AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Derniers sujets
» Encore un nouveau départ
Aujourd'hui à 11:21 par Hayashi Tanakai

» La comète part faire un tour !
Hier à 21:58 par Proxima Centrenuit

» Traumatisées de la vie
Lun 15 Oct - 23:50 par Sarah "Surtur"

» Leçon d'escrime
Dim 14 Oct - 21:53 par Katarina sin miedo

» De la pointe des pieds
Dim 14 Oct - 12:36 par Proxima Centrenuit

» Problème mutagène !
Dim 14 Oct - 10:39 par Proxima Centrenuit

» Deux opposés
Sam 13 Oct - 1:29 par Anonyme/#9999

» Dans la Ligne de Mire
Sam 13 Oct - 0:15 par Anonyme/#9999

» Quand le Traqueur s'éveille...
Mer 10 Oct - 14:32 par Jason

» Parchemin d'une banshee (Pearl Lynch) [en cours]
Mer 10 Oct - 8:04 par Pearl Lynch

» [NEWS] Octobre 2018
Mar 9 Oct - 14:01 par The Rebirther

» Votes du mois
Mar 9 Oct - 13:57 par The Rebirther


Quand sonne le gong !

 :: HOPE :: Spark City :: Area Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mar 31 Juil - 23:01
Déchu de HOPE
avatar
Messages : 540

ID AGENT
Matricule: HO-7197
Voir le profil de l'utilisateur http://rebirth-universal.forumactif.com/t341-carnet-de-presentat http://rebirth-universal.forumactif.com/t343-chronologie-de-proxima-centrenuit
‘’Et du haut, de la, troisième, CORDE !’’ Hurlait le présentateur sur l’écran de la télé qu’avait actuellement d’allumée la Centrenuit. Tranquillement installée sur son lit, télécommande en main, la demoiselle profitait d’un peu de repos. Sa journée s’était finie un peu plus tôt que d’habitude, vu qu’elle avait réussie à prendre un peu d’avance sur les rapports et les missions de routines qu’elle devait. Forcé de constater qu’à part lui demander de faire le service de café, son supérieur l’avait laissé filer ! Après tout, elle était une agent, et non une recrue, d’autant plus qu’elle avait fait nombre de preuve de ses capacités au fil des dernières semaines… Certains demeuraient tout de même retissant à son égard, comme quoi elle progressait trop vite et était trop gentille, mais bon… Est-ce que c’était de sa faute si les gens étaient jaloux ? Et elle, dans l’histoire… Elle se contentait de répéter avec entrain !

‘’De la troisième coooorde, booooum !’’
Faisait-elle alors que deux zouaves étaient en train de se donner cœur à une scène. Rien de bien méchant, après tout, les gens étaient tous au courant que cela était juste une pièce de théatre jouée sur scène avec comme objectif principal le divertissement. Mais comme chaque feuilleton, il y avait son lot de drame, de provocation et d’épisodes qu’elle aurait préférée juste passer. Comme la pub… Toutefois, ce fut un mail qui vint la perturber… Et si elle ne semblait pas être très pressée pour l’ouvrir, ce fut son IA qui se chargea de ceci…

‘’Il semble que vous allez devoir faire des heures supplémentaires. L’organisation demande à ce que vous partiez en mission, et de toute urgence.’’


‘’Oh mais c’était la fin de ma journée… Pourquoi moi et pas quelqu’un d’autre ?’’
Fit-elle avec un peu de réticence…

‘’Parce que vous connaissez le programme. Même si ce… Divertissement est abrutissant, il est impossible de nier qu’il est populaire. Bref. Une des stars du programme que vous regardez a reçue récement une lettre de menace, considérée comme sérieuse. Votre mission sera de protéger cette star et d’identifier si possible la personne à l’origine de cette lettre de menace. Bien evidement, vous serez accompagnée d’une recrue pour cette mission, qui doit déjà être en route.’’


‘’Attend… On va aller dans les locaux de… OWIIIII ! J’y cours, j’y vole, je m’y téléporte !’’
Fit-elle, toute revigorée ! Clairement, il suffisait que son intérêt soit éveillé pour qu’elle soit toute enthousiaste à cette idée. Bref, se remettant en tenue bien rapidement, elle citait en même temps quelques techniques légendaires, comme la bombe puissante ou la lance. Bref, elle était aux éclats, et prit immédiatement le premier train vers Area ! Elle avait si hâte, telle une enfant apprenant qu’elle allait à la plage ! Bref, une fois sur place, elle ne savait déjà plus où donner de la tête, et c’est à peine si elle réussit à trouver son chemin, provoquant un soupir de lassitude de la part de son IA.

Donc, dès lors qu’elle fut sur les lieux, elle cherchait du regard une personne qui puisse être hors du lot… Il y en avait, ça c’était sûr, mais la petite conscience qui l’accompagnait lui désigna rapidement celle qui fallait. C’est ainsi qu’elle s’avançait vers l’aspirante HO-7253 ! D’un signe de main, elle lui fit un joyeux coucou, avant de dire !

‘’Hey salut ! Alors, tu es la recrue qui va être avec moi sur cette mission ?! Ouaaah, t’es toute en armure, presque aussi blindée qu’un androïde en fait… héhé ! Moi, c’est Proxima, Proxima Centrenuit ! Ravie de te rencontrer !’
Revenir en haut Aller en bas
Mer 8 Aoû - 0:53
Déchu de HOPE
avatar
Messages : 22
Localisation : CF Statut

ID AGENT
Matricule: HO-7253
Voir le profil de l'utilisateur http://rebirth-universal.forumactif.com/t347-akhbursa-tia-firtum http://rebirth-universal.forumactif.com/t382-usuysa-tia-firtum
De la paperasse, encore et toujours. J’avais l’impression que je ne faisais plus que ça depuis que j’étais arrivé sur la station de HOPE. Parce que j’avais encore ma guilde à gérer sur Almeth, j’avais dû repousser tous les tests de recrue que l’on me demandait de passer. Je savais bien que cette situation allait se finir un jour ou l’autre, mais tant que je n’étais pas certaine que mes associés étaient capables de mener l’embarcation sans avoir besoin que je les chapote semaine après semaine, je devais me plier à faire du travail administratif la majorité de mon temps. De toute manière, même quand la situation allait se calmer, j’allais tout de même demander un bref rapport mensuel pour que je continue de jeter des coups d’œil et m’assurer que mon affaire ne parte pas en sucette.

Cependant, je parvins à finir ma paperasse bien plus tôt, contrairement ce à quoi je m’attendais. Comme on me l’avait demandé, je prévins mes supérieurs que j’avais du temps libre pour passer un test si c’était possible. Quelques secondes plus tard, je reçus un message que mon assistante numérique me lut. Apparemment, plutôt qu’un test, il voulait me mettre aux côtés d’un agent pour accomplir une mission. Celle-ci consistait à protéger une célébrité et à enquêter sur des menaces contre sa personne. Je dois bien avouer que j’étais soulagé de ne pas avoir à passer quelques tests ennuyeux et répétitifs et de me lancer à la place directement dans l’action. Il n’y avait pas plus d’information sur l’agent que j’allais devoir assister. Je supposai que c’était parce qu’il n’avait pas encore reçu la confirmation de celui pour sa participation.

Une fois avoir mis une tenue plus adaptée pour une mission sur le terrain et d’avoir attaché mes lames dans mon dos, je quittai mes quartiers pour rejoindre le lieu de la mission. Je ne m’attendais pas vraiment à tomber sur une espèce de théâtre ou une arène. Enfin, je supposais que c’était un tel lieu, vu le nombre de civils qui y rentraient et en sortaient et l’immense insigne indiquant un combat face à deux individus aux noms imprononçables. Décidément, je peinais toujours autant à comprendre les us et les coutumes des habitants de la station. C’est au milieu de mes pensées que je fus interpellée par une jeune fille aux habits excentriques. Elle se présenta comme Proxima Centrenuit et le contenu de son intervention m’indiqua qu’elle était l’agente que j’attendais. Il me fallut une seconde pour processer ceci, mais je ne pus m’empêcher de relâcher à voix basse :
- Bur\Swa, Quaw~Shu>HOPE (Jeune ou vieux, HOPE prend n’importe qui).

Elle toussa pour s’éclaircir la gorge avant de reprendre, cette fois très clairement :
- Bonjour, Et~Gol>Sa-tia’Fir^Tum (Sa-tia’Fir^Tum est mon nom). Pardon, j’ai encore l’habitude de me présenter de la vieille manière. Je m’appelle Sa-tia’Fir^Tum et je suis effectivement la recrue. J’ai hâte de travailler avec vous.

C’est à ce moment-là qu’un homme en costume cravate arriva devant nous. Il s’exclama que nous devions être les agents qu’HOPE avait promis et il nous demanda de le suivre. L’homme semblait être particulièrement paniqué, il était un peu trapu et suait du front au point d’avoir à se l’essuyer toutes les deux secondes. Il nous guida derrière le théâtre/arène, jusqu’à une arrière porte qui devait amener aux loges. En entrant, un son attira mon attention. Des pleurs. Quelqu’un ici semblait pleurer à chaudes larmes. Je soupirai. Dans quel genre d’affaire je venais de me plonger ?
Revenir en haut Aller en bas
Mer 8 Aoû - 11:52
Déchu de HOPE
avatar
Messages : 540

ID AGENT
Matricule: HO-7197
Voir le profil de l'utilisateur http://rebirth-universal.forumactif.com/t341-carnet-de-presentat http://rebirth-universal.forumactif.com/t343-chronologie-de-proxima-centrenuit
Clignant des yeux plusieurs fois devant les paroles de la demoiselle face à elle, Proxima était au moins bien confuse face à elle… C’était… Quoi ce langage ? Il y avait autant de clac et de clic que dans toute une horlogerie. Donc face à la maitresse des engrenages labiaux, la gardienne des astres était au moins désorientée… Oh mais ce n’était que temporaire, soit disant elle se présentait de… La vieille manière ? Décidément, cette personne était une énigme, mais au moins elle était bien l’aspirante, même son appellation était clairement… Difficile à retenir… Directement, le processus de création de surnom se mettait en place, pour qu’elle dise comme une révélation :

‘’Je te baptise… Saphir ! Ouaip, ça sera plus simple ! Désolé, j’ai toujours du mal avec les noms traditionnels, à chaque fois que j’essaye d’en prononcer un, ça part en guerre civil et on en fait un film gros budget ! Donc… Hâte aussi de travailler avec toi ! Oh, et tu peux me tutoyer hein !’’


Donc rapidement, la Centrenuit montrait que les choses allaient surement être chaotiques. Mais l’arrivé d’un pingouin… Ou plutôt d’un homme qui semblait aimer les pingouins, fit que la discussion allait devoir attendre ! Enfin bref, il semblait être une bonne tête dans le milieu, et demandait rapidement à ce que les deux demoiselles le suivent en coulisse. Allez, c’était directement le moment de commencer les choses marrantes ! Elle allait pouvoir visiter tout un sanctuaire, un lieu qu’elle ne connaissait pas du tout… Et voir de l’intérieur allait pouvoir faire la fan numéro 1 ! Ou numéro 2 si Saphir était aussi euphorique qu’elle.

Mais une fois dans l’arrière salle, dans une loge bien spécifique d’où quelqu’un pleurait à chaude larmes, les choses commençaient à être palpitantes ! Elle se doutait que la superstar à l’intérieur avait choppé un suspect, et que celui-ci était en train de pleurer toutes les larmes de son petit corps ! Oh, cela allait être amusant de voir un tel interrogatoire ! Mais bien évidement, la réalité était souvent plus triste que ses idéaux, et lorsque la porte s’ouvrit, elle se rendit compte que… Eh bien, qu’il n’y avait aucun suspect… Juste une star qui craquait mentalement, pleurant comme une madeleine.

‘’Woh, ah ouais… Si je m’étais imaginé que j’aurais vu le « Samouraï Commando » pleurer ainsi... Ouaaah, ça fait mal à mes idoles !’’ Faisait-elle en mimant une blessure terrible au niveau de son poitrail, pour reprendre : ‘’Mais on va s’en charger, vous pouvez compter sur nous ! On va tout faire pour que vous puissiez faire le match de ce soir !’’

La superstar, trop blessée, ne put que fébrilement hocher la tête, alors qu’il serait contre lui… Une peluche de lapin toute rose… Clairement, elle ne savait pas si elle devait être choquée ou déçue… Peut-être les deux, très choquée et déçue en fait… Bon, elle secouait sa tête, avant de se tourner vers Saphir :

‘’ « Samouraï Commando », c’est un meuble ici, ça fait des années qu’il demeure présent ! C’est le plus ancien catcheur encore actif ! Au programme de ce soir, c’était « Capitaine Ginyu », à savoir un nouveau avec pas mal d’ambition qui fait le show à chaque affrontement ! Et le fait qu’il n’était pas le favori fait de lui notre principal suspect ! Au choix, on peut vérifier les casiers des concernés, ou aller parler à notre suspect !’’
Revenir en haut Aller en bas
Ven 28 Sep - 20:01
Déchu de HOPE
avatar
Messages : 22
Localisation : CF Statut

ID AGENT
Matricule: HO-7253
Voir le profil de l'utilisateur http://rebirth-universal.forumactif.com/t347-akhbursa-tia-firtum http://rebirth-universal.forumactif.com/t382-usuysa-tia-firtum
M’appeler Saphir... on ne me l’avait jamais fait celle-là. Usuellement quand les n’arrivait pas à prononcer toutes les subtilités de mon nom, ils se contentaient de dire juste Satia. Et ça ne me gênait pas, car j’étais et je suis toujours la mieux placée pour dire que la prononciation de la langue des Tisseurs est une véritable plaie à comprendre. Mais Saphir ? Cette Proxima avait du seulement capter la première et troisième syllabe de mon patronyme. Enfin, ça ne me dérangeait pas vraiment. Tant que l’on parvenait à se comprendre, on aurait pu porter des noms de légumes que ça n’aurait rien changé. Quoiqu’il en fût, j’avais désormais la nette impression que ma partenaire pour cette mission avait un caractère plutôt enfant. D’un autre côté, si Hope avait décidé de lui donner le rang d’agent, c’était tout de même pour de bonnes raisons, pas vrai ? Après tout, l’organisation interspatial n’était pas remplie que de demeuré et d’incompétent ? Non ?

Pour revenir à l’affaire dont Proxi et moi avions la charge, je dois avouer que fus surprise de voir une armoire à glace pareille pleurer à chaudes larmes. Ma partenaire me donna l’impression qu’elle était profondément touchée par la vision d’une telle scène. J’avais plus ou moins compris que ce « catcheur » était une idole pour l’agente Centrenuit. Et, effectivement, constater que les idées que l’on se faisait d’une idole étaient fausses ou infondées devait être un choc quelque peu violent. Personnellement, je ressentais une espèce de joie malsaine à voir une personne aussi forte d’apparence pleurer toutes les larmes de son corps en serrant une petite peluche rose entre ses doigts. Si seulement il y avait un mot pour décrire cette sensation, comme schadenfreude... Si seulement.

Désireuse de faire avancer l’enquête, je m’enquis auprès du manager pour savoir combien de temps il nous restait avant le début du match. Une heure et demie selon ses dires, mais il m’annonça qu’il pourrait peut-être s’arranger pour repousser l’échéance d’une demi-heure. Ce n’était pas beaucoup pour mener une enquête, mais nous allions devoir faire avec. Il fallait simplement ne pas traîner. Je me retournais vers le combattant, écoutant attentivement les informations qu’avait ma collègue sur cet individu. Il y avait quelque chose d’étrange, mais je n’arrivais pas encore à mettre le doigt dessus. Je m’énonçai d’une voix calme et rassurante :
- Si vous commenciez par nous donner votre nom. Cela sûrement plus pratique que de vous appeler « Samouraï Commando ».
- Je... je m’appelle Pierre-Paul-Jacque Dupont.
-...
-...
- Très bien Samouraï Commando, je suis la recrue Saphir et voici l’agent Proxima Centrenuit. Quand avez-vous reçu cette lettre ? Et pourrais-je y jeter un coup d’œil ?
- Elle se trouvait... dans mon casier quand je suis arrivé... quand je suis arrivé pour répéter en début d’après-midi, m’expliqua-t-il entre deux sanglots. Ce n’est pas la première fois que je reçois ce genre de courrier, mais... mais... fit-il avant de repartir dans les pleurs.
- Voyons-voir, continuai-je en prenant le papier que me tendait le manager et mettant mes lunettes de lecture. Alors : « Sesi et 1 miz en gare de. Si tu pars t’y cipe au con bat de ce soar, tu re trou vra des sceau scie se de Pouky. Vois ci 1 foto pour te prouvé ke je riz gole pas. » avec une photo de vous et d’un petit chien pris par une fenêtre.
- Pouky ! hurla le lutteur.
- Où se trouvait Samouraï Commando pour cette photo ?
- A son domicile, me répondit l’homme pingouin.
- Et, sans vouloir vous vexez, pourquoi avez-vous pris cette lettre au sérieux malgré l’orthographe ?
- Pouky, le carlin de Samouraï, n’est connus que par une poignée de personne. Même les paparazzi n’ont pas connaissance de son existence. J’ai d’ailleurs envoyé quelqu’un de confiance pour le protéger d’un éventuel kidnapping.
- On a donc affaire à un drôle de monomaniaque. Dernière question pour vous Samouraï. Juste avant, vous avez parlé de répétition. Je n’y connais pas grand-chose dans votre sport, mais, est-ce que l’insu d'un combat est déterminé à l’avance ?
- Euh... les managers s’accordent sur un script et les deux lutteurs doivent faire une chorégraphie pour réaliser ce script. Donc, oui. Pourquoi ?
- J’ai des doutes sur la culpabilité de ce Gui Niou. Pourquoi s’en prendre à un combattant et le pousser à porter forfait s’il n’a pas d’influence sur l’issue du combat. En plus, cela ne donne pas une bonne réputation à son adversaire puisque sa victoire n’aura pas eu l’air méritée pour le public.

Un petit silence s’ensuivit ensuite, pendant lequel je réfléchissais à quoi pendant le temps qu’il nous restait. Je proposai finalement :
- Proxima, je vais aller interroger Ginyu. De ton côté... Désolé, j’ai oublié un instant que tu es ma supérieure. À toi de voir comment on se répartit les tâches du coup.
Revenir en haut Aller en bas
Lun 1 Oct - 21:46
Déchu de HOPE
avatar
Messages : 540

ID AGENT
Matricule: HO-7197
Voir le profil de l'utilisateur http://rebirth-universal.forumactif.com/t341-carnet-de-presentat http://rebirth-universal.forumactif.com/t343-chronologie-de-proxima-centrenuit
Proxima restait pour le moment comme une enfant qui visitait un parc d’attraction. Elle était prête à s’arrêter devant chaque vitrine, devant chaque affiche, devant chaque chose qu’elle pourrait rencontrer à la gloire de ces prestations dont elle était fan ! Et donc pouvoir se rendre utile à ce niveau là, c’était l’ultime chose que l’on pourrait accorder à elle dans l’immédiat, même si cela signifiait qu’elle allait devoir gratter un peu partout pour essayer de trouver la vérité derrière toute cette affaire qui allait devenir de plus en plus compliquée… Néanmoins, elle devait aussi permettre à Saphir de s’exprimer, et c’est ce qu’elle fit, en commençant par…

‘’NON FAUT PAS DE…’’
Trop tard, il avait répondu… Un catcheur devait être l’image qu’il affichait au public, donc lui demander son nom… C’était pas cool ! C’était une démystification ! Ces hommes et femmes vivaient en permanence avec cette image, ce contrat ! Ils incarnaient un personnage ! Ce n’était pas ce… Pierre paul ou qui que ce soit, c’était le samouraï commando qu’elle avait en face d’elle ! Mais c’était un brin trop tard, car il venait de répondre… Elle se contenta de soupirer, espérant juste que le catcheur ait donné un nom bidon, mais… Vu son état, c’était peu probable…

Et donc tout ceci se basait sur… Des menaces d’enlèvements d’un chien ? Hum… Un carlin en plus ? Au moins, ce n’était pas un chihuahua. Ces sales bêtes ! Bref, un chien tenu secret qui se retrouvait maintenant au cœur du chantage pour faire plier le samouraï ! Et cela semblait fonctionner, vu son état… Bon sang, c’était horrible que de procéder ainsi, si bien qu’elle afficha par sa tête un grand « Pout », à l’encontre de la caméra ! Meler des animaux à une si sordide histoire, quel grossier personnage !

En tout cas, elle prenait en main les choses, si bien qu’elle en oubliait la hierarchie, s’en rendant compte juste après, ce qui fit rire de bon cœur la Centrenuit, qui répliqua : ‘’Non t’inquiètes ! C’est même super que tu prennes des initiatives et que tu t’investisses ainsi dans cette opération ! On va faire comme ça du coup ! Je vais aller vérifier la loge et m’occuper des vidéos surveillances !’’ Disait-elle en souriant en coin, alors qu’elle saluait rapidement les deux hommes, pour se diriger du coup vers la partie en question du batiment, ne manquant pas, au passage, de se perdre un peu dans les couloirs…

‘’Cortania, qu’est-ce que tu peux me dire sur les images caméras ?’’


‘’Difficile à identifier un suspect. Une personne s’est en effet dissimulée pour prendre différentes photos, mais impossible à dire de qui il s’agit. En revanche, vu le gabarit général de cette personne, cela disculpe un grand nombre de catcheurs. Leurs épaules sont trop larges pour correspondre. En fait, cela correspondrait plus à un homme plus mince, ou à une femme, ce qui est possible. N’importe qui aurait put engagé un intermédiaire pour prendre cette photo, mais encore aurait-il fallut qu’il puisse l’emmener jusqu’ici, et cela ne justifie en rien comment il ou elle a put apprendre pour ce chien…’’


‘’Peut-être que c’est le hasard après tout.’’


‘’Je ne crois pas au hasard. Je crois aux probabilités.’’


‘’Et moi en Gaius Baltar, mais là n'est pas la question. Bref, continuons ceci...’’
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rebirth Universal :: HOPE :: Spark City :: Area-