AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Derniers sujets
» Encore un nouveau départ
Aujourd'hui à 11:21 par Hayashi Tanakai

» La comète part faire un tour !
Hier à 21:58 par Proxima Centrenuit

» Traumatisées de la vie
Lun 15 Oct - 23:50 par Sarah "Surtur"

» Leçon d'escrime
Dim 14 Oct - 21:53 par Katarina sin miedo

» De la pointe des pieds
Dim 14 Oct - 12:36 par Proxima Centrenuit

» Problème mutagène !
Dim 14 Oct - 10:39 par Proxima Centrenuit

» Deux opposés
Sam 13 Oct - 1:29 par Anonyme/#9999

» Dans la Ligne de Mire
Sam 13 Oct - 0:15 par Anonyme/#9999

» Quand le Traqueur s'éveille...
Mer 10 Oct - 14:32 par Jason

» Parchemin d'une banshee (Pearl Lynch) [en cours]
Mer 10 Oct - 8:04 par Pearl Lynch

» [NEWS] Octobre 2018
Mar 9 Oct - 14:01 par The Rebirther

» Votes du mois
Mar 9 Oct - 13:57 par The Rebirther


Sur les Traces du Mal

 :: HOPE :: Spark City :: Résidences Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Sam 2 Juin - 12:17
Déchu de HOPE
avatar
Messages : 254

ID AGENT
Matricule: HO-7076
Voir le profil de l'utilisateur http://rebirth-universal.forumactif.com/t126-carnet-de-presentat http://rebirth-universal.forumactif.com/t160-chronologie-de-jason#251

SUR LES TRACES DU MAL

feat.Leo d'Antarès & Jason




Scène de crime, zone des résidences, 02:41.

En entrant dans la pièce principale des lieux plongée dans la pénombre, Jason faillit être percuté par un jeune policier qui quittait les lieux en courant. Une poignée de secondes plus tard, le brun l'entendit vomir ce qu'il avait dans son estomac dans la rue.
Lampe torche en main, l'agent s'avança précautionneusement dans l'appartement, scène de crime de la nouvelle affaire qu'on lui avait confiée. Aussitôt, une odeur métallique particulièrement forte et désagréable agressa l'odorat surdéveloppé de l'agent Ashfield. C'est dans ce genre de situation qu'il n'était pas franchement ravi que ses sens soient anormalement efficaces.

Cela étant, il pouvait en contrepartie voir clairement la scène de crime plongée dans le noir, simplement grâce à la lumière fournie par sa lampe torche, contrairement aux policiers. Et bizarrement, toutes les lumières de la maison avaient été cassées, brisées, comme si celui ou ceux qui avaient fait ça souhaitaient que les agents découvrent les lieux dans ces conditions de faible éclairage.

Le faisceau de sa lampe suivit une large trainée de sang au sol qui le mena à un cadavre d'homme étendu au sol dans une mare de son propre sang. Ses yeux étaient crevés, et son corps inutilement lacéré. Quoi qui lui soit arrivé, ce type avait été victime d'un tueur qui avait déchaîné sa haine sur lui.

Un bruit lent et régulier fit lever sa torche à Rock vers le plafond, qui constata que du sang semblait s'écoulait par une minuscule fissure depuis l'étage supérieur. Il n'en fut pas surpris, puisque le nombre de victimes se chiffrait à quatre.
Prudemment, il commença son ascension d'un vieil escalier en bois qui craqua légèrement sous son poids, mais il s'immobilisa assez vite: depuis le sommet de l'escalier au premier étage, et jusqu'au milieu des marches, un long et sanglant intestin humain  maculait les marches de sa présence. Secouant faiblement la tête de gauche à droite, Ashfield se demanda à quoi il devrait encore s'attendre, et s'inquiéta de la réaction du nouveau qu'on lui avait assigné pour cette affaire en repensant à l'entretien qu'il avait eu avec son supérieur quelques heures plus tôt...


QG de HOPE, 22:37.

- L'affaire semble délicate, et difficile, cette fois.
- Qu'est ce que tu entends par là ? Répondit le brun à son supérieur en s'allumant une cigarette, encore une fois assis sur le bureau de ce dernier sans la moindre gêne.
- La police m'a transmis un rapide rapport indiquant que la scène de crime comportait quatre corps découverts dans des circonstances anormales.
- Bon, et alors ? Pourquoi la police nous refile le dossier à nous ? C'est leur travail, normalement. Pas le nôtre !
- Ils pensent que celui ou ceux qui ont fait ça recommenceront bientôt. Et si la population apprend qu'un tueur en série capable d'une telle barbarie se balade dans Spark City, on pourrait bien avoir un début de panique...

Jason expira sa fumée en regardant son boss d'un air visiblement dubitatif et peu convaincu:
- Tu exagères un peu, là, tu ne crois pas ?
- Ecoutes, tout ce que je te demande, c'est d'aller jeter un oeil sur place. Si tu penses que l'affaire n'a aucun intérêt, nous en reparlerons, d'accord ? Ca te va comme deal ? Proposa Carter au brun.
- Bon, c'est entendu... Je vais aller voir ça... Donnes les coordonnées à Mei, je vais me mettre en route de suite.
- Jason ! l'interpela soudain Carter alors que le brun allait quitter son bureau.
Craignant ce genre de mauvaise surprise, le concerné se tourna lentement vers son supérieur avec un regard interrogatif, auquel celui ci apporta immédiatement une réponse :
- Je t'adjoins un coéquipier, cette fois encore.

Agacé que son instinct ait vu juste encore une fois, Rock ferma les yeux quelques instants, avant de les rouvrir et de répondre:
- Tu me fais le coup à chaque fois, Carter ! Je me trouve déjà sympa d'aller jeter un coup d'oeil à ton affaire, et je n'ai très franchement pas envie de me cogner un partenaire en plus de ça ! Je parie que c'est une recrue, naturellement ?! Ajouta t'il, s'attendant au pire.
- En effet... confirma son boss en hochant de la tête. C'est un jeune qui a connu la guerre toute sa vie et qui pourra peut être t'apporter de l'aide durant l'...
- Ne me prends pas pour un con, Carter ! Pourquoi un jeune sur ce genre d'enquête ?! Je ne vois pas en quoi le fait d'avoir éventré des gens toute sa vie peut avoir fait de lui un enquêteur ! Tu sais que je ne 'aime pas quand tu essaies de me la faire à l'envers ! Trancha Rock en haussant légèrement la voix qui se teinta d'une pointe d'agressivité.

Carter soupira légèrement, puis répondit d'un ton désolé:
- Tu as raison... Excuse moi... La vérité, c'est que je ne veux pas simplement que vous résolviez cette enquête. Je veux que vous trouviez le responsable, et je veux qu'il disparaisse ! Je vous ai choisis tous les deux parce que vous avez déjà tué par le passé, et pas qu'une fois. Tu étais un Traqueur sur Terra, et Leo a été un guerrier combattant toute sa jeune vie. Vous serez parfaits pour cette mission. Qui que ce soit l'individu responsable de ce massacre, le conseil a décidé qu'il serait directement éliminé sans procès.
- où est il, ce Leo ?
- Il te rejoindra sur place, ne l'attends pas.
- Très bien... répliqua Jason d'une voix visiblement résolue.
- Une dernière chose ! Tâche de tester sa force mentale durant cette mission. Il est encore en phase de tests.

Après une légère pause de quelques instants, Jason secoua la tête de gauche à droite, visiblement dépité, puis:
- Autrement dit... Tu te sers de cette affaire pour mettre à l'épreuve les compétences du p'tit nouveau ? Résuma Rock, en comprenant soudain très clairement les choix de son boss.
- On peut voir ça comme ça, oui...
Le Terranien fixa son officier supérieur les yeux dans les yeux avec une lueur agacée dans son regard azuré:
- Je ne suis pas un psy, et tu le sais ! De plus, je ne vois pas en quoi une enquête sur des meurtres pourrait me permettre de tester sa force mentale.
- Attends de voir la scène de crime, et tu comprendras... rétorqua simplement Carter.
S'abstenant de répondre, Jason quitta la pièce en claquant la porte derrière lui.


Scène de crime, zone des résidences, 02:42.

Les yeux fixés sur cette nouvelle trouvaille dont le sang s'écoulait encore lentement le long des marches, Ashfield avala sa salive avec difficulté. Plus il avançait au sein des lieux, et plus un mauvais pressentiment s'emparait de lui. Il fit alors le lien avec la dernière phrase que lui avait lancé son supérieur.
- Je commence à comprendre ce que tu voulais insinuer, Carter... murmura t'il pour lui même.



Prez'                    Chronologie                    Carnet PNJ                    Liens RP



Revenir en haut Aller en bas
Mer 29 Aoû - 13:01
Déchu de HOPE
avatar
Messages : 18

ID AGENT
Matricule: HO-9531
Voir le profil de l'utilisateur http://rebirth-universal.forumactif.com/t301-carnet-de-presentat

Sur les Traces du Mal

Il commençait à se faire tard dans la soirée quand Leo fut convoqué par un officier supérieur. Malgré l’heure, le jeune homme était toujours levé et donc n’eut juste qu’à se diriger vers le bureau indiqué. Et une fois arrivé, il ne fut pas déçu du voyage, si l’on peut dire. On l’envoyait sur une enquête morbide avec un Agent confirmé, attisant un minimum la curiosité du blond. Car, c’était un domaine qu’il n’avait pas encore exploré, se concentrant tout le temps sur le combat. peut-être qu’il apprendrait de nouvelles choses sous la tutelle de cet Agent Ashfield.

C’est ainsi que l’ancien Soldat se retrouva à plus de deux heures du matin au pied d’une demeure qui, à part pour la présence des gyrophares et policiers, semblait plutôt tranquille. Leo se contenta de montrer son badge, indiquant qu’il était ici pour aider l’Agent déjà présent, et son apparence, surtout son glaive, convainquirent les policiers postés à l’entrée que ses propos étaient véridiques.

Dès son entrée dans la maison, le blond put sentir l’odeur métallique familière qu’il associait au sang, et vu comment elle imprégnait les lieux, il y en avait une grande quantité. Ça, la recrue pouvait le deviner même sans lumière. Faisant à peu près attention où il mettait les pieds, sachant au moins qu’il était important de ne pas toucher à la scène du crime, le jeune homme suivit le faisceau lumineux qui se trouvait quelques pas devant lui, rejoignant ainsi l’Agent qui devait le diriger ce soir.

Suivant la lumière de la lampe torche, son regard se posa sur le cadavre à leurs pieds. Autant il en avait vu des vertes et des pas mûres durant son temps de Soldat, mais il buta sur la raison pour laquelle quelqu’un montrerait autant de violence en milieu civil, sans la pression d’un combat à mort.

N’ayant toujours pas trouvé utile de signaler sa présence à l’Agent, il le suivit ensuite jusqu’au escaliers où il reconnu un long intestin qui s’étalait sur les marches, le rendant encore plus intrigué par la personne qui avait fait ça. Cependant, à part cela, il n’était pas vraiment touché par la scène sous ses yeux. Il finit cependant par énoncer son interrogation à l’homme placé devant lui.

- Agent Ashfield. Cet homme était-il impliqué dans des combats ? Pourquoi quelqu’un serait aussi… Violent envers lui sans cela ? Puis, semblant se souvenir des manières qu’il devait montrer, il se reprit un peu. Mes excuses. Je suis Leo d’Antares, on m’a dit que vous seriez mon supérieur sur cette affaire.

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rebirth Universal :: HOPE :: Spark City :: Résidences-