’était pas vraiment de son ressort. Naturellement le troisième homme les suivit vers l’extérieur. Elle ne savait pas vraiment si elle devait les mettre KO, ce serait dérangeant d’avoir trois malabars dans les pommes devant le bar si il voulait avoir des clients ce ne serait pas l’idéal. Ni même si la rumeur commençait à courir que le bar se faisait régulièrement attaqué. Il fallait les démanteler depuis le sommet si il voulait avoir un bar bien rempli. Sauf que tout ça ce n’était pas à elle de le décider ce n’était pas son bar. Elle évita un coup de poing et regarda Greed interrogative, elle ne savait pas jusqu’où elle pouvait aller avec ces petites frappes, et l’immortel ne devait pas savoir qu’elle pouvait les pister au besoin.

                      Elle gronda en les regardant elle étaut proche de Greed face aux trois hommes avec son balais à la main, pas très sûre de la marche à suivre. Plus tôt elle s’était battu pour sauver sa vie, là ce n’était plus pour elle, et elle n’avait pas encore les codes en vigueur sur Suram.



                      On a dit deux doigts pas plus [+16] Bann3
                      vava
                      Greed
                      groupe
                      Le trio de gros bras s’alignait fièrement, ce qui paraissait assez stupide compte tenus de l’opposition. Ma camarade de son coté ne semblait pas très intimidé par la situation, et se targuait même d’avoir un collègue plutôt prévenant a ses cotés, avant d’envoyer valdinguer le premier des loubards au travers de la pièce jusqu’à l’extérieur.


                      La bataille était déclarée et les deux lourdaux réagirent rapidement a cette première action, l’un d’entre eux envoya claquer sa chaîne clouté sur la louve, qui esquiva habillement, envoyant l’arme s’enrouler bruyamment autour de ma taille dans un crissement métallique. Mais la louve enchaîna en l’agrippant fermement et le projetant a l’extérieur, ce qui me déséquilibra dans le mouvement, alors que sa chaîne se déroulait de ma taille et ce fut au tour de celui qui portait une barre de fer de me frapper bruyamment sur l’épaule. Je lâchais un soupire en empoignant son bras armé d’une main et son col de l’autre avant de le soulever du sol et de le projeter a l’extérieur avec les autres.

                      Je rejoignis le combat pour voir que la louve-garous avait empoigné son balais brisé pour en faire une arme. Je posais mon regard sur elle avant de l’adresser de nouveau a nos comparses de manière sévère.

                      « Dernière chance, rendez vous et vous vivrez. J’en ai plus que marre de vous voir revenir en redemander. Si encore vous saviez vous battre, mais non, c’est toujours la même rengaine. Vous venez faire les fier et vous repartez la queue entre les jambes pour recommencer trois jours plus tard. S’il vous faut des messages plus violents, soit, mais ne venez pas vous plaindre. »


                      Les trois se relevèrent les uns les autres sous nos regards, avant de reprendre une posture de combat, visiblement imperméable a la diplomatie. Qu’il en soit ainsi alors. Je me dirigeais donc vers celui qui faisait office de leader, terminant d’enfiler mon bouclier pour prendre l’apparence d’une sorte de démon noir. La batte clouté percuta mon torse, sans grand effet si ce n’est un crissement métallique, et ses camarades en profitèrent pour participer de leurs efforts, sans grand résultat. J’empoignais donc le bras armé du chef, avant de serrer ma mains autour de sa gorge, plantant le bout de mes griffes dans sa chair alors qu’il commençait a se débattre et que ses camarades tentaient de me faire lâcher prise, sans grand résultat non plus.

                      « Je ne vous comprendrez jamais, bandes d’imbéciles ! Je vous offre une opportunité en or, je vous offre la paix, mais il a fallut que vous jouiez les braves, les idiots. Combien de gens faut-il que je tue avant que vous ne compreniez où est votre intérêt ?! »

                      Mes doigts glissaient de plus en plus dans sa gorge, décorant ses vêtements de belles coulasses ensanglantées, avant qu’ultimement, il ne cesse de se débattre, rendant l’âme par manque d’air et de sang, me faisant relâcher ce poids mort sur le coté avant que je ne tourne mon regard sur les deux autres.

                      « Alors ?! Ça vous fait réfléchir ou vous voulez y passer aussi ?! »


                      Les deux me fixaient, visiblement tremblant, jusqu’à ce que le bout d’un balais n’apparaisse derrière l’un d’entre eux.


                      On a dit deux doigts pas plus [+16] Iaql

                      Spoiler :
                      On a dit deux doigts pas plus [+16] OPYaGTm

                      On a dit deux doigts pas plus [+16] Puq1
                      vava
                      Aaliyah
                      groupe
                      Aaliyah avait regarder son camarade le visage qui se couvrait d’un masque noir presque effrayant. Elle le regarda avec un sourire de fascination, elle ne le trouvait pas apeurant, elle trouvait ça presque beau. Et lorsqu’il attrapa l’homme à la gorge en enfonçant ses doigts devenu des griffes dans sa gorge pour lui arracher la gorge elle ne put s’empêcher de glousser, mais quand une gerbe de sang tâcha sa chemise elle se mit à râla.

                      « Bah alors monsieur on fait pas attention aux vêtements des dames ? »

                      Les deux autres semblaient paralysés par la peur, ils allaient y passer tous les deux si elle n’en faisait pas fuir un, elle se glissa derrière eux, inspirant à fond, enregistrant leur odeur dans sa mémoire olfactive et avec un large sourire, se remémorant la position des batteur au Base-ball, fléchissant les genoux elle prit bien appui sur ses genoux et envoya son coup dans la tête du mec qui avait une tuyaux, avec son manche à balais.

                      Il se passa plusieurs choses à cette instant précis, un craquement sourd se fit entendre dans le corps de l’assaillant, sa nuque se brisa sur le coup, l’envoyant au tapis comme une poupée désarticulée, le balais éclata en trois morceau et elle regarda celui qui lui restait entre les mains un peu dépitée, elle y était aller un peu trop fort visiblement. Le gars à la chaîne la regarda, passant son regard de Greed à elle, les yeux éccarquillés. Elle posa une main sur sa hanche, Greed s’avança, visiblement prêt à en finir avec lui, elle posa une main sur sa peau durcit et noire, pour l’en empêcher et fit signe à l’autre de fuir avec ses yeux, il dérapa un peu, visiblement complètement sous le choc et s’enfuit aussi vite que sa carcasse lourde et pataude lui permettait.

                      « Je crois que je te dois un balais. »


                      Dit-elle à Greed en s’époussetant et en regardant les cadavres au sol. Celui qu’elle avait tuer avait la nuque plié dans une drôle de position, c’était presque drôle. Elle regarda Greed, pouvant enfin le détailler. Il avait un air animal qui n’était pas pour lui déplaire. Elle soupira, ramassant les différents morceaux du balais à frange et rentra dans le bar.

                      « Eva, je suis désolée je crois que j’ai rendue un des balais inutilisable. »

                      Cria-t-elle, non seulement pour s’excuser mais aussi pour indiquer à la jeune femme qu’elle pouvait sortir de sa cachette dans l'arrière boutique. Lorsque celle-ci passa un œil pour observer la scène elle fronça les sourcils alors qu’Aaliyah lui tendait les différents morceaux du balais. Eva la détailla, s’attardant légèrement sur la tâche de sang sur sa chemise. Elle leva les yeux au ciel. Comme si elle commençait à être lasser par les tâches de sang.

                      « Eh ! Me regarde pas comme ça, on saigne pas sur le sol et j’ai réussi à éviter que ton patron ne les égorge à l’intérieur ! »

                      Dit-elle en s’approchant du bar.

                      « Je me permets. »

                      Dit-elle en désignant la bouteille de Wisky en se retournant vers Greed qui retirait son masque noir, elle fit une moue un peu déçue. Elle ne pouvait se l’expliquer, elle avait enfin trouver quelqu’un qui se déformait aussi. Elle n’avait encore croiser personne qui serait effrayant dans le style monstre comme elle. Elle trouvait ça assez sympa de ne pas se sentir aussi seule. Évidemment ils étaient très différents mais c’était assez rassurant en fait. Elle se servit un verre et regarda Greed en le sirotant comme une Grenadine. Il ne manquait plus que la paille.

                      « Je crois que tu me devais un repas non ? Ça m’a creuser tout ça et puis, il va me falloir de l’énergie pour partir à la chasse. »

                      Dit-elle en se tapotant le nez avec un sourire carnassier. Elle grimpa sur le bar et s’assit en tailleur.

                      « Si j’ai appris quelques chose de mon père, c’est que si on coupe les têtes de l’Hydre  elles repousseront deux fois plus nombreuses, si tu veux en finir il faut lui arracher le cœur et t’assurer qu’il ne batte plus. Je peux t’aider à trouver le coeur, ce que tu en feras après ça ne me regarde plus. »

                      Dit-elle en souriant de toutes ses dents. Elle ne proposait pas ses services contre rémunération, à vrai dire à ses yeux Greed était depuis qu'elle était arrivé ici ce qui se rapprochait le plus d'un ami, en fait c'était pour elle un ami. Et elle avait appris à bien traiter ses amis et à les aider au besoin. Il était tout sauf désagréable sous ses airs de gros dur Avare. Et puis cette tension sexuelle qui existait entre eux la faisait plutôt rire.


                      On a dit deux doigts pas plus [+16] Bann3
                      vava
                      groupe
                      Aller en haut MenuAller en bas