REBIRTH RPG
Arc 1 : Code 4073
REBIRTH RPG
Arc 1 : Code 4073
×

OmniSearch


HRP


InRP

Qu’est-ce que l’OmniSearch ?

L’OmniSearch est un outil créé par le Staff qui recense absolument tous les sujets nécessaires à la compréhension et à la vie du forum. Il a pour but de faciliter votre navigation, notamment grâce à sa barre de recherche.On peut accéder à l’OmniSearch de plusieurs façons :

     
  • Via les images défilantes du Panneau d’Accueil, sur l’accueil du forum.
  • Via le bouton en forme de loupe, lorsque vous passez votre souris sur la petite planète en bas à droite, sur un sujet du forum.
  • En effectuant le raccourci suivant, n’importe où sur le forum :
Ctrl + Maj (Shift) + F

Ce raccourci peut aussi fermer l’OmniSearch.


Comment effectuer une recherche ?

Rendez-vous sur l’onglet “Rechercher”, puis entrez un terme en lien avec le sujet que vous voulez consulter. Veillez à bien appuyer sur la touche Entrer pour être certain de lancer la recherche. Vous verrez alors les sujets vous intéressant apparaître.Il est à noter que, lors de votre première recherche et quelques autres rares fois, les résultats mettent du temps à s’afficher (une dizaine de seconde), le temps de trier les sujets.Si jamais un terme recherché ne vous donne pas le lien du sujet voulu, n’hésitez pas à le proposer à un membre du Staff.

La suggestion de recherche est désactivée
                      -55%
                      Le deal à ne pas rater :
                      Remise de 50% sur le tractopelle de chantier à construire MECCANO
                      10 € 22 €
                      Voir le deal

                      Huatu, une feuille cherchant son arbre

                      Partagez
                      vava
                      Huatu
                      groupe

                      Huatu

                      "Impossible" n'est qu'un synonyme pessimiste de "Pas encore fait".

                      Origine

                      Age

                      Sexe

                      Faction

                      Natif de Nefyria

                      19

                      Mâle

                      Syrf Kala (Nefyria)

                      HISTOIRE


                      [Attention, cette histoire contient du combat un peu violent et des situations pouvant heurter un peu la sensibilité de certains !]

                      Spoiler :
                      Tout commença dans une grande meute de Nefyria pour laquelle la force sous toutes ses formes était la chose la plus importante dans le monde. Ce fut ici que Huatu naquit et fut séparé de ses parents afin d’être éduqué et entraîné avec les autres enfants selon les traditions de la meute. Son enfance se passa relativement bien et tout semblait bien démarrer pour le jeune loup qui sut témoigner de son endurance, de sa dextérité et de sa ruse au travers des nombreux jeux que les adultes organisaient pour tester les capacités des plus jeunes. Cela et sa race de prédateur lui offrit un place confortable dans cette meute pourtant plutôt sévère.

                      Mais le temps passa et à mesure que les enfants grandissaient, les épreuves se firent de plus en plus dures et devenaient éprouvantes aussi bien pour le corps que pour l’esprit. Huatu, dans toute sa bonté naturelle, commença alors à aider comme il pouvait ses camarades. Cela commença avec quelques conseils, fut suivit par des entraînements, et alla jusqu’à l’entraide lors d’épreuve, quitte à ce que Huatu y perde en performance.

                      Néanmoins, cela n’était pas au goût des anciens qui voyaient la gentillesse de Huatu comme un point faible, un défaut malsain qui allait le tuer. Les épreuves se firent de plus en plus difficiles pour lui, les reproches sur de simples erreurs se multiplièrent, et le reste de la meute n’osait intervenir de peur que cela se retourne contre eux. Malgré la pression, le loup continua de faire de son mieux tout en aidant toujours de temps à autre une personne ou une autre jusqu’au point où aucun de ses camarades ne pouvait ignorer son utilité. À cela s'ajouta enfin son physique atypique peu intimidant qui ne manqua pas de faire grogner un peu plus ses aînés.

                      Et un jour, Huatu fut alors convier à sa cérémonie de passage à l’âge adulte. Le loup androgyne fut un peu surpris de voir les anciens l’inviter sans grogner à son épreuve finale, lui qui était persuadé qu’ils allaient tenter de quelque façon que ce soit de saboter la cérémonie pour l’humilier et se débarrasser de lui. On donna au jeune homme rendez-vous dans une hutte à l’écart de tous. Son épreuve devait être menée par Tryel, l’un des guerriers les plus sauvages de la meute et un chasseur de talent. Huatu se doutait bien que quelque chose se cachait derrière cette épreuve, mais cela ne signifiait pas qu’il n’allait pas faire de son mieux. Il allait peut-être risquer sa vie contre une créature monstrueuse mais il n’allait pas se laisser faire.

                      Il voulait prouver sa valeur.

                      ...

                      Après quelques minutes de marche, Huatu parvint finalement à atteindre le lieu du rendez-vous : une cabane perchée à un trio d’arbre qui devait surement servir à la chasse ou la surveillance. Elle ressemblait à une petite habitation et avait l’air assez confortable. Le loup était vêtu d’une robe habituellement donnée aux femelles lors de leur rite de passage à l’âge adulte. Avec le temps, la meute s’était habitué à son physique particulier et son comportement peu virile et cela n’était pas choquant. Il escalada rapidement la bâtisse et prit un instant pour reprendre son souffle et se remplir de courage avant d’entrer, ignorant le poids du stress qui pesait sur son estomac.

                      Homme-lézard : « Hhm ! Te voilà enfin, louve. »

                      Un large néfyrien était planté au milieu de la pièce, les bras croisés et le visage sérieux. Dépassant facilement les deux mètres de hauteur, sa solide carrure musculeuse était couverte d’une sombre peau écailleuse, elle-même vaguement protégée par quelques pièces de cuir. Il portait un étrange petit collier auquel était attaché un cristal aux reflets mystérieux, un grigri qu’il appréciait garder avec lui au quotidien. Son museau de reptile allongé se pencha afin de mieux observer l’invité canin avec ses yeux jaunes à la pupille fendillée.

                      Homme-lézard : « Je suis Tryel. C’est moi qui m'occuperai de toi ce soir. Viens, il y a à manger ici, tu risque d’en avoir besoin pour la nuit. »

                      Son ton et son regard semblait juger la silhouette et les capacités du garçon. Le reptile s'éloigna alors pour se rapprocher d’étagère sur lesquelles trônaient quelques outils de chasse, dévoilant au centre de la salle une simple table avec un plat de viande plutôt classique. Huatu s’avança, osant grignoter un peu malgré l’hésitation de son système digestif qui angoissait tandis que le grand mâle continua.

                      Tryel : « J’imagine que tu es déjà conscient, ou “consciente”, je sais pas, de la réputation que tu as chez les membres de meute. »

                      Tryel se posa devant une large fenêtre qui donnait une vue imprenable sur les étendues verdoyante de la région. Il invita le loup à le rejoindre d’une geste de la main, lui exposant l’horizon sans arrêter son discours, une de ses pattes jouant avec le cristal qu’il avait attaché autour de son cou.

                      Tryel : « On sait que tu es quelqu’un avec de bonnes capacités. Tu es agile, rapide, précise et tu sais te servir de ta tête. On sait aussi que tu es quelqu’un à problèmes. Comprends que si on cherche à te faire changer, c’est parce que le futur de la meute en dépend. C’est pas avec des câlins et des bisous qu’on survit ici. Il faut être fort, et volontairement mettre ses capacités de côté c’est juste une connerie qui va mener à ta mort ! »

                      Huatu grogna discrètement, ce n’était pas la première fois qu’on venait lui faire la morale. Les oreilles couchés sous le poids de la honte, il continua pourtant d’écouter le reptile qui avait pourtant l’air de ne pas faire cela par plaisir.

                      Huatu : « Oui, je suis au courant de tout cela. Mais je ne pense pas que abandonner ceux qui font des erreurs soit vraiment une bonne chose non plus. »

                      Tryel : « Et tu crois sérieusement qu’on va rester accrochés les uns aux autres en permanence ? La vie ne fonctionne pas comme ça. Lorsque tu seras seule, personne ne viendra t’aider. Tous les membres de la meute doivent trouver leur place, c’est ainsi. Ta manière de penser est mauvaise ! »

                      Un long soupir dépité s'échappa des lèvres du jeune loup qui s’éloigna dans son coin, se rapprochant de l’étalage d’équipement de chasse qui était à disposition dans la pièce. C’était une façon de faire extrême selon lui, il y avait surement une autre façon de tout gérer moins punitive et plus confortable pour tout le monde, mais il n’avait pas les arguments sur le moment. Il chercha quelque chose à rétorquer mais sa réflexion fut interrompu par l’arrivée de l’ombre du grand mâle.

                      Tryel : « Mais j’ai une solution... »

                      Huatu se retourna, voyant le regard déterminé du lézard se planter dans ses yeux. Dans un réflexe intimidé, le loup recula d’un pas, se retrouvant dos au mur, et le bras de Tyrel vint s’adosser à ce dernier tandis qu’il se penchait au-dessus du jeune androgyne.

                      Huatu : « Qu-quoi ?! »

                      La patte froide du reptile vint s’inviter sur la hanche de Huatu comme pour se l’approprier, faisant vibrer son échine d’un frisson malsain. Son esprit se s’agita brusquement, réveillé par un seau glacé d’insécurité.

                      Tryel : « Si tu veux tant que ça jouer à la peluche, saches que nombreux sont ceux qui apprécient le confort d’une compagnie nocturne. Et une mignonne chienne comme toi fera fureur dans ce domaine... »

                      Huatu : « Mais ! J’ai aucune envie de faire ça moi ! »

                      Les yeux du lézard se remplirent d’une sombre lueur rougeâtre tandis qu’il continuait de s’avancer, son corps et celui de sa proie se resserrant alors qu’il esquissait un fier sourire carnassier. Huatu tenta de reculer, de fuir timidement avant de se cogner contre le mur de la hutte. Il sentit son cœur s’emporter au moment de comprendre qu’il était acculé. Ses yeux paniqués sautèrent de gauche à droite à la recherche d’une issue, peinant à grimper la masse de muscle qui lui faisait face avant de tomber vers le sol avec désespoir. Il était fait comme un rat. Il sentait lentement le tyran en écaille se coller contre lui, s’incrustant dans son espace personnel pour venir y chercher ce qu’il voulait. Son souffle gras et suffocant prenait place autour de lui comme pour le narguer d’autant plus et ses lourdes pattes poisseuses commencèrent à lentement s’inviter sur la peau délicate du loup tandis qu’il venait en humer l’odeur.

                      Tryel : « Tu vas voir ce que c’est que d’être la femelle d’un véritable mâle ! »

                      L’hybride paniquait, il savait ce que ce regard luisant indiquait : Tryel était connu pour être capable de déployer une force monstrueuse afin de terrasser de ses proies. Huatu sentit les larmes grimper dans ses yeux, elle n’avait aucune chance de s’en sortir, mais elle ne voulait pas finir comme ceci. Il y avait surement une autre solution, quelque chose à faire pour s’en sortir. Dans une poussée d’adrénaline, l’esprit du garçon se concentra, cherchant désespérément une idée. Il apperçu du coin de l’oeil un reflet et se focalisa sur la vision périphérique de ses humides yeux affolés pour découvrir une lame. Dans un flash soudain, l’esprit de Huatu se remémora la paire de dagues de chasse en ivoire qui y trônait, et d’un coup, le corps tout entier du loup se remplit d’une énergie nouvelle. Huatu n’était peut-être pas un grand guerrier, mais il n’allait pas se laisser faire pour autant. Il y avait un autre choix à faire, un autre risque à prendre.

                      Tryel arbora un visage surpris en apercevant les prunelles étincelantes de la louve se relever vers lui. Ce n’était plus la timidité d’un jeune garçon qu’il voyait dans ce regard, mais la détermination d’un tueur. Aux travers de ses réflexes engourdis, il lui fallut un instant pour se rendre compte de l’avertissement que lui hurlait ses tripes. Il ne vit pas l’attaque venir à temps.
                      Huatu enfonça avec une force et une vitesse fulgurante la dague en os dans l’abdomen de l’alpha, lui faisant cracher un grognement de douleur guttural. Le lézard tituba un peu en arrière, offrant au jeune mâle un peu d’air frais bien mérité. Ce dernier s’empressa d’extraire la lame, ne laissant pas le temps à son adversaire de l’attrapper. Une giclée de sang sombre aspergea sa robe raffinée et le loup revint encastrer aussitôt le poignard entre les écailles de la poitrine du monstre.

                      Le reptile poussa un hurlement qui se perdit dans la cime des arbres. Ses mains fondèrent sur la poignée de la lame, écrasant au passage la frêle main du loup. Huatu essaya de garder le contrôle de l’arme mais il n’était pas grand chose face à la force monstrueuse de son adversaire. Et dans un craquement soudain, le jeune homme fut envoyé sur le côté. Il roula maladroitement puis se redressa sur le champs, apercevant sur le sol la garde de la dague. Cette dernière n’avait pas réussit à tenir et avait éclaté, jetant le loup au sol et laissant son tranchant dans le torse du reptile.

                      Huatu releva un visage ferme et un regard déterminé vers l’alpha enragé qui cracha :

                      Tryel : « Pour qui tu te prends ? Tu devrais être honorée, je te donne une chance ! Qu’est-ce que tu comprends pas ?! Tu crois avoir le choix ? »

                      Le loup ne voulait pas argumenter plus que cela avec Tryel. Il se tourna, cherchant à s’approcher de la sortie avant d’entendre le colosse s’avancer bruyamment. Il se rua sur le jeune homme, griffes en avant, pour l’attraper. Huatu fit volte-face en un instant, agrippant au passage une large assiette en céramique pour l’enfoncer brutalement dans le crâne de son agresseur. Le récipient éclata au moment de l’impact, faisant à peine osciller la bête avant qu’elle n’essaie cette fois-ci d’attraper le loup à la gorge. Les gestes grossiers et télescopés de la bête furent simples à éviter et Huatu se jeta sur le côté, en direction d’une fenêtre cette fois-ci maintenant qu’une sale bête lui s’était posée sur son chemin.
                      Le reptile lança ses griffes dans le dos du garçon qui glissa agilement sur la table avant de plonger au sol et de rouler sous une autre. Une brise fraîche venant de l’extérieur accueillit le loup qui sentit un vent d’espoir remplir ses poumons. Il était à quelques pas de la liberté, c’en était fini.

                      Et sa robe le freina brusquement.

                      Tryel : « Viens par-là, sale bête ! »

                      Le tissu l'agrippa sauvagement pour l’arrêter net. Huatu poussa un petit couinement plaintif, son esprit ne parvenant pas à réaliser ce qu’il se passait. L’instant d’après, celui qui avait attrapé sa robe le tira avec une hargne certaine, plantant son regard enflammé dans les yeux larmoyant du garçon avant fondre dessus violemment.

                      Huatu eut à peine le temps de lancer une moitié d’appel à l’aide dans la forêt.

                      Les épais bras du lézard encerclèrent le corps frêle du jeune homme, condamnant tout espoir de fuite. Ses lourdes jambes coincèrent celles du loup dans une inébranlable prise, une de ses griffes enserra le poignet de sa proie tandis que son dernier bras de libre s’enroula autour du cou de Huatu, commençant lentement à se resserrer en compressant douloureusement la gorge du jeune loup.

                      Sa trachée écrasée, Huatu remuait de toute ses forces afin d’espérer attraper ne serait-ce qu’un filet d’oxygène, agitant son bras encore à moitié libre, tentant de creuser une ouverture quelconque dans la carrure inamovible de son agresseur, en vain. Tryel avait complètement pris l’hybride au piège. Les griffes de sa patte droite vinrent chatouiller la paume de l’androgyne et il avança son museau pour lui susurrer sur un ton à la fois menaçant et séducteur :

                      Tryel : « Ah ! Laisse-toi faire, sale gosse ! Tu verras, lorsque tu te réveillera, tu auras le droit à toutes les punitions dont tu as toujours rêvée. »

                      Le monde autour de Huatu commença à perdre de ses couleurs. Sa vision se faisait trouble. Ses muscles s'engourdissaient lentement. Son corps avait envie de sombrer. Une étouffante sensation de désolation inonda la poitrine du loup.

                      Il ne voulait pas devenir un esclave, un moins-que-rien. Il ne pouvait pas abandonner.

                      Malgré le désespoir intense que ses poumons éprouvaient, Huatu se calma comme il put et ferma les yeux. Il n’allait pas abandonner sans chercher dans ses dernières ressources. Il relâcha ses muscles en laissant échapper un ultime soupir de des lèvres. Une vague de douceur intangible s'échappa de son cœur et traversa le corps du reptile. Son regard embrasé s'éteint comme une flamme étouffé et sa force surnaturelle s'évapora. Surpris par la soudaine disparition de son pouvoir, Tryel offrit un minuscule instant de répit au loup. Mais cela fut assez pour offrir à Huatu un bref instant d’air frais afin que la prise ne se referme sur lui instantanément. Même sans pouvoir, la puissance du reptile restait redoutable, mais pas assez pour immobiliser le bras droit du loup qui put enfin se mouvoir librement.
                      Huatu jeta un bref coup d’œil sur le corps de son adversaire, vérifiant la plaie béante qui décorait son abdomen depuis tout à l’heure. C’était maintenant ou jamais. Épuisant le peu d’énergie qu’il lui restait, Huatu leva sa patte et l’enfonça de toutes ses forces à l’intérieur de la déchirure.

                      Tryel poussa un sincère cri de souffrance quelque peu pleurnichard. Si c’était un autre jour, Huatu aurait eu le coeur brisé en entendant quelqu’un avoir aussi mal. Mais aujourd’hui, c’était avec une intense satisfaction que le loup enfouit ses doigts dans la chair du “mâle alpha”, s'agrippant à ce qu’il pouvait sous ses écailles avant de tout arracher dans un éclat viscéral.

                      Tryel : « AAAAAARGH ! »

                      Le lézard roula sur le côté en tremblant, relâchant un mélange de couinements et de sanglots. L’esprit toujours un peu embrumé par la strangulation, Huatu se redressa et releva le museau pour examiner la pièce rapidement. Son regard passa sur l’étalage d’armes de chasse qu’il pouvait utiliser pour mettre un terme à ce combat, puis sur les fenêtres grandes ouvertes. Continuer à se battre n’était pas la solution, il était épuisé, il allait perdre, et le loup préféra se ruer vers l’ouverture qu’il peinait tant à atteindre, passant à côté du présentoire sur lequel trônait la moitié de la paire de dagues qui avait tout démarrer.

                      La lourde course du reptile réveilla les oreilles du loup. Huatu n’y croyait pas, cela n'allait donc jamais s’arrêter ? Le garçon exténué se retourna juste assez rapidement pour voir la sombre masse de muscle se jeter sur lui telle une bête sauvage, l’écume aux lèvres.

                      BOUM !

                      Le petit loup sentit son corps tout entier vibrer au moment d’être percuté par le monstre. Les deux néfyriens passèrent au dessus de la rambarde et entamèrent une longue du haut de l'arbre qui soutenait la cabane. Le visage furieux de Tryel fit face à cela de Huatu, arborant un large sourire qui se trouvait entre la folie et le sadisme. Il pensait avoir gagné, il était sûr qu’une fois au sol, l’hybride canin n’allait pas avoir la force de continuer.
                      Néanmoins, Huatu répliqua avec un petit rire moqueur et remonta au niveau de son buste la main qui avait, juste avant l’impact, empoigné la dernière dague en ivoire. Les yeux du reptile s’écarquillèrent, ses pensées probablement ensevelies sous une vague d’affolement.

                      Une seconde plus tard, le duo s’écrasa sur le sol humide de la forêt.

                      L’énorme tas de muscle comprima la mince carrure de Huatu sur la terre ferme. Son poids et son élan étant si grand que Tryel ne put rien faire pour empêcher la lame blanchâtre de pénétrer en un instant sa gorge. Son cri de détresse se transforma en gargouillis incompréhensible et le loup serra les dents au moment de sentir toute la masse de la bête faire grincer ses os sous le choc.

                      À la limite de l’évanouissement, Huatu poussa le corps parcouru de spasmes de son adversaire sur le corps et pris quelques longues secondes de repos dans l’herbe de Nefyria. Il prit un longue inspiration, heureux d’être dehors, et il se releva pour admirer le supplice de Tryel. Ce dernier tendit la main vers lui, suppliant le loup de lui venir en aide, prêt à tout pour tenter de survivre.

                      Un profond dégoût régnait dans le regard de Huatu. Combien d’innocents et d’innocentes étaient passé par-là avant lui ? Combien étaient morts sous les coups ? Combien étaient devenus rien d’autres que de vulgaires objets de plaisir pour des monstres comme lui ?

                      Le loup se percha alors au dessus du reptile, s’asseyant de façon suggestive sur son bassin avant d'empoigner la lame et de la déloger avec une lenteur sadique. Puis il poignarda Tryel.

                      Et il le poignarda encore.

                      Et il le poignarda de nouveau.

                      Et encore une fois.

                      Et encore.

                      Une quinzaine de coup plus tard, le loup sentit le dernier éclat de vie du lézard abandonner son corps. L’adrénaline commença alors à lentement laisser place à la réalisation. La douleur de ses blessures se réveilla. Huatu observa le tas de pâte rougeâtre qui gisait devant lui et, au milieu de tout cela, le cristal fétiche de feu le mâle alpha. Le loup saisit la gemme à l’éclat mystérieux et se leva. Un nouvelle énergie vint se répandre dans sa poitrine. Il n’avait pas à rester dans cette meute. Personne ne pouvait le forcer à faire quoi que ce soit.

                      Ce soir, il n’était pas devenu un adulte, mais il était libre.

                      Physique et Mental

                      Bonté et affection

                      La principale qualité de Huatu est sa profonde gentillesse. Altruiste et bienveillant, le jeune loup fait toujours de son mieux afin de faire le bien autour de lui. Il prend plaisir à rendre les autres heureux et n’a aucun problème avec l’idée de se priver ou bien de souffrir si cela signifie soulager une personne qu’il apprécie. C’est un garçon tolérant et un compagnon loyal qui est aussi très friand de câlins et de caresses. Il n’a jamais eu de relations proches dans sa vie, bien malgré lui, et appréciera toujours s'attacher avec quelqu'un de quelque façons que ce soit.

                      Méfiance et rancune

                      Quand on a pas eu la vie facile, on sait que le monde n’est pas juste et que l’on peut toujours en redécouvrir la cruauté au détour d’une colline. Même s’il ressemble à une naïve peluche insouciante, Huatu prend toujours ses précautions avec les autres et sait se défendre face à ceux qui voudraient abuser de lui. Il pourra parfois trop en prendre, allant jusqu'à être excessivement craintif de peur de faire une erreur irrécupérable à se rapprocher de quelque chose de dangereux. En outre, il déteste la méchanceté gratuite et l’abus de personne innocente, peu importe qui cela concerne, et hésitera rarement à se dresser face au danger pour faire changer les choses.

                      Curiosité et ruse

                      Huatu a toujours eu l’esprit rêveur et créatif. Amoureux d’aventures et d’exploration, le néfyrien s'ennuie s’il reste au même endroit trop longtemps. Il est aussi très doué pour établir d’astucieuses stratégies afin de survivre chaque jour et son ingéniosité va jusqu’à la confection de toutes sortes d’outils inventifs faisant souvent usage de l’extraordinaire faune et flore de sa planète.

                      Joueur et excentrique

                      Pour Huatu, la vie ne vaut pas la peine d'être vécu si elle n'est pas amusante. Le loup aime déguster les petits plaisirs de la vie et un peu à la manière d'un enfant, aime bien tourner chaque activité de son quotidien en jeu. Découvrir ce que les autres peuvent faire pour se distraire est fascinant pour lui et il peut également facilement devenir gourmand lorsque l'occasion se présente. Ouvert d'esprit, l'hybride peut facilement flirter avec une personne qu'il apprécie et a tendance à jouer avec son physique androgyne, se qualifiant de louve ou de loup selon les moments pour taquiner les autres. Il aime en rire, mais au fond, il ne serait se fixer sur un genre précis.


                      Physique

                      Haut d'un peu moins de 1m60, Huatu possède une fine silhouette androgyne et une apparence globalement humaine. Arborant de grand yeux violets qui scintillent lorsqu'il ressent d'intenses émotions et une longue chevelure blanche douce et rebelle, le néfyrien possède aussi quelques attributs lupins, notamment de grande oreilles canines qui remplacent les habituelles ouïes humaines ainsi qu'une queue de loup préhensile longue de 1m et remuant souvent aux gré des sentiments du garçon. Si le jeune homme possède déjà une apparence quelques peu trompeuse, cela n'est pas aidé par sa tendance à porter de légères robes et par sa délicate et mélodieuse voix.

                      L'animal totem de Huatu est une louve voile-fantasque, une créature solitaire et mystérieuse haute de 1m30 et longue de 2m. Sa fourrure d'origine lui à la façon d'un voûte céleste et est capable de changer de couleur et de forme afin de se fondre dans le décor.

                      Huatu : https://i.ibb.co/ky4GBF1/Huatu.png
                      Louve Voile-Fantasque : https://i.ibb.co/rvsLr37/louve-huatu.jpg

                      Pouvoirs et Capacités

                      Camouflage - Huatu peut changer la couleur et les motifs de son corps afin de se fondre dans son environnement. Il est capable de modifier son camouflage rapidement, lui permettant de se déplacer tout en rester dissimulé. Camoufler des vêtements ou des objets est possible mais très difficile à faire sans entraînement.

                      Régénération - Huatu est naturellement capable de se remettre de blessures significatives en peu de temps. Se concentrer, s'épuiser et éviter les efforts physique accélèrent la régénération. S'il est victime d'une condition grave, il peut se soigner de lui-même mais cela aura tout de même des conséquences sur sa santé pendant un moment.

                      Horizon Tranquille - En se concentrant et en y mettant des forces, Huatu est capable de générer un champ de douceur de forme sphérique autour de lui afin d'affaiblir ou de neutraliser les pouvoirs à dans un rayon qui va jusqu'à 10 mètres, teintant les environs d'une délicate lueur violette. L'effet dure aussi longtemps que Huatu reste concentré, reste immobile ou se déplace avec lui au choix et il en est lui aussi victime pendant toute la durée de l'effet et même quelques secondes après la fin.

                      IRL

                      Pseudo : Huatu
                      Age : 22
                      Comment avez-vous connu le forum ? Mylo ♥
                      Vous êtes sur discord ? Oui
                      Accès à la zone +18 du forum ? Oui


                      Dernière édition par Huatu le Mer 19 Fév 2020 - 0:43, édité 3 fois
                      vava
                      The Birther
                      groupe
                      Bonjour et bienvenue sur Rebirth RPG !

                      Après lecture de ta fiche, nous allons presque pouvoir te valider ! Il y a juste un point à voir ensemble avant~
                      Concernant le pouvoir Horizon Tranquille : le staff souhaite en savoir un peu plus à ce sujet, à savoir : la durée de l'effet et la zone de l'effet ? (autre que Huatu et l'adversaire principal) Huatu, une feuille cherchant son arbre 3485523179 L'essentiel reste que si la durée de neutralisation et de la taille de la zone  ne sont pas trop élevés, nous pouvons tout à fait accepter un pouvoir comme celui-ci.

                      N'hésite pas à UP le sujet une fois fait afin qu'on discute de tout ça. Huatu, une feuille cherchant son arbre 403255964
                      vava
                      Huatu
                      groupe
                      Bonjour ou bonsoir à vous, ô grand staff !

                      J'ai modifié un peu du coup. La portée à 10 mètres et la durée c'est tant que Huatu reste concentré. Je ne sais pas trop s'il faut une limité en terme de durée et un temps de recharge ou bien un coût particulier. J'espère que ça va comme ça...
                      vava
                      The Birther
                      groupe
                      Et c'est tout bon pour nous ! Merci pour les explications supplémentaires. Huatu, une feuille cherchant son arbre 403255964

                      EDIT

                      Juste une dernière chose par rapport vis-à-vis du pouvoir Horizon Tranquille :

                      - Il faudra l'accord de ton partenaire de RP avant tout. Cela vaut aussi pour leurs PNJ, fixes ou non. Nous demandons à nos joueurs d'être le plus fair possible entre eux et donc de ne pas imposer quoi que ce soit à l'autre en full RP s'il n'y a pas eu discussion avant. La communication reste la clé d'un RP réussi. Ce point est à respecter en toute circonstance.

                      - Ce pouvoir ne fonctionnera bien évidemment pas sur les PNJ influents ou les PNJ incarnés du staff, sauf exception indiquée par le MJ lors d'un événement clé.

                      Bienvenue à Huatu dans la meute du Syrf Kala ~
                      vava
                      groupe
                      Aller en haut MenuAller en bas