REBIRTH RPG
Arc 1 : Code 4073
REBIRTH RPG
Arc 1 : Code 4073
×

OmniSearch


HRP


InRP

Qu’est-ce que l’OmniSearch ?

L’OmniSearch est un outil créé par le Staff qui recense absolument tous les sujets nécessaires à la compréhension et à la vie du forum. Il a pour but de faciliter votre navigation, notamment grâce à sa barre de recherche.On peut accéder à l’OmniSearch de plusieurs façons :

     
  • Via les images défilantes du Panneau d’Accueil, sur l’accueil du forum.
  • Via le bouton en forme de loupe, lorsque vous passez votre souris sur la petite planète en bas à droite, sur un sujet du forum.
  • En effectuant le raccourci suivant, n’importe où sur le forum :
Ctrl + Maj (Shift) + F

Ce raccourci peut aussi fermer l’OmniSearch.


Comment effectuer une recherche ?

Rendez-vous sur l’onglet “Rechercher”, puis entrez un terme en lien avec le sujet que vous voulez consulter. Veillez à bien appuyer sur la touche Entrer pour être certain de lancer la recherche. Vous verrez alors les sujets vous intéressant apparaître.Il est à noter que, lors de votre première recherche et quelques autres rares fois, les résultats mettent du temps à s’afficher (une dizaine de seconde), le temps de trier les sujets.Si jamais un terme recherché ne vous donne pas le lien du sujet voulu, n’hésitez pas à le proposer à un membre du Staff.

La suggestion de recherche est désactivée
                      Le Deal du moment : -33%
                      Remise de 1000 € sur le ...
                      Voir le deal
                      1999 €

                      Essential

                      Partagez
                      vava
                      Felix Sotiras
                      groupe

                      Felix
                      Sotiras

                      Ithoutha

                      「 Essential 」


                      Akerys. Un monde de magie et de mystère. Mais aussi une ressource importante d'objet de seconde main si on sait où chercher. J'y viens rarement, je n'en voix pas l'intérêt, je suis un vendeur d'objet "naturel", donc bon, j'ai pas vraiment d’intérêt à faire tout ce chemin jusqu'à la fameuse décharge géante de Westway. Alors, pourquoi mes pied foulée les déchet de cette civilisation magique ? Et bien, je n'y étais pas de bon cœur. La raison est assez complexe.

                      Il y avait peu, j'avais découvert, en utilisant mes pouvoir, un moyen de restituer mes essences. C'était assez simple : battre l'invocation corrompu ou bien insuffler l'essence pour les armures dans une personne, la battre et récupérer l'essence ainsi réparer. Cependant, j'avais fait les frais des combat contre le roi slime, l’œil de Cthulhu et le fléau du désert et si je n'avais pas eu mes armure de la Corruption et du Cramoisi, j'y serais rester. Les versions corrompue semble être très puissante, et il me manque cruellement de force face à ses monstres. donc j'ai décidait d'être logique : d'abord réparer mes armures. Le problème... C'est que je dois battre quelqu'un d'autre. Pour deux raison : se serais compliqué de me mettre au sol tout seul et si jamais je tombe KO avec l'essence, c'est un coup à me mettre dans la merde. En plus je dois garder ma discrétion. Ainsi, lorsque j’entendis parler de cet scientifique peu regardant, je compris que je me devais de le trouver. Je n'avais pas vraiment le temps de choisir, mais par contre, je savait qu'elle serait capable d'accepter de s'expérimenter sur lui-même. Si les rumeurs disaient vrai.

                      Et je suivit ces rumeurs. J'étais comme dans un puzzle : chaque personne m'emmenait voir une personne différente et ainsi de suite. Et à chaque fois, j'apprenais des choses de plus en plus folle sur ce scientifique. Comme quoi ce serait un monstre, une abomination, qu'il mangerait la chair humaine et tout ce qui va avec... Si on les écoutait, on aurait put croire qu'il s'agissait de tout sauf un scientifique. Mais bon, j’eus une description rapide : quatre bras, des tentacules à la place des jambes, la peau verte. C'était la chose la plus commune entre tout les témoignages, qui partait souvent dans tout les sens. Mais au fil du temps et de mes efforts pour rationalisé les informations, j'arrivais à trouvé ce que je cherchais : un moyen de le trouver.Et me revoilà, au milieu des détritus, vers le lieu ou on m'avait dit. On m'avait bien précisé que ce n'était pas une science exacte, mais certain pensait qu'elle allait passait à la décharge, même si la raison était floue. C'était le mieux que j'avais.

                      Je marchais tout en prenant mon temps. Pour qu'un deal soit le plus avantageux possible il faut être sur de soit même lorsque l'on est pas surveiller. Parce qu'on pourrait l'être. De plus, il fallait absolument que je cache l'importance de ma requête. si je pouvais évitez qu'il me vide les poches, ça serait bien. Soudain, un bruit de métal qui bouge au loin. Je l'entend et je reste calme, me dirigeant vers la position. Tandis que je m'approche, en silence et calmement, je vois soudain un être vert, doté de quatre bras, de tentacules et, surtout, d'une blouse blanche. Je crois que j'ai trouvé mon homme.

                      Il parait que tu serais un scientifique un peu plus courageux que tes collègues.

                      J'étais arrivé derrière elle, avec calme et un flegme imposant. Je devrait préciser que j'avais sortie ma tenue de mage pour la voir. Cette dernière, utilisé le même principe que le Glyphe métamorphique pour cacher en partie mon visage au étranger. en plus de me donner une classe impossible.

                      Je me présente : Void. J'ai entendu beaucoup de bien sur toi. Bien sur, c'est un mensonge, toutes les personnes qui m’ont parlé de toi étaient terrorisé par ton existence. Je vois ça comme une preuve de ton succès. Ou me tromperais-je, Ithoutha ?

                      Je sortait ce nom sur un gros coup de bluff. C'était un des deux nom les plus utilisé pour la qualifier, donc il fallait espérer ne pas m'être trompé.

                      J'aimerais parler affaire avec toi.

                      vava
                      Ithoutha
                      groupe
                      « Cette grande poutre là ! Ramenez-la au point de rassemblement ! Et là, je vois la carcasse d’un golem magique, déterrez moi cette merde, doit y avoir des trucs à en retirer. »

                      Les choses avaient bien changées depuis la dernière fois qu’elle avait foulée le sol de cette décharge. C’était un peu là qu’elle avait commencé après tout. Cette fameuse aventure qui débuta à cause d’un maudit cristal… Elle aurait préféré resté dans son monde mais qu’importe, ce n’était pas en rallant que la situation allait s’améliorer. Elle avait perdu la seule chose à laquelle elle tenait vraiment mais si on devait retenir qu’une seule chose de cette créature, c’est qu’elle ne lâchera jamais l’affaire. Mourir, c’était pas son truc et c’était loin d’être dans ses projets. Elle aurait pu se laisser abattre, dépérir, se laisser mourir à petit feu à défaut d’appuyer sur la gachette … Mais ce n’était pas qui elle était.

                      Elle, erreur de la nature, vouée à l’échec, a fait tout ce qui était en son pouvoir et bien plus pour s’élever au dessus du déchet qu’elle était. Le désire de vivre d’Ithoutha était vorace … Peut-être plus encore que son désire pour la destruction. Alors, qu’avait-elle fait depuis qu’elle avait tout perdu ? Elle avait travaillé à construire un empire. Ou plutôt, travaillé à en voler un. Après avoir littéralement rendu fou un grand entrepreneur du crime, elle était désormais CEO d’une entreprise qui développe la technologie Solarkienne le jour et créait des armes la nuit. Quel dommage qu’elle devait cependant rendre des comptes au Nim Row désormais. Elle qui pensait s’émanciper de toute force supérieur mais bien entendu, toute entreprise avait des devoirs envers le gardien, n’est-ce pas ? Foutu rabat-joie … Cela n’allait cependant pas l’arrêter.

                      Elle avait dépêché une petite troupe d’une dizaine d’employé Akers pour travailler avec dans la plus grande illégalité dans la décharge. Même si Solarii était son terrain de jeu préféré, sa planque était toujours en Akerys, sous le sol de cette décharge qui éliminait magiquement ses déchets d’une manière périodique. Merci à la puce qu’elle a dans la nuque, toute chose qu’elle allait entreposer là pourra être téléportée là où elle se rend. Autant dire que d’ici peu, les hangars de sa compagnie vont regorger d’artefact magique, même si la magie n’avait aucun intérêt pour elle … Par contre, si elle pouvait la coupler avec la technologie ? Voila un défis amusant ! Si on pouvait changer les batterie par de la « magie », peut-être que tout deviendra plus destructeur ! Mais si c’est possible, elle doit justement s’y essayer …

                      Alors que Ithoutha commandait sa petite troupe de larbin du haut d’une pile d’immondice, l’un d’eux s’approcha d’elle. « Madame, d’après un de nos gars, les Jewelers arrivent. »

                      Le regard de la scientifique s’illumina « Oh, est-ce qu’un certain Jason est avec eux ? »

                      Indécis, l’homme encapuchonné sembla jouer à pile ou face avec sa réponse. « Je … Ne pense pas, non. »

                      Et la réaction fut immédiate, grinçant les dents et se crispant avec une hargne venue de nulle part. Si Jason était là, cela aurait été un plaisir de le recevoir mais un autre Jeweler, ou plusieurs ? Ce n’étaient que des bâtons dans ses roues ! « Bordel, ils font chier ces Jewelers. Je vais leur en foutre moi, des jewels … Dans leur gueule ouai … » Elle plaça alors deux doigts contre sa langue et poussa un puissant sifflement pour attirer l’attention de tout les travailleurs. « Okay les gars, lâchez tout ! Tout le monde à l’entrée de la décharge ! Comme on a répété, on est les éboueurs du coin ! Gardez-les loin hors de la décharge ! Aller aller ! »

                      Tout le petit monde sembla s’éclipser petit à petit en laissant tomber les étranges pièces infusées de magie au sol pendant qu’Ithoutha, qui n’avait clairement pas la gueule d’un Akers lambda, dégringola dans les débris, parlant à un brassard fourré de technologie à son poignet. « Nine, assure-toi qu’aucun glandu autre que nos gars approche la planque. Si un Jeweler approche, tu le dézingue. » Reste à voir si la gentille androïde allait réellement le faire …

                      Une fois en bas, elle continua son chemin en chantonnant, récupérant des débris ici et là avec ses tentacules comme si elle faisait tout naturellement son marché, allant même jusqu’à porter un bloc de métal gravé de runes sur son épaule. N’étant pas humaine, après-tout, sa force n’avait absolument rien à voir avec celle d’une personne normale … Mais alors qu’elle s’amusait à imaginer ce qu’elle pourrait faire de la moindre portière de train qu’elle dépassait, un homme vint subitement hausser la voix … Par réflexe, un large sourire carnassier se figea sur son visage alors que ses yeux d’un bleu perçant rétrécirent tels ceux d’un prédateur prêt à bondir. En se retournant, elle remarqua que ce n’était pas un de ses gars. Donc, qui c’était ? Un sale Jeweler ? Est-ce qu’elle allait devoir lui faire la peau ? Si oui, elle prendrait soin de bien le disséquer … Ou même le vivisecter, histoire que cette mauvaise surprise se transforme en moment de détente.

                      Elle l’écouta en se tournant lentement vers l’homme, deux de ses paupières prise de quelques spasmes caractérielle que quelque chose la contrariait fortement. UN scientifique ?! Elle lâcha tout ce qu’elle avait sur elle, laissant le gros bloc tomber lourdement sur le sol terreur de la décharge, soulevant un peu la poussière … Et plaça deux mains sous sa poitrine qui était tout de même assez visible sous sa blouse blanche rapiécée, rehaussant celle-ci exagérément.

                      « UN scientifique ?! Et ça, c’est quoi ? Des dépôts d’encre peut-être ?! Ou mieux, des bombonnes d’acide nitrique ?! Est-ce que j’ai laissé mes victimes dans un tel état qu’ils ont oublié qu’une bombe cosmique leur a arraché les yeux ?! J’ai l’impression que tes informateurs t’ont raconté quelques couilles ici et là, Void ! »

                      Clairement remontée, elle posa ensuite ses multiples mains sur ses hanches, les roulant un peu de droit à gauche d’une manière un peu provocatrice mais son expression changeant de frustration à une assurance moqueuse.

                      « Et puis, Void, ouaw, laisse tomber, je t’appelle Edgelord à partir de maintenant. T’as le nom et la dégaine pour ! Maintenant soyons clair… » Elle claqua les doigts, un portail s’ouvrant au dessus d’elle et laissant un fusil à pompe solarkien tomber sur son épaule, le rattrapant sans problème. « Tu me fait chier comme maintenant, Edgelord. Tu me dérange durant une mission qui a déjà prit un tournant un peu chiant. Alors ton affaire, là … Elle a intérêt à être tellement succulente que j’en deviens en réalité tréééés heureuse de te voir. Et ça doit être le cas, n’est-ce pas ? » Son sourire moqueur s’étira un peu plus, d’une oreille à l’autre, presque littéralement dans une expression inhumainement sadique. « Car si tu as entendu de quoi j’étais capable, j’ose espérer que tu ne viens pas me demander d’aller t’acheter une barquette de sushi, Gweeheehee ~ »


                      Essential Ithouthasigna

                      (Thanks Neeko ♥️)

                      vava
                      Felix Sotiras
                      groupe

                      Felix
                      Sotiras

                      Ithoutha

                      「 Essential 」


                      Lorsque la créature se retourna enfin, prenant enfin le temps de me répondre... Elle commença en dévoilant sa féminité... Elle avait l'air de complexer sur ce point. Ou bien désirait-elle baisait ma vigilance en présentant sa poitrine, pensant que je perdrais le nord à cause de ses formes ? Dans tout les cas, elle ne pouvait pas savoir que je n'avais pas la possibilité de ressentir de l'attirance. Donc cette élan de féminité n'eu aucun impact sur moi. Je restait stoïque, les bras croisé et le visage toujours camouflé.

                      Il est vrai qu'aucun de mes informateur n'as mentionner ta féminité. Mais au final, cette information m’intéresse peu.

                      Ma bouche, seule partie visible de mon visage grâce à la magie de ma capuche ne montrait aucun signe de perte de contrôle. Parfois, c'est tellement utile d'avoir du vide à la place du cœur. Puis devenant plus étatique, elle commença à me menacer, tout en... se moquant j'imagine. Je n'ai aucune idée de ce que veut dire Edgelord. La seul chose que je sais c'est que je m'en contrefout. Elle sortit une arme et la dirigea sur moi, sans crier gare et me mis en garde. Je n'étais pas venue pour me battre, ou du moins, pas comme ça. Donc je décidais de ne bouger d'un cil, restant toujours statiques, les bras croisée.

                      On m'avait prévenue que tu serais exigeante.

                      Je décroiser mes bras calmement, puis je fit apparaitre un tout petit portail vers ma dimension de poche au dessus de ma main copiant un peu ce qu'elle venait de faire. Sauf que contrairement à elle, une boule de pierre tomba dans ma main arcanico-méchanique. Le portail disparu et je refermer violemment ma main sur la boule de pierre la brisant en mille morceau et dévoilant un "cristal" violet en son centre. Il était tout petit, tenant entre mon pouce et mon index.

                      Ceci est une Pierre Vivante. Est-ce minéral ayant des propriété du vivant ? Ou bien l'inverse ? Personne n'en sait rien. La seule chose que l'on sait, c'est que cette simple poussière vaut son pesant d'or et que ce matériaux est recherché autant pour ses propriété magique que mécanique.

                      Je fit un mouvement étrange avec ma main, et le cristal disparut dans un portail qui apparut un court instant, caché par le tour préalable.

                      S'en procuré est quasiment impossible. Mais moi je sais comment en obtenir des quantité énorme.

                      Un nouveau portail s'ouvrit, laissant tomber un espèce de pied faisant facilement un mètre en cette matière. Il était pauvrement taillé, mais il était clairement purement composé de ce "cristal". Bon, si vous avez déjà lue ce journal, vous devez savoir ce que c'est : un fragment de corruption, récupéré sur l'armure Corrompue. Toute les propriété que j'avais décrite était réelle, sauf sa rareté : il était bien plus rare que ce que je prétendait, vue que j'étais sa seule et unique source dans les quatre mondes.

                      Et encore, ce morceau est le plus petit que j'ai récolté.

                      Je fis ouvrir un portail sous le pieu qui s'enfonça alors dans le sol avant que le portail se referme, ne laissant aucune trace de ce cristal.

                      Tu sais au moins que même si je te demandais d'aller me chercher pitance, tu serais récompenser avec un matériaux uniques, dont tu aurais le monopole.

                      En utilisant mon mana, je fis se dissiper en partie l'effet de dissimulation de ma capuche pour qu'elle puisse voir mes yeux. Ces derniers étaient sérieux, mais pourtant détendue.

                      Je ne te demanderais cependant pas une tache aussi triviale. Je suis venue à toi car ta réputation concorde avec ma volonté.

                      Je tandis mon bras robotique et fit apparaitre une essence. de base, elle ne sont pas visible à l’œil nue, mais mon glyphe ainsi que les propriété de mon bras permet de les rendre plus ou moins visualisable. Apparaissant sous la forme d'une flamme douce de couleur bleu, avec des reflet jaune, elle dansait au dessus de ma main.

                      Ceci est une Essence. Un produit magique capable de définir un être. Bien sur, en général, elle est dans l'être en question. Mais j'ai la possibilité de les extraire et de les utilisé.

                      Je jouais le rôle de celui qui trouve le sujet trivial. Il fallait, si je voulais évité d'être arnaqué, lui faire croire que c'était assez normal, voir totalement inintéressante. Je fit disparaitre cette essence ci pour en faire apparaitre une seconde. Celle-ci était verte mais se comportait bizarrement, comme si elle était déphasé avec elle même, donnant d'étrange mouvement digne d'un flux électriques instable.

                      Cependant, mes derniers ajout dans ma collection sont... Altéré.

                      Je fit disparaitre l'essence.

                      Il existe cependant un moyen simple de les restaurer. Il suffit de les insuffler dans un être vivant et de mettre cet être au sol.

                      Je fis un pas calme.

                      Bien sur, lorsqu'on est infusé d'une essence qui n'est pas notre, ce faire battre signifie simplement être libérer de cette essence et retrouvé toute ses forces. Je ne suis pas assez fou pour demander à quelqu'un de se faire abattre pour moi.

                      Je fit un second pas.

                      L'essence infusé donne à son propriétaire des capacité assez puissante. Mais bien sur, tout à un prix. Garder une essence qui n'est pas notre en soit pendant trop longtemps est bien sur mortel.

                      Mon premier vrai mensonge. Garder une essence en soit pendant trop longtemps pouvait changer la notre, mais ne pouvait pas tuer. C'est pour cela que je me devait de la battre vite si elle acceptait. Elle pourrait à force de porter la même essence, sentir que j’eus mentit. Mais je devait prendre ce risque si je voulais pouvoir récupéré mon plein potentiel. J'avançais alors de mon dernier pas. Le canon de son arme était presque contre moi.

                      Alors, bombe cosmique, mon offre te semble-t'elle une perte de temps ?


                      vava
                      Ithoutha
                      groupe
                      Ouaw. Quel malpoli. Comment ça, cette information ne l’intéressait pas ? On pouvait la dénigrer, la traiter de malade, de monstre, d’horreur, de poulpe même mais on n’attaquait pas sa féminité aussi impunément, comme elle l’avait bien fait comprendre par son explosion d’excentricité ! Mais qu’importe, ce n’était qu’un détail maintenant car clairement, ce mage semblait vouloir lui parler du caillou qu’il venait de briser dans sa main… Et si elle se fichait bien de la magie, elle voulait bien lui donner le bénéfice du doute sur ce que faisait cette pierre. Il est important de noter, après tout, qu’essentiellement, la magie était cool ! Cela avait même le potentiel de surpasser les plus belles inventions qu’elle pourrait créer mais cela ne l’intéressait pas dans le sens où elle n’est pas magicienne. Ithoutha est une personne fière, qui a survécue seule et contre tous toute sa vie. Le pouvoir ? Elle veut l’obtenir de ses propres mains car c’est comme cela et uniquement comme cela qu’elle a apprit à vivre.

                      De par sa nature, Ithoutha ne pouvait pas réellement utiliser la magie. Elle pensais que c’était un truc d’humain, pour ainsi dire. Elle, batarde et mélange génétique de bien des espèces, comment elle pouvait avoir une quelconque jauge cachée de mana ? Le bouillon génétique qui composait son corps ne lui avait offert qu’une seule chose : un esprit génial ! Et elle comptait bien drainer jusqu’à la dernière goutte d’imagination et de créativité dans son crâne hyper actif pour atteindre son objectif. Alors oui, la magie, c’était cool, mais ce n’était pas pour elle.

                      Tout ça pour dire que la scientifique avait de gros doutes sur la valeur de cette pierre. Une pierre magique qui vaut son pesant d’or ? N’importe quel plouc pourrait lui dire ça et lui donner un caillou ramassé par terre à la place. Tenant toujours son flingue sur l’épaule, la créature prit un air embêté en se grattant l’arrière de la tête. Qu’il ait un caillou ou cinquante pieux d’un mètre de cette connerie ne changeait pas grand-chose.

                      « Oi, doucement … Tu sors de mon domaine d’expertise là … »

                      Mais elle ne semblait pas l’avoir dit assez fort car l’homme révéla ses yeux sans commenter. Elle plissa les yeux et souffla un peu, comme si c’était difficile à voir. « Oh ouai, t’as bien une gueule d’Edgelord toi … » Elle souffla, essayant d’écouter mais … Très franchement, elle commençait à avoir mal à la tête. Une essence ? Un truc qui détermine la vie ? Ithoutha était ouvert à toutes les fantaisies mais les mages d’Akerys avaient le dont pour remettre en question tout ce qu’elle savait du monde d’un point de vue scientifique, et c’était pas un sentiment agréable, ni bénéfique du point de vue de le nouvelle entrepreneuse. Elle brandit son canon d’une main quand il se mit à approcher cependant.

                      « Urk … Approche pas, je réfléchis là. » Son regard, d’abord las et en douleur visiblement, se transforma en large sourire menaçant, petit à petit, ses yeux rétrécissant de plus en plus. « Edgelord, fait pas chier ~ » Et quand il s’approcha encore presque appuyer son torse contre le fusil à pompe, elle poussa l’homme du bout de son canon pour le faire reculer un peu. « Bombe cosmique a dit qu’elle avait besoin de deux secondes, putain ! Rrrr … »

                      Ithoutha fit alors tourner son fusil à pompe sur son doigt par la garde de la gachette pour qu’elle tombe à nouveau sur son épaule, se massant les tempes avec ses autres mains. Encore une fois, elle avait des principes mais d’un autre coté, il y avait d’autres trucs fun à faire de cette situation. Il y avait de l’argent à se faire et un moment plein d’adrénaline à passer… Après un moment de réflexion à peser le pour et le contre, certaines choses prévalaient sur d’autres et elle retrouva un sourire enjoué, levant un doigt au niveau de son visage comme si elle avait trouvé la solution.

                      « Okay okay ! Maintenant soyons clair … Attend non. » Elle se tapota le menton, faisant mine de réfléchir. « Je l’ai déjà faite celle là … Hmf, okay, mettons les choses à plat, bad boy ! » Elle ne put s’empêcher de ponctuer sa phrase par un petit « Yes, c’est mieux. » avant de continuer. « Je me contre fou de tes petits tours magique ou même des cailloux que tu me propose. Je suis pas Akers, ni Solarkienne d’ailleurs. En fait, je suis tout sauf de ce coin de l’univers ! Tu pourrais pisser dans une bouteille et me dire que c’est l’élixir de jouvence de ta grand-mère que je ne pourrais pas dire la différence. C’est la merde, mais c’est la dure réalité dans laquelle je vie en tant qu’étrangère de ce monde. Alors si tu veux vraiment que je m’intéresse à tes bijoux, va falloir m’en donner un pour analyse. Mais là n’est pas le problème, même. »

                      Elle se frotta les mains ensemble alors qu’une maintenant son shotgun sur l’épaule, offrant un regard vicieux à son interlocuteur. « Je comprends pas trop ce que tu as en tête mais je vais assumer un truc un peu fou … Et traduire ce que tu dis par : me mettre je ne sais quoi dans la tronche et me demander de me laisser me mettre à terre. » Et c’est là le plus gros problème. » Elle haussa alors les épaules, souriant fièrement, les paumes vers le ciel. « Je me fiche de prendre des coups mais me laisser me faire tabasser sans rien faire ? Je l’ai déjà fait trop souvent pour vouloir à nouveau passer par là. Si je me bats … » Elle serra subitement les poings, au point d’en faire craquer ses phalanges, continuant d’un ton de voix plus grave et menaçant. « C’est pour l’amour du jeu … C’est pour étriper des idiots jusqu’à ce qu’il n’y ait plus que des os à ramasser. C’est pour être invaincue et être la dernière debout, par le sang et la sueur ! ~ »

                      Toute les tortures qu’on lui avait déjà fait subir avait grandement aiguisé ses tendances sadistique. Ce n’était un secret pour personne, du moins pas pour les personnes ayant plus de deux neurones dans le cerveau : Ithoutha était quelqu’un de briser qui était plus désespérée que mauvaise. Elle aborde la question du monde d’une manière très défensive, contrairement à ce que l’on pourrait croire. Elle ne cherche qu’à se défendre de chaque personne qui voudrait la voir misérable, la voir échouer, la voir souffrir. Et ces personnes ? Pour Ithoutha, c’était absolument chaque être vivant dans l’univers. Alors … Si tout le monde est son ennemi … C’est un vrai délice que de voir ses ennemis souffrir, n’est-ce pas ? C’est une mentalité qu’elle a du adopter et qu’elle a apprit à chérir. Les os brisé, la chair déchirée, c’était synonyme de victoire … De sécurité… De joie.

                      La scientifique vient ensuite prendre une grande respiration, reprenant un timbre de voix plus normal pour elle. « Alors, si tu veux te battre … Essentiellement, j’ai rien contre. En fait, ça sera même un plaisir que de te botter le cul, Edgelord, avec tes essences ou non. Mais si tu t’attend à un combat facile, ah ! … T’es tellement mal tombé, coco. »

                      Un rire gras s’échappa de ses nombreux crocs, ses tentacules s’activant petit à petit, comme trépignent d’impatience. Après tout, cette situation devait se conclure rapidement. D’un coté, elle était impatiente d’en découdre et de l’autre, elle ne pouvait pas rester éternellement dans cette décharge si les Jewelers ne sont pas loin !

                      « Je te laisse une chance de rebrousser chemin car je suis une fille sympa comme ça, ouai … Alors hors de mon chemin ou balance tout ce que tu as ! Et rappel toi, une fois que les choses sont dites, elles ne peuvent plus être retirées. Que tes prochains mots ne te laissent pas détruit et brisé, Gweeheehee … »


                      Essential Ithouthasigna

                      (Thanks Neeko ♥️)

                      vava
                      Felix Sotiras
                      groupe

                      Felix
                      Sotiras

                      Ithoutha

                      「 Essential 」


                      Tandis que j'avançais mes intentions, elle tenta de stopper mon avancé en pointant son fusil sur moi et en me poussant avec le canon. Cela n’eut d'autre réaction que de me faire reculer d'un micro pas, assez pour qu'elle puisse porter son canon à son épaule. Cependant, je lui laisser un temps de réflexion, vue que je n'avais rien à y perdre. Mais lorsqu'elle reprit la parole, elle semblait presque amusé de la situation, au point ou elle se permit de se reprendre pour le début de sa phrase, ce qui semblait indiquer qu'elle était loin d'être sérieuse. De plus, l'utilisation des termes étranges qu'elle mettait ça et là rendait son discours presque ridicule. De plus, le début de sa réponse semblait indiquer qu'elle n'avais point envie de faire affaire. Elle avait l'air très sur la défensive, pour une personne qui aurait put me tuer en quelques secondes, du moins, en apparence. Mais, elle changea vite de comportement. Elle me mis soudainement au défi, ayant pris ma demande comme une demande de lui mettre une dérouillé. Cependant, ce qu'elle n'avais pas compris, et ce sur quoi je jouait depuis le début, c'est que pour récupérer les essences complète, il me fallait un adversaire se battant sérieusement. Mon ton, mon côté fermé... Cela ne servait pas qu'a rendre les négociation plus simple, mais surtout à lui donner envie de s'y mettre à fond. Et tandis qu'elle commençais à me mettre au défi, j'incantais, tout doucement sous ma cape.

                      Volonté de Terraria, protecteur déchu de l'équilibre, j'en appel à toi. Puisse ta mort ouvrir la voie que la Balance universelle nécessite. Puisse ta puissance créer la vérité dans ce monde en perdition. Éveille-toi, essence du Mur de Chair.

                      Ma main robotique sous ma cape afin d'en cacher le changement de couleur, je m’efforçais de contenir l'activation de l'essence. Alors, la créature tentaculaire, s’étant elle-même ouvert au combat en ventant sa propre force, lâcha une dernière menace m'invitant à fuir ou "me faire battre". Je ne dis rien de suite, laissant une seconde de creux. Puis, sur un ton neutre, je répondis à son invitation.

                      Tu parles beaucoup pour juste dire "viens te battre".


                      Et sur ces mots, je tendis mon bras mécanique à toute vitesse sur elle, libérant dans un flux magique vif et précis, toute l'essence du Mur de Chair dans la créature face à moi. Le temps que l'essence altère sa structure corporelle, j'avais un peu de temps. Assez pour devinez la forme que prendrait la créature face à moi. Surement que ça chair tournerais au bois, bien que contrairement à moi, son essence formera une barrière à la bonne assimilation de celle du Mur de Chair. Je préférè commencer par le plus sécurisé en capturant les essence avec lesquelles elle aura du mal à se mélanger et qui l'aideront autant que la bloqueront. En effet, malgré la défense donné par le bois composant l'essence du gardien de l'équilibre terrarien, la perte de mobilité engendré serais suffisante pour me donner un avantage certain. Je fis un bon en arrière, préparant ma seconde incantation, calmement.

                      Ô toi qui rejeta tes frère pour devenir l’Équilibre sacrée. Toi qui choisie la voie de la chair et du sang, devenant un mal plus grand que le déséquilibre que tu eu chassait. Que ton pouvoir comble le Vide de mon Cœur. A moi, essence du Cramoisie.

                      Sous ma cape, dissimulant alors tout mon corps, on pouvait voir des mouvement étatique, comme si mon corps tombé en morceau. Mais ce n'étais bien sur pas le cas. Je fis apparaitre un portail vertical près de moi et y jetait ma cape ainsi que ma capuche, dévoilant alors l'apparence affreuse que j'avais obtenue.

                      Armure Cramoisie :
                      Essential D7t21y6-fc1431bf-e4f1-4c85-9daa-82afad771978.png?token=eyJ0eXAiOiJKV1QiLCJhbGciOiJIUzI1NiJ9.eyJzdWIiOiJ1cm46YXBwOjdlMGQxODg5ODIyNjQzNzNhNWYwZDQxNWVhMGQyNmUwIiwiaXNzIjoidXJuOmFwcDo3ZTBkMTg4OTgyMjY0MzczYTVmMGQ0MTVlYTBkMjZlMCIsIm9iaiI6W1t7InBhdGgiOiJcL2ZcLzVmNWViYzBjLWU0NDEtNDU4My04ODc5LTIwOTNiZjZlZDE0NlwvZDd0MjF5Ni1mYzE0MzFiZi1lNGYxLTRjODUtOWRhYS04MmFmYWQ3NzE5NzgucG5nIn1dXSwiYXVkIjpbInVybjpzZXJ2aWNlOmZpbGUuZG93bmxvYWQiXX0

                      Laissant parlé l'animalité de cette transformation, je poussait un puissant rugissement, laissant mes griffes grandirent aux bout de tout mes membres. Ma queue et mes ailes d'os, toujours aussi agile qu'a son habitude, prirent alors une forme particulièrement pointue à leurs bouts tandis que mes os continuer à sortir de mon corps me donnant une apparence clairement affreuse. Mes muscles se dressait, annonçant l'agilité incroyable et la force relative de cette forme. Cependant, sa défense, malgré qu'elle soit supérieure à la défense de base de mon corps était son principal point faible, ça plus le fait que j'étais très vulnérable lors de déplacement plus simple comme la marche ou la course, obligé de présenté mon crane vue la posture que cette armure me donnait.

                      Les actions parlent plus que les mots, Ithoutha.

                      Continuant sur le ton neutre, malgré la posture clairement bestiale que je prenais, je fixais la créature en mutation face à moi.

                      vava
                      Ithoutha
                      groupe
                      Ignorant un peu les marmonnements de Void, elle se contenta de rétorquer avec sa répartie habituelle. « Vaut mieux trop parler qu’avoir le charisme d’un moule marinière ! »

                      Pourquoi moule marinière ? Car c’était sans doute marrant à dire. Impossible de réellement sonder l’esprit d’Ithoutha, surtout lorsqu’elle est impatiente comme ça. Elle était sur le point de se mettre au travail puisqu’il semblait rester et aller jusqu’au bout de son idée mais avant qu’elle puisse faire quoi que se soit, le mage lui envoya … Quelque chose. Une onde de choc, quelque chose comme ça, qui ne la fit pas bouger mais la fit se sentir un peu bizarre. Elle écarquilla les yeux de manière perturbée, touchant son torse et son ventre comme pour voir si rien ne lui était arrivé. Curieux. Cela devait être son histoire d’essence mais elle ne pensait pas que ça allait la faire sentir si bizarre.

                      « Putain, que je déteste les mages et leur conneries … » Elle ne put s’empêcher de commenter avant de poser à nouveau les yeux sur l’autre apprenti sorcier, là. Et ce qu’elle vit la fit sourire largement dans un spasme crispé.

                      Une fois sa cape retirée, l’énergumène se retrouva transformé mais alors très bien transformé ! Ce n’était plus un humain, pour sûr. C’était dignes des plus grands film d’horreur spatiale, pire encore que la monstruosité qui l’avait accueillit lorsqu’elle posa les tentacules pour la première fois sur Nefyria. Il y avait une raison pourquoi elle n’y retournait plus souvent. Mais soit. C’était cool et tout ça … Mais seulement à l’écran. Ici, c’était la réalité, et c’était ce qu’elle devait combattre. Un défis à sa hauteur ? Elle espérait que non. Elle espérait que cela soit bien plus fort qu’elle le pensait. Pourquoi ? Car sans douleur ni sueur, pas de gloire ! De toute façon, elle lui avait fait une sorte de promesse … De ne pas se retenir. Elle porta alors le brassard à un de ses poignets près de sa bouche.

                      « Nine, lâche tout et rejoint moi. »

                      La voix de Nine émana du communicateur. « Uh ? … U-Un problème ? »

                      « Ne discute pas ramène ton cul ! »

                      Elle baissa alors son bras et alors que Edgelord terminait sa transformation, elle remarqua qu’elle-même commençait à légèrement changer. Ses doigts étaient déjà en train de craquer et durcir, lui arrachant un rictus indicateur qu’elle était pour le moins énervée par ce détail, au point qu’elle se mit à bouillir de rage, faisant grincer ses crocs acérées.

                      « Du bois ? T’es en train de me transformer en putain d’ent, enculé ?! De tout les trucs cool que tu pouvais faire … Et ben tu sais quoi ?! »

                      Elle utilisa la puce dans sa nuque pour faire apparaitre d’autres portails au dessus de sa tête. Huit connes de métal tombèrent lourdement sur le sol autour d’elle ainsi qu’une scie circulaire et une seringue dans chaque mains libre. Non seulement, elle ne pensait pas qu’elle allait se transformer tout de suite mais en plus de ça, elle allait se transformer en pot de fleure ? Il y avait des trucs tellement plus cool et fort ! Un alien, comme lui, un avatar de feu, un dragon, un Léviathan, elle aurait même prit un oiseau géant, une saloperie d’oiseau géant mais un arbre ?! La faction de la nature, c’était toujours celle qu’elle détestait dans à peut prêt tout les jeux vidéos. Pourquoi être un misérable arbre quand tu peux être de la roche ou mieux, du métal ?! Que cela soit volontaire ou non, elle avait la profonde impression de s’être faite avoir ! Et cette seringue était là pour ça.

                      Ithoutha était, de base, un mutant. Son corps était un mélange raté d’humain, de pieuvre, de vers de terre, d’insectes divers, de serpent même ! La nature instable de son corps lui permettait de créer ce genre de serum qui serait mortel pour qui que se soit. Elle en avait une paire comme ça, une paire qu’elle avait su répliqué avec les plantes et les produits chimique de Solarii. Le même genre de poison qu’elle avait utilisé contre cette obstinée de Jeweler, Dahlia, sauf qu’avec elle, ce n’était qu’une dose mortelle de stéroïde qui lui permit de soulever des camions comme s’ils étaient des sacs de plumes. Ici, c’était un sérum qui augmentait sa régénération naturelle qui était déjà hors norme pour n’importe quel humain. Combien de fois ne s’était-elle pas faite couper les tentacules après tout ?

                      « Je joue toujours selon mes propres règles … »

                      Elle se planta alors l’aiguille dans l’épaule alors que ses tentacules, qui commençaient aussi à se rigidifié, vient loger leur pointes dans les connes de métal au sol. Ceux-ci n’étaient pas juste de la ferraille, c’était en réalité sa dernière invention, inspiré justement par Dahlia qui s’était faite un malin plaisir à lui arracher les tentacules comme elle arrachait les pétales d’une pâquerette ! Attrapant un petit crochet au font de ses cônes, elle les activa et des couches de métal se déployèrent tout le long de ses tentacules pour donner l’impression qu’ils revêtirent leur armures. La moitié était affublée de pointes mortelles à leur extrémité, d’autres de lames sur la longueur, un peu comme les lames de bras de Nine.

                      Elle jeta ensuite la seringue au sol alors que son corps se mit à réagir au poison, se tenant l’épaule en accusant le coup, grimaçant un peu alors qu’en une pulsion de sa chair, celle-ci prit un teint plus rougeâtre. Son organisme boosté, elle comptait bien tenir quelques minutes de plus avant de devenir un fichu bonzai. Elle brandit alors la scie circulaire vers lui et appuya sur une gâchette qui y était placée. Ce n’était pas un simple outil de chantier, c’était même très peu réglementaire et totalement un prototype, dirait-on. Des câbles pendaient ici et là, un boitier sur le coté n’était même pas fermé … Mais cela fit le job. Le disque métallique et denté ne fut pas propulsé vers le monstre mais tomba lourdement à même pas un mètre d’elle, tournant sur lui-même dans un bruit digne des plus grandes scieries de Solarii. Sur les cotés de ce disque, deux petits boitiers, des moteurs qui continuèrent de faire tourner le disque même quand celui-ci était désormais à moitié planté dans le sol. Ses boitiers étaient aussi doté de petites branches qui vinrent faire pression sur le disque en haut et en bas afin de le faire basculer et changer de direction …

                      « On essai de faire honnêtement affaire et voila comment on finit, en prunier ! »

                      Une tape sur son brassard, le pointant simplement sur Void, et le disque démarra au quart de tour, prenant en chasse sa cible dans un bruit strident. Lorsqu’il fut à portée, deux autres branchements sortirent des boitiers, se plantant dans le sol dans leur mouvement circulaire pour permettre au disque de sauter dans les airs et d’atteindre non juste les pieds de la chose mais bel et bien tout le reste. Et une fois à nouveau au sol ? Demi-tour, on recommence !

                      Elle utilisa un autre tentacule pour prendre la scie circulaire et débarrasser une de ses mains, les autres se plantant dans le sol pour qu’elle s’élance sur une des montagne de détritus alentours, rampant sur la masse pour rester en mouvement alors qu’elle brandit son fusil à pompe vers l’ennemi du jour alors que deux tentacules s’emparaient d’un bloque de ciment qui trainait là.

                      « J’aurais dû te buter sur l’instant ! » Elle tira alors, pompant son fusil pour recommencer par la suite, sans oublier qu’elle lança ce gros bloc dans sa direction également. « Cela m’apprendra à vouloir être sympa ! Maintenant c’est mort ! C’est mort-mort-mort ! Gweeheehee ! »


                      Essential Ithouthasigna

                      (Thanks Neeko ♥️)

                      vava
                      Felix Sotiras
                      groupe

                      Felix
                      Sotiras

                      Ithoutha

                      「 Essential 」


                      Elle mis plus de temps que prévue à se métamorphoser. De plus, elle eu le temps de mettre un système de défense en place, ce qui ne me facilitait pas la tache. Malgrès que sa chair se soit changé en bois, cette armure improvisé la rendait bien plus forte que ce qu'il ne fallait. Pas grave. Sa colère se lisais sur son visage, même de loin. Elle pensais peut-être que je prenais ce combat à la légère, que je le prenais pour une bleu, que je la sous-estimais. Une grossière erreur qui allait lui couter très vite cher. Elle agissait comme un enfant à qui on venait de donner un gros jouet, et sa désinvolture montré un certain manque de sérieux dans sa façon de se battre. Elle a des grosse armes, des stimulants, des robots... Mais elle manque de focus. Première erreur de sa part : elle parle trop. Pendant qu'elle perd du temps à parler, enfin, à donner des moyens de prévoir ses attaques surtout, son ennemie, lui, analyse la situation, les routes possibles, les zones dangereuses ou non. Elle était trop concentré sur ses envies de tout dirigé pour faire attention à ce qui l'entourait réellement. Oui, elle avait une forte capacité d'adaptation, comme le montrait son attirail, mais elle ne pensait pas assez loin. Sa stratégie était bien trop immédiate. Seconde erreur : elle en dévoile trop. Je savais désormais qu'elle pouvais invoquer des objets, comme moi, et qu'elle avait un savoir technologique et biologique assez important. Loin de celui de Draedon, mais assez remarquable pour être souligné. Mais voilà... Je savais maintenant à quoi m'attendre : elle était trop accès sur la puissance pure. Tout son attirail le hurler. Même sa façon de se poser en haut du monticule de détritus. Elle ne cherche pas la finesse, juste la supériorité pure et dure. Attention, ce n'est pas une mauvaise stratégie. Dans un combat armé impliquant plusieurs personnes, cela avait un avantage considérable. Mais face à un homme seul, surtout quand cet homme à mon passif, c'est la pire. Se battre contre des divinité ou les êtres les plus puissant du monde quand tu n'a que le peu de puissance que je possédait à l'époque, ça t'apprend à ne pas penser avec ta puissance de feu, mais ta capacité à battre l'ennemie par des moyen détournait. Une faiblesse, l'utilisation d'une stratégie adapté, ou bien tout simplement prévoir à l'avance des moyens de rendre le combat plus simple. Nous venons alors au quatrième problème : elle m'attaquais comme si elle savait tout de moi. Malheureusement, cet abus de confiance pouvait être fatal. Surtout qu'à la différence d'elle, dans l'état actuel des choses, je savais exactement qu'elle serait sa plus grosse faiblesse.

                      La situation de ce combat était assez complexe à analyser d'un œil extérieur. En effet, un novice affirmerait que j'étais aussi bien que mort. Mais un expert aurait étais plus sceptique. En effet, les capacité d'esquives que me donner l'armure Cramoisie la rendait les paroles d'Ithoutha sur le contrôle presque ironique. Malgrès que la scie sauteuse, littéralement, ce soit jetait sur moi, il me suffit de brusquer tout mes muscles avec violence afin de sauter en arrière violemment. Puis, vint le coup de feu, qui était en vérité assez facile à esquiver. Les fusils à pompe et la porté... ce n'est pas une grande histoire d'amour. Bien sur, elle s'en servait pour me tenir à distance, pas vraiment pour me toucher, mais chaque coup tirer était l'équivalent d'un gain de puissance pour moi. Le véritable objet qui faillit me mettre dans une situation complexe fut le morceau de roche lancer sur moi. Je l'esquiver certes facilement, ce n'étais qu'un gros roc lancé par une personne qui commençais à voir ses mouvements limités. Le vrai problème, c'est qu'en esquivant le rocher, je me mis dans la trajectoire de la scie, qui aurait put ouvrir mon ventre si je n'avais pas eu le réflexe d'utiliser ma queue pour ralentir mon esquive précédente. La scie toucha sommairement ma gorge cependant, faisant saigné l'armure plus que moi même. Un sang jaune et brillant, de l'ichor. Là, ça aurait été le moment pour sortir une belle phrase de héros, du style "c'est tout ce que tu peux faire ?" ou "montre moi ce que t'a réellement dans le ventre !", mais je n'étais pas un idiot. Un combat, ce n'est pas un jeu. C'est une énigme changeante et mortelle que tu dois résoudre avant que ton adversaire le fasse. Et pour l'instant, mon adversaire n'avais pas conscience que je tenais avec moi la clés de ce mystère.

                      Je m'accrochais au déchet, les utilisant pour augmenter la force mises dans mon prochain saut. Ce dernier fut diriger à l'opposé de la créature triomphante sur son tas de déchets. Pour être plus exacte, mon saut fut diriger vers les restes d'une espèce de dirigeable en métal, que je connaissais que trop bien. Je me réfugier derrière, utilisant mon agilité phénoménale pour gagner un temps considérable comparer à la scie. Il ne me fallait que quelques secondes de calme, loin de ce fusil à pompe et de cette machine de mort.

                      Par ton créateur, je t'invoque, Ô toi qui devint le seigneur visqueux. Vient, ami, et met au sol tes ennemis tout comme tes sujets. A moi, Roi Slime !

                      Au même moment, la scie trouva enfin ma cachette et surement que sa maitresse aller s'impatienter. Heureusement, pour elle, il ne m'avais fallut qu'un temps mince pour finir la première partie de mon plan. Je n'avais plus qu'a éviter la scie pour enfin libérer mon invocation, faisant apparaitre un portail immense sur le sol entre Ithoutha et moi. Et ainsi, il apparut. Celui que l'on nomme le fléau de la vallée, l'Ancien, ou bien le Seigneur. Le Roi Slime dans toute sa viscosité.

                      Roi Slime :


                      A quoi servait-il ? Rien. Par contre...

                      Par les liens anciens ! Fait pleuvoir tes serviteurs !

                      Et faire pleuvoir il fit. L’immense tas de Slime crachat par sa couronne une espèce de fluide coloré qui explosa dans le ciel, faisant apparaitre un nuage aux reflets arc-en-ciels. Et tandis que j'évitais la scie qui me suivait toujours, le Roi Slime, semblait avalé les balles de mon adversaires. Bien sur, il subissait des dégâts, mais son plus grand avantage était le fait que sa nature même amortissait la majorité des dégâts non-magique, les rendant moins conséquent. Mais bien sur, créer une protection n'étais pas son but. Dans un combat ou l'adversaire pense avoir la supériorité en ayant le nombre de son côté, il suffit de lui faire peur en rajoutant du nombre de votre côté pour le déstabiliser et le forcer à changer de stratégie. C'est pour ça que dès que le premier slime tomba du nuage, telle une goute d'eau tombant du ciel, le combat venait déjà de prendre mon avantage. Des bleu, des verts, des violets... il y en avait même à point, capable de tirer des pointes de gelée faisant peu de réel dégâts, mais pouvant effrayer les plus impressionnable.

                      Soyons sincère. Si mon plan ne se résumais qu'à ça, j'aurais perdue. Le Roi à beau être résistant, ses sujets son très faible. Un coup de fusil, et c'est fini. Et en plus, la gelée n'est même pas une faiblesse de l'armure de Terraria. Le feu lui-même n'est pas une faiblesse en soit... Alors pourquoi invoquer ces êtres tout bon à être tuer en boucle avant que la scie ne me rattrape et m'achève ? Pour une chose. Les Slime sont la forme la plus simple de vie. Le bien, le mal... tout ça, ça ne les concerne pas. Tout ce qu'il on besoin, c'est de se sustenter... et c'est tout. Et comme il mange de tout, il se régaleront, peu importe le repas. Sur mon monde, certain slime, malgré les dangers du Cramoisie et de la Corruption, décide de faire de ces dernier leur repas. L'on est ce que l'on mange. Si vous ne voyez toujours pas ou je veux en venir, rappelez vous que je suis capable de produire de l'Ichor ? Pour être précis, je peux en projeter depuis l'extrémité de mes "ailes" et par le bout de ma queue. Ce qui fait un total de sept source de jet. Hors, bien que le slime ne soit pas une forme de faiblesse pour Terraria, un Crimslime ou un Slime corrompu sont capable de faire de vraie dégâts à la nature, tout en étant bien plus fort que leur frères. L'ichor en particulier est très puissant contre l'essence de Terraria. J'aurais put asperger Ithoutha... mais elle avait de grande chance de simplement l'esquiver ou le détourner avec ses bras métalliques. Alors que de slimes à la pelle, tous remplie d'Ichor, poison pour elle en cet instant, elle ne pourrais tout les tuer, et en plus, chaque slime mort libérerais une dose assez conséquente de sang divin sur la scientifique.

                      Le dernier problème de mon plan, c'est la scie. Je ne peux pas viser si elle me suit de manière trop précise. Cependant, souvenez vous : chaque esquive que j’eus accomplie avait augmenter mon taux d’adrénaline. Et j'en avais assez pour pouvoir accélérer mes mouvement tout en tirant sur les slimes. Oui, depuis le début, j'avais prévue ce plan. Je ne pouvais pas imaginer qu'elle aurait un tel attirail, mais à la seconde où elle avait sortit le fusil à pompe, il me fut possible de comprendre son moyen de se battre : elle laisse les autre faire les choses à sa place tandis qu'elle se tient en retrait. Malheureusement pour elle, cette stratégie, comme dit plus tôt, la desservait grandement lorsque j'étais seul... et maintenant que mon plan était en place, la sienne ne suffisait plus. Cela ne voulait pas dire que j'avais gagner, surtout que la battre ne voulait que dire que j'allais récupérer qu'une essence, et elle allais récupérer ses forces. Mais sur le plan stratégique, je venais de prendre le dessus. Alors, tandis que j'utilisais ma nouvelle force, créer par mon adrénaline pour esquiver plus efficacement la scie sauteuse, en me projetant hors de sa portée, je dirigeais le bout de mes "ailes" vers le ciel, aspergeant le plus de slime possible d'Ichor, agrandissant les rangs de mes "explosifs mobiles". Cependant, je devais faire attention. J'avais rajouté un nombre de possibilité énorme autant pour elle que pour moi. Elle n'avait pas conscience que ces slimes étaient dangereux pour elle, surtout vue la faiblesse des autres. On pourrais voir ça comme un avantage, mais en vérité, cela lui donné une raison de les ignorer pour me viser au vol, plus simple vue que je n'ai aucun contrôle aérien. Un coup de fusil, à cette distance, ne me tuerais clairement pas, mais il pourrais m'affaiblir, abimant les muscles de mon armure. On pourrais dire que ce n'étais pas un gros risque. Sauf que mes blessures, à moi, elle ne se soignait pas vraiment lorsque je retirais mes armures. Donc, si elle arrivait à faire un tir chanceux, ou qu'elle me déstabilisait et que je me prenait la scie, je risquait plus gros qu'elle. Tant qu'elle avait l'essence, perdre ne signifiait rien pour elle. Tant que j'étais en vie, une simple blessure signifiait un changement radical dans le combat. Mais ça, il ne fallait absolument pas qu'elle le sache.
                      vava
                      Ithoutha
                      groupe
                      Ithoutha ne cessait pas ses attaques, pas le moins du monde. Lorsque la créature se battait, c’était toujours avec une certaine euphorie et un engoue le combat. Le sang était toujours satisfaisant à faire couler et la douleur lui rappelait qu’elle était en vie, stimulant d’autant plus ce vorace instinct de survie qui la mena à grandir et vivre sa vie actuelle au lieu de mourir au stade d’embryon dans les égouts de son monde. Mais ici ? C’était une réelle frénésie qui s’était emparée d’elle. Ce qui commençait effectivement par un jeu se changea en quête de revanche insatiable. Tout ça parce qu’au fur et à mesure qu’elle tirait, ses bras et ses tentacules commençaient à se changer en bois et feuilles. Quoi que, cela serait quelque chose de déplaisant pour la plupart, n’est-ce pas ?

                      Elle se fichait bien que sa scie ait réussit à l’écorcher. Elle se fichait aussi que c’était son lancé de débris qui permit à sa scie de faire le boulot. D’habitude, elle se serait pavanée d’avoir réussit quoi que se soit mais ici, ce n’était plus de l’amusement. La seule chose sur laquelle elle se pavanera aujourd’hui … Ce sera sur le cadavre fumant de cette saloperie de xénomorph ou peu importe ce que ce mage était devenu. Continuant de lui tirer dessus ou même de ramasser des débris dangereux à lui lancer dessus, elle finit par lentement se laisser glisser le long de la pente d’immondice en voyant que son adversaire alla se cacher derrière la carcasse d’un dirigeable.

                      « REVIENS ICI, ESPÈCE DE FŒTUS CARBONISÉ ! FINIT CE QUE T’AS COMMENCÉ !! »

                      La rage au ventre alors que son corps commençait à se recouvrir entièrement d’écorce, elle se surprit en train d’avancer plus difficilement que prévu. Sa manière de se mouvoir était similaire à celui d’un serpent. Ses tentacules glissaient sur le sol et leur muscles poussaient une part d’elle individuellement mais étant devenu de robustes et pas si souple branche d’arbre …

                      « C’est de la triche … C’est de la triche, bordel ! » Mais alors qu’elle se lamentait sur sa nouvelle condition, une énorme masse de slime s’érigea subitement entre elle et sa cible, ce qui attira bien entendu son attention, levant les yeux vers le ciel en voyant l’immensité. Elle vit d’autant plus rouge, le bois de sa machoir craquant tellement elle serrait les dents. « Un boss level 1 ? Je ne suis … PAS SI PATHETHIQUE ! »

                      Elle n’attendit même pas que le slime finisse ce qu’il faisait et fit apparaitre une ceinture complète de grenade Solarkienne dans sa main, lançant son fusil à pompe dans le même portail alors que d’un autre sortait ce que l’on pourrait appeler un lance-grenade fait maison … Ou le fameux lance-patate explosif. Pleuvoir des blobs, c’était pas son problème. Si Void était si malin, il aurait du comprendre que Ithoutha n’avait pas de limite. Son gout pour le combat, s’y lancer à cœur perdu … Ithoutha n’avait pas de peur. Son instinct de survie était puissant mais son corps l’était aussi. Elle sait que la douleur n’est que temporaire et que si elle perdait un bras ou un tentacule, celui-ci allait repousser. Elle était prête à s’empaler sur une épée si cela voulait dire pouvoir en coller une à son adversaire. Alors s’il souhaite mettre un mur de dentifrice sur son passage ? Grand bien lui face. Cela n’allait pas l’arrêter. Elle arracha toutes les goupilles de la ceinture de grenade d’un seul coup grâce à une ficelle qui les liait, mit tout dans son lance-grenade et tira immédiatement le tout dans le roi slime. Les petites boules de métal vinrent se perdre dans la masse alors que Void faisait elle ne savait quoi, à asperger les environs avec … Oh, non, elle qui vivait dans les égouts pendant un moment, même ce truc était dégueux. Elle se demandait bien ce qu’il foutait.

                      Au même moment, Nine arriva sur le champ de batail, survolant les environs dans son armure, volant grâce à ses propulseurs … Autant dire qu’elle resta un peu choquée pendant une paire de secondes. Sous ses yeux se déroulait le combat entre un monstre, une grosse masse de gel et sa maitresse qui n’était plus vraiment sa maitresse mais la version pot-pourri de sa maitresse ? Qu’est-ce que c’était que ce monstre ? Et pourquoi ce qui était bien évidement Ithoutha était devenu un arbre ? Elle plaça ses bras devant elle par réflexe pour se protéger de l’explosion de slime car bien évidement, les grenades ne prirent pas dix minutes à exploser dans la créature mais elle resta tout de même en vol stationnaire à observer, un peu absente et très confuse. Ithoutha fit de même et plaça l’intégralité de ses tentacules de métal entre elle et le slime pour former un mur et pouvoir se débarrasser de cette glue facilement. Elle ignorait en effet la tactique de Void mais elle ne voulait pas devenir plus lente qu’elle ne l’était déjà. Surtout que des boules de gelée vinrent petit à petit bondir sur elle de manière hasardeuse. Elle s’en fichait, à vrai dire. Lorsqu’un était collé à son bras, elle utilisa simplement un tentacule pour le ramasser comme un goutte d’eau et le balancer au loin, même si elle pestait quand un vint se coller dans ses cheveux de lierre.

                      Remarquant cependant Nine et Void qui a du lui aussi être soufflé par l’explosion, ou du moins englué d’une manière ou d’une autre, la scientifique ne du pas réfléchir longtemps. Elle ne réfléchissait pas, durant les combats. Elle en avait fait tellement qu’elle avait des stratégies imprimées dans son code génétique en fonction des situations ! Elle ne pouvait pas bouger ? L’ennemi était loin ? L’ennemi est trop rapide ? C’était à lui de venir, pas elle. Elle pointa du doigt la créature qu’était le mage et hurla.

                      « SPARK BOLT ! » Au même moment, elle lança son lance-grenade dans un portail et quatre gantelets sortirent en échange, chacun rejoignant une main de la scientifique qui avait désormais des paluches de géant.

                      De son coté, Nine se réveilla un peu et obéit à sa maitresse, sachant ce qu’elle lui demandait de faire. Entre ses quatre mains commençaient à apparaitre des arcs électriques et rapidement, une sphère translucide mais définie par la direction que prenaient ses éclaires apparut. Sans attendre, elle étira ses bras, comme si elle tendait un lance-pierre, et déclencha le tir en envoyant l’orbe d’un coup de torse, provoquant une onde de choc au niveau de Nine. Cette sphère repoussa Void dans la direction opposée mais ne l’électrocuta pas vraiment en réalité. Ce que cette sphère fit, cependant, fut de l’envelopper dans un champ magnétique dont Ithoutha connaissait les spécificités … Et dont l’opposé polaire avait été programmé dans les batteries de ses gants.

                      Elle leva alors une de ses mains, les plaques métallique qui formaient la garde de gantelet s’ouvrant telle une fleure et fut rapidement parcouru d’arc électrique. Immédiatement, Void se sentit attiré et là où il pouvait sans doute lutter un instant, Ithoutha se suréleva avec ses tentacules pour que la source de l’aimant se fasse d’un point plus haut et force le corps de sa cible à s’élevé au lieu de lui donner le sol comme point d’ancrage.

                      « MANGE ! »

                      Utilisant ses tentacules pour elle-même se planter dans le sol, elle retira l’aimant au dernier moment et se baissa sous le corps flottant de Void, suspectant qu’il essai de l’attaquer dans cet élan et se saisit d’une de ses jambe lorsqu’il passa au dessus avec un tentacule. Elle le plaqua alors au sol, entourant bien les pattes et surtout cette queue qu’elle se voyait déjà se prendre dans l’œil et vint écraser Void dans les débris et le sol, le trainant autour d’elle, raclant quelques slimes au passage même et finit par le ramener à sa portée. Elle leva alors les poings, affichant un sourire meurtrier, s’apprêtant à le marteler jusqu’à ce qu’il ne devienne qu’un tas de chair difforme.

                      « Ciao Bye Bye ♪ »

                      Mais avant qu’elle ne puisse fracasser son crâne visiblement si moue, elle fut coupée dans son élan par un slime qui lui sauta à la figure, littéralement, étouffant un peu avec une grosse masse de gel qui lui entourait désormais le visage et qu’elle devait tirer avec ses gantelets pour l’extirper. Void était prit dans ses tentacules dont elle ne lâchait pas la constriction alors que Nine approchait du sol… Cette chose était en train de lui cramer la peau, pour une raison qu’elle ignorait… Elle commençait à trembler ?


                      Essential Ithouthasigna

                      (Thanks Neeko ♥️)

                      vava
                      Felix Sotiras
                      groupe

                      Felix
                      Sotiras

                      Ithoutha

                      「 Essential 」


                      Alors que je visais chaque Slime d'Ichor, je fut surpris lorsque je sentie mon lien avec le Roi Slime disparaitre, après une violente explosion. Il semblait que la scientifique utilisait tout ses atouts pour me vaincre. Cependant, c’était déjà trop tard, mon plan se déroulait déjà comme prévue et le Roi Slime n'étais plus rien qu'une gêne passive pour la créature face à moi. Donc ça mort ne changeait rien... Si ce n'est qu'ayant absorbé les grenade dans sa masse, l'explosion ne se répandit pas vraiment, tandis qu'il encaissa la pleine puissance de ces armes, profitant par la même de se faire trancher par la scie afin de la prendre elle aussi dans l'explosion pour la détruire. Donc au final, ça mort n'étais pas vraiment un malus ni un bonus. Enfin si, ça me donner une idée. Mais pas pour de suite. Et tandis que je continuait mon plan, je vis une nouvelle donné à considéré : une assistante d'Ithoutha, semblant robotique, s'approcher du combat. elle semblait assez perdue, mais vue l’intensité de la bataille, je n'avais d'autre choix que de la voir comme une ennemie.

                      En plein milieu de mon saut cependant, je fut surpris par le fait que je ne subissait plus aucune force. J'avais l'impression de me retrouver dans l'espace, face au Storm Weaver ou au Dieu Astral. Mais je vis alors la raison de mon arrêt soudain. La scientifique venait de sortir un drôle d'appareillage pour m’empêcher de me mouvoir, enfin, contrôler mes mouvements. Une chose à laquelle je ne m'attendais absolument pas. Elle me fit venir alors à elle, prête à m'utiliser comme un objet. Son violent "Mange" qu'elle sortit alors qu'elle se saisit de mon corps fut accompagné par ma constriction, tandis que je me retrouvais trainer à moitié flottant, à moitié raclant le sol. Mes ailes amortissaient à peine la violence de cette attaque, tandis qu'elle m’empêchait d'utiliser n'importe quel de mes appendices. Déjà, elle pensait tenir la victoire.

                      Mais ce n'étais qu'une illusion. Deux valeurs lui coutèrent son sourire narquois. Le premier, ce fut mon plan de plus tôt. Tandis quelle se focalisait sur moi, elle avait ignorer les Slimes cramoisie s'approchant d'elle. Et lorsqu'elle se retrouva le visage entourait par une de ces créatures, elle venait de perdre. Le slime chargeait d'Ichor était déjà entrain de lui liquéfier le visage. Sa mort expulserait alors l'essence et lui demanderais de reprendre son souffle pour quelque seconde avant d'être rétablit. Mais, ce n'étais pas tout. Elle pensait m'avoir maitriser, mais c'était une grosse erreur. Elle n'était pas la seule à avoir des "tentacules". Mon bras gauche commença à bouillir avant d'exploser pour laisser place à un vers parasite qui longea la tentacule d'Ithoutha pour passer en dessous d'elle et la perforait depuis sa base. Assaillit d'en haut comme d'en bas... Ithoutha était aussi bien que morte. Surtout que mon "bras parasite" n'est autre que le Perforateur, l'être qui dévore le Cramoisie et qui à évolué avec ce dernier. Pour traverser les couche extra solide de la peaux du cramoisie, il sécrète un acide plus violent même que de l'ichor fermenté. Comment dire... Ithoutha venait de perdre son premier combat.

                      Déchirant la tentacule à la base, le Perforateur, n'étant pas vraiment sous mon contrôle, me libéra malgré lui tandis qu'il achevait Ithoutha de la pire manière possible, la dévorant de l'intérieur. Mais je n'avais pas de temps à perdre. Tandis qu'elle mourrait, le cramoisie sur mon bras disparut pour laisser place à mon bras mécanique.

                      Déesse d'un autre temps, martyre du présent. J'en appelle à la compassion de la protectrice du peuple de la Gorge de Souffre ! Que ta flamme éternelle fasse fondre les ténèbres ! A moi, Essence Sulfurique !

                      J'enfonçais alors l'essence au sein de cette Ithouta toujours entrain de mourir, forçant l'essence de Terraria de sortir de son corps. Cependant, l'effet secondaire fut que le perforateur rentra à nouveau dans mon bras, perturbé par le changement d'essence de sa cible. Encore une fois, j'avais choisie une essence qui n'allait pas avec elle, afin de l'affaiblir. Cette fois ci cependant, elle ne serait pas ralenti, ou du moins pas autant Certes, ça chair aller ce changer en une pierre, mais ses organes et autres deviendraient alors lave et magma. Le principal problème auquel elle ferait face, c'est que son corps ne sera pas assez stable. En effet, la pierre dont son corps est censé ce recouvrir n'est autre que de l'Obsidienne, mais à cause de la non compatibilité entre les deux essences, cette dernière sera alors molle, supprimant le côté défensif de la chose. Par contre, elle aura la liberté de ces mouvement, si elle évite d'en faire des trop large, vue que cela déstabiliserait l'équilibre relatif liant la lave et l'Obsidienne de sa nouvelle mutation. Durant le processus, un petit portail s'ouvrit derrière Ithoutha et aspira l'essence de Terraria restauré, tandis que le Slime cramoisie mourus simplement suite au changement d'essence, s'embrassant spontanément face à la violence du changement.

                      Mais je n'avais pas finie. Tandis que sa maitresse se retrouvait dans une situation plus que complexe, entre deux mutation, Nine semblait assez perdue. Était-ce aussi à cause de l'attaque de tout à l'heure ? Peu importe, le fait est qu'avec ma liberté de mouvement retrouvé et la possibilité d'un coup rapide, j'avais une fenêtre d'action limité pour faire ce que je voulais. Mes ailes et ma queue étaient bien amoché, le dos de mon armure étant quand même assez arraché, ce qui avait eu pour conséquences quelques menues blessures dans mon dos, mais mes jambes était toujours aussi puissante. C'est donc dans un bon rapide que je m'exécutait. Libérant ce qu'il me restait d'adrénaline et activant la rage que j'avais accumulé grâce aux coups porté par le Perforateur, j'accélérais le rythme de mon cerveau, me permettant de voir l'action suivante au ralenti. J'activais alors un portail pour saisir au vol une charge IEM spéciale, créait pour désactivés les création géante de Draedon. Je n'avais qu'une seule chance à ça. Mon bras mécanique, toujours à l'air libre, commença à briller, tandis que j'incantais bien plus vite qu'avant.

                      Machines de guerres, créé pour détruire et conquérir. Écoutez l'appel de votre frère, rejoignons-nous pour une danse technologique et suprême. Enfants de Draedon, je vous invoque ! A moi, Essence Artificielle !

                      Et tandis que sortit cette phrase, je plaçais mon bras droit sur le robot, ma cible, qui fut alors insuffler par cette essence. La compatibilité entre l'essence de la créature robotique et des enfants du Dieu de la forge était telle que la métamorphose fut quasiment instantanée. Mais je ne lui laissais même pas le temps de s'en rendre compte : Toujours en voyant le temps au ralentie, je plaçais alors la Mine IEM sur ma cible, l'activant par la même. Cette mine, nécessitant une recharge, fait partie d'un paquet de cinq de ces objets, créé spécialement pour éteindre les machines infernales de Draedon lors de ce mois apocalyptique. Ces mines sont la seule chose qui peuvent éteindre ces robots, vue que les véritable décharge IEM en plus de ne pas les désactiver, augmente les capacités des créations du plus grand des forgerons. Ces mine sont prévue pour des être atteignant parfois dix fois la tailles de la pauvre créature robotique, ce qui signifiait que pour elle, cette décharge signifiait la mort. Encore une fois, étant donné qu'elle avait une seconde essence, elle n'allais pas vraiment mourir, et même se relever très vite, mais mon but ce n'étais pas de la rendre incompétente dans ce combat. Non. Mon but était plus précis. Alors que comme ça maitresse, elle mourait, j’enfonçais mon bras mécanique avec violence en elle, la transperçant. JE saisis l'essence venant d'être purifié et l’absorbé, ce qui eu pour effet de me retirer instantanément mon autre essence. Sortant alors mon bras du corps du robot, je fit un bon normal en arrière, et laissez l'essence artificielle fusionné avec moi.

                      D'abord, mes bras se séparèrent en deux au niveaux de l'interstice entre mon majeur et mon annulaire. Cela me faisait une seconde paire de bras. Mais ce n'étais pas tout. Ma peau se retourna, laissant apparaitre des plaques métalliques solides et polies. Enfin, Ma tête fit un tour complet sur elle même à une vitesse folle. Durant la rotation, cette dernière changea pour laisser place à une façade métallique impressionnante. Dans mon dos, un espèce de propulseur dorsal poussa alors.

                      Armure Artificielle :


                      Ma transformation n'était pourtant pas finie. La forme que j'avais actuellement était une forme de "présentation". Ma véritable forme était bien plus impresionnante. Activant mes propulseurs dorsaux pour m'envoler, je tandis mes bras de sorte à ce que si l'on traçait un trait entre mes quatre mains, l'on aurait put faire un carré parfait. Dans mon dos, ma colonne vertébrale ressortit soudain de manière prononcé, tandis que sur chaque vertèbre, un drone fixe laser s'activait. Puis, deux appareils sortirent de mon dos. L'un ressemblait à une bouche monstrueuse d'où s’échappait des effluves d'un gaz inflammable. L'autre ressemblait à un œil serti d'un lance laser. Tout deux volait tel deux drones, mais était limité à moins de deux mètres autour de moi. Mais le vrais changement, ce fut mes bras. Mon bras supérieur gauche devient un canon, capable de lancer des explosif. Mon bras inférieur gauche devint une grande scie, capable de transpercer à travers du métal. Mon bras inférieur droit devint une pince avec un système semblable à un grappin. Enfin, mon bras supérieur droit devint un appareils capable de tirer des lasers. Ma réelle apparence enfin dévoilé, je désactivait mes propulseur et retombiat au sol, comme un héros, dressant mes appendices en direction d'Ithouta et mes laser dorsaux ainsi que mes deux drones vers Nine. J'avais maintenant une nouvelle carte à jouer. Qu'elle réessait de me bloquer e telle serait désagréablement surprise.




                      Rejoins-moi, Invité, et ensemble, rétablissons la Balance Universelle.
                      vava
                      groupe
                      Aller en haut MenuAller en bas