AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Derniers sujets

[MISSION]Agent Immobilier

 :: Val :: Kor :: Va Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Dim 22 Avr - 13:22
Déchu de HOPE
avatar
Messages : 142

ID AGENT
Matricule: HO-8755
Voir le profil de l'utilisateur
Agent immobilier

Nashar & cie



Le début de ce RP, qui introduit l'équipe et explique la mission se trouve sur le topic [BRIEFING]. Le début de ce poste en est la suite direct.


BUREAUX DES AGENTS - BUREAU DE NASHAR


Hmpf. Tout le monde s’était soudainement calmé. Enfin, le leadership du bleuté était assis. Loin de se douter que cela n’était vraiment pas le cas, Nashar se détendit par la suite. Certes, les débuts n’avaient pas été glorieux, mais par le futur Empereur Universelle avait su renverser la situation avec brio. C’est en tout cas ce qu’il en retiendrait. Mater une équipe de tête forte n’était jamais une chose aisée, surtout sans les moyens de torture et de harcèlement moral habituel. Mais il conclut que son charisme naturel fit son effet.

Ne se doutant pas avoir mal structuré une de ses précédentes phrases, Nashar regarda une à une ses recrues lui jurer fidélité, le temps de la mission. Certes, il comprenait que cela n’était surement pas de gaieté de coeur, mais si cela lui importait, il n’aurait pas massacré tout un peuple pour assurer son trône.

Alors nous pouvons y aller. Téléporteur CDZA-13.


Confirma l’agent, suite au message envoyé à tout le monde.


Val - Kor - Prêt de Va


Val. Monde de barbare. Un havre de combat, où le sang faisait office de monnaie. Revêtant un certain honneur comme armure, on disait qu’un guerrier de Val pouvait abattre un vaisseau de HOPE. Certes, ce n’était pas un exploit ; la plupart des recrues que Nashar avait pu apercevoir pouvaient le faire, mais il était tout de même à noter que les Passengers trouvaient cela incroyable. Cette populace était donc si impressionnable ? Soulignant sans aucun doute leurs faiblesses lorsqu’ils étaient privés de leurs technologies, cette naïveté pourrait être utile aux plans de conquête universelle du bleuté.

Mettant fin à ses desseins, l’Agent rouvrit les yeux. Les particules du téléporteur s’évaporaient rapidement dans l’air, qui se chargea bientôt d’une atmosphère lourde. À la manière d’un bâtiment que Geleerde lui aurait jeté sur le dos, le bleuté ressentit un court instant la gravité de Val, le temps que sa HOPEWear ne prenne le relais. Heureusement, aucun de ses muscles n’avait eu le temps de se crisper, sans quoi il aurait fait piètre impression devant son équipe. On pourra dire ce que l’on voudra, ces machines étaient bien utiles.

L’endroit où ils étaient ressemblait fortement aux plaines de Valice. Les terres des pays de guerre avaient toutes en commun cet aspect austère. Sans doute motivée par l’engrais que proposaient les cadavres, la luxuriante végétation étouffait le sol, si bien qu’appeler cet endroit « plaine » pouvait sembler étrange. Néanmoins, les sens de Nashar ne détectaient aucune déformation dans le paysage : pas de colline, pas de montagne, juste du plat. Le bleuté demanda à sa HOPEWatch de localiser le lieu de sa mission, et c’est sous un soleil plombant que l’équipe entama sa traversée. La politique de HOPE, de troubler au minimum le quotidien des natifs des mondes, étaient idiotes ? En quoi voir 4 personnes débarquées dans un halo lumineux était troublant ? Surtout pour des êtres dotés d’une grande puissance. Cela leur aurait au moins évité de marcher jusqu’à Va.

Dans un silence de tombe, peut-être troublé par les recrues, Nashar avançait en tête de file. Faisant de son aura un sonar énergétique, le bleuté sculptait le moindre mouvement. Car en plus des Val’Ka, Val était aussi célèbre pour sa faune et sa flore dangereuse. Un de ses compagnons y avait laissé un bras, lorsqu’ils étaient recrues. Bien qu’il put le retrouver grâce à HOPE, le bleuté n’avait aucune envie de passer par la même étape... Encore. Ce ne fut que lorsque l’Empereur vit une fumée de chaumière au loin qu’il baissa quelque peu sa garde. S’il y avait des habitations ici, il était probable que le coin ne devait pas grouiller en prédateur. Il ne fallut pas longtemps avant que les premières maisons -rudimentaires- n'apparaissent, et que la silhouette du Colisé de Kor ne se dessine. Le bleuté consulta sa HOPEWatch une nouvelle fois et, après avoir confirmé sa position, il fit signe à l’équipe de s’arrêter.

Ça doit être Va. À partir d’ici, nous sommes en territoire hostile. D’après les informations de HOPE, ce village est une concentration de clan et de tribu. Évitez donc de vous mettre à dos quelqu’un, sans quoi nous pourrions avoir à gérer une famille d’enragée.


Le rappel était inutile, tant les ragots sur les dangerosités des Val’Ka étaient monnaie courante à HOPE. Mais Nashar préféré tout de même qu’ils s’en souviennent. Après tout, chaque habitant de ce monde avait la capacité de brouiller un humain lambda d’un seul coup, sans forcer.

Le plan se divise en trois parties principales : reconnaissance, contact avec nos cibles, résolution des problèmes. Premièrement donc, nous commencerons par nous séparer, afin d’en apprendre plus sur Va et ne plus être sur un terrain inconnu. Nous ferons de même avec les deux cibles en gardant nos distances dans un premier temps. Obtenez le maximum d’informations sur l’ennemi. Apprenez leurs points faibles et leurs emplois du temps. Essayez de ne pas vous faire remarquer durant cette phase de repérage. En cas de problème, envoyez à toute l’équipe immédiatement votre position et intervenez sans ordre de ma part dès réceptions. Rendez-vous ici, dans quatre heures.


Marquant le lieu sur la carte de sa HOPEWatch, puis l’envoyant aux recrues, le bleuté était prêt à les laisser partir. D’après leurs profils, ils étaient plutôt des solitaires, habitués au travail. Nashar ne doutait pas du recrutement de HOPE, tant il avait vu des personnes compétentes. Il savait aussi que le grade n’était qu’une illusion : chaque membre, recrue ou agent, avait accès à tout son potentiel ; il n’était pas rare de voir une recrue dominer un agent. Il savait qu’il pourrait compter sur la force 2775, l’adresse de 2303 et l’apparence effrayante de 6092. En théorie. Dans tous les cas, il resterait fidèle à lui même, ne demandant l’appui de ses recrues que si la flemme impériale l’emportait sur lui.




Revenir en haut Aller en bas
Jeu 26 Avr - 0:14
Déchu de HOPE
avatar
Messages : 28
Localisation : Val

ID AGENT
Matricule: HO-2775
Voir le profil de l'utilisateur http://rebirth-universal.forumactif.com/t252-carnet-de-presentat http://rebirth-universal.forumactif.com/t260-mecha-journal

[MISSION]AGENT IMMOBILIER

feat.HO-8755 HO-2303 HO-6092



Puisque la situation était reprise en main par Nashar, qui ne se faisait plus passer pour un empereur ou Sir machin chose, que tout était bien plus calme, plat et prêt, tous pouvaient avancer. La salle de téléportation et son mécanisme se dévoila, mais il n'était pas ou peu question de profiter de cela très longtemps, puisque le groupe était déterminé autant dans la méthode que l'action, à aller vite. Notant dans sa tête le nom du téléporteur prit, pour peut être chercher à comprendre comment fonctionnait les vas et viens, entrées et sorties dans Hope et ses protocoles, Shinzâl se mit aux cotés du cheveux bleus et en un instant, un autre paysage se forma sous leurs yeux.

Val', un autre monde, une autre planète. Il ne fallut que quelques secondes pour y être. A combien de parsecs ce rayon allait t'il ? C'était peut être même au delà ? La technologie d'Hope était vraiment sensationnelle et largement supérieure à celle de Solariis. Des siècles, peut être des millénaires d'avance, rien que dans ce systeme. Avaient t'ils tout conçus eux même ? Même son âme de marchand se demanda le prix d'un tel prototype.



SolarIA, activation et analyse du terrain.





Analyse des données en cours... Rien à signaler, aucun signe de vie hostile aux alentour.




L'agent aussi avait prit les devants en consultant sa Hopewatch, il fallait bien sur compter sur cette technologie. D'ailleurs, Shinzâl ne ressenti pas tout de suite, de part sa consistance mécanique, le poids de la gravité plus élevée ici. Mais ses données biométriques le rappela rapidement à l'ordre et il senti finalement la différence, de peu, mais pu la mesurer, la quantifier.



Informations techniques ?






La date actuelle est 303, monnaie Youz, bonne relation avec HOPE, tribu guerrière, gravité élevé, condition de vie difficile, climat nuageux.




Pendant que le cyborg récoltait quelques informations sur son IA et ce monde, le groupe approcha du colisée de "Va" ou une importante concentration multi-tribale et de clan se trouvaient. Cela ne pouvait pas rendre la mission plus facile. Nashar prévint d'ailleurs de ne pas se mettre à dos quiconque dans la zone ou sur cette planète.

Il fit ensuite un bref rappel de la mission, ses objectifs et proposa aux recrues, lui comprit dedans, de se séparer pour tâter le terrain et revenir ensuite à la position indiqué dans un délais en heure. Mais quelque chose chiffonna durement le cyborg, dans tout ce briefing de derniere minute.



L'ennemi ?Je pensais que notre mission était plus diplomatique que traiter ce peuple ou nos prochains objectifs comme des ennemis. C'est vous qui devriez faire attention agent, vos propos pourraient vous causer du tort ici. Si ce peuple reflète sa politique à cent pour sang.




Evidemment il était difficile de saisir la nuance des mots, quand "100%" s'entendait pareillement que cent pour sang, ou sang pour sang. Mais Nashar n'était pas débile non plus, il aurait capté l'avertissement de sa recrue, si possible avec intelligente et humilité. Après quoi, un bref salut envers ses partenaires, le cyborg tourna les talons pour prendre une route du colisée seul. Il n'avait aucune crainte quand à la suite, se contenta de se mêler à la foule de barbares et autres natifs, la plupart le dépassait d'ailleurs en taille. Même certaines femmes.

Le peuple de ce monde avait une constitution anatomique formidablement faite pour les combats, les batailles, résister à son environnement et ses ennemis. Il ne chercherait pas des noises, c'était certains. En revanche, lui aussi avait sa propre constitution, peu commune, même si Val' semblait connaitre Hope et donc la technologie.

Il fallait espérer que sa marche soit tranquille. Heureusement que son grand manteau marron cachait ses attributs mécaniques pour s'éviter de se voir harcelé de questions, ou harcelé tout court. Lorsqu'il fut hors de vu de son groupe, il pu démarrer la procédure de ses objectifs.



SolarIA, cartographie du colisée dans son ensemble et des rues. Si tu connais des noms spécifiques de lieux connus, de zones interdites ou à risque, livre les moi et envoie ces informations en copie sur la HopeWatch de mes partenaires.





Cartographie initialisée. Je n'ai malheureusement pas connaissance de lieux interdits, mais voici une planification d'un parcours au risque limité. J'envois ces données aux autres Hopewatch. Confirmer ?





Je confirme l'envoi.




Il pouvait donc mieux apprécier la route, le terrain, et vit pas mal de clans différents. Les marquages de peinture sur le visage ou le corps, le sang parfois. Il dénota des faciès et allures dangereuses et préféra donc éviter ces derniers. Il mis à jour sa Hopewatch et ces nouveaux éléments à chaque dix minutes. Evidemment, sa curiosité titilla forcément certains guerriers. Un groupe de trois barbares immenses approchèrent.

Shinzâl resta fier et ne baissa pas les yeux, de toute manière ils étaient plus grands. Face à lui, ces derniers posèrent des questions d'une voix aussi grave et viril, qui démontrait une envie d'asseoir une certaine supériorité sur lui. Le cyborg attendit la fin du discours.

Habitant 01 : Vous êtes de HOPE hein ! Vous venez pour quoi faire ici ? Vous dérangez, allez, va t'en petit homme.

Habitant 02 : Voyons Grüs tu lui fais peur, regarde, il n'ose rien dire et ne bouge plus, c'est à peine s'il respire. Il est peut être mort sur place.

Habitant 03 : Oh, c'est pas complètement en chair, regarde ses pieds et son cou. Alors tu t'es perdu ici ? Ca à l'air bien solide ton corps dis moi, TU veux faire un bras de fer ?

Il notifia les informations détaillés qu'il obtenait sans rien dire. Grüs semblait être le chef de la bande ou l’aîné respecté des trois. Ils n'étaient pas encore aussi menaçants que ça, mais voulaient clairement éprouver le courage de Shinzâl ou le pousser à l'erreur. Peut être respectaient t'ils le traité d'Hope et la neutralité vis à vis de l'organisme.



Effectivement, je suis de Hope, Matricule HO-2775, recrue en mission. Si je vous dérange, je vais prendre un autre chemin. Mais si je vous proposais quelque chose de plus intéressant que simplement passer ma route ? Disons, une nouvelle hache moins chère, que celle émoussée et vieille que vous trimbalez ?





Habitant 01 : HEin ? Quoi ? Comment ça émoussée et vieille ma hache ? Fit le gaillard en sortant son arme.

Habitant 02 : Voyons Grüs il a pas tort, regarde moi ce débris, tu couperais même pas la jambe d'une grand mère avec HAHAHAH !

Habitant 03 : Et qu'est ce qu'il y peut l'homme de fer hein ?

Habitant 01 : Ouais, clairement, je veux pas d'arme de HOPE !



Aucun problème. Laissez moi reformuler. Amenez moi à un vendeur de votre choix, si je vous obtiens une nouvelle arme à la moitié de son prix initial, disons que vous me servez d'escorte ou d'informateurs sur les environs. C'est une demande convenable ?





L'idée d'obtenir dans son fourreau une nouvelle arme brillante et neuve pour pas cher, titilla forcément les trois habitants. Après une certaine reflexion, ils décidèrent de marquer le deal d'une poigne de main ferme et efficace. Puis menèrent la recrue vers un revendeur... Pas connu pour faire des promos... Mais connu pour son talent de forgeron hors pair dans le colisée ! Maintenant, il était l'heure des prouesses du cyborg, mais ça, vous ne le sauriez pas tout de suite.


Revenir en haut Aller en bas
Jeu 3 Mai - 10:08
Déchu de HOPE
avatar
Messages : 59

ID AGENT
Matricule: HO-2303
Voir le profil de l'utilisateur http://rebirth-universal.forumactif.com/t253-carnet-de-presentat http://rebirth-universal.forumactif.com/t268-journal-de-l-agent-zinnia#435




Un simple "Bienvenu"


feat.Nashar, Yagleadra et Shinzal



Le briefing ayant finalement trouvé une conclusion plus ou moins satisfaisante, Nashar indiquait à son équipe le téléporteur qu'ils allaient devoir emprunter afin de rejoindre leur prochaine destination : Val, le monde du fier peuple guerrier Val'Ka. Suivant les instructions de sa HopeWatch, restant un peu en retrait du reste de l'équipe, notre héroïne fut transporté à l'aide de l'appareil sophistiqué de l'organisation jusqu'à la planète sauvage.

Téléporté dans une zone en retrait de la population pour une raison qui échappait encore et toujours à la Heimkiir, mais l'une des choses qui frappait la jeune femme lorsque ses pieds touchèrent enfin le sol, ce fut la végétation plus que sauvage de ce monde. L'air était humide et chaud, la gravité bien plus forte que sur le vaisseau de HOPE, des conditions bien exotiques pour la jeune demoiselle qui s'était contenté de planète désertique et peu peuplé jusqu'à maintenant. Une fois que la montre attachée à son poignet eut fini de faire les réglages permettant à sa porteuse de ne pas subir la gravité de Val, Zinnia levait les yeux vers le ciel partiellement dissimulé par l'épais feuillage des arbres de ce monde trop peu civilisé pour la Heimkiir qui sentait déjà qu'elle allait devoir discuter avec des barbares plus bêtes qu'à l'habitude durant cette mission...

Poussant un soupire, la demoiselle se hâtait de rattraper le reste de l'escouade qui ne l'avait pas attendu, ralentissant le pas en arrivant à leur hauteur, profitant du trajet en direction de la Capitale et du silence de plomb qu'il régnait pour prendre un peu le temps de s'informer sur ce monde et ses coutumes.

À cause des entraînements et autres tests qu'elle devait passer pour HOPE depuis son recrutement, Zinnia n'avait guère eu le temps de vraiment s'acclimater à son nouvel équipement et ce petit temps mort lui permit de bidouiller un peu sa HopeWatch, lui permettant d'un peu mieux cerner les diverses options et outils qu'elle mettait à sa disposition.

Val, monde au climat et à la politique instable, était la planète mère d'une race de guerrier réputé pour leurs puissances physiques brutes. Les lois locales se résumant à celle du plus fort, cela expliquait bien mieux la situation tendue qu'elle, et ses coéquipiers, allaient devoir régler... Finalement, l'immense Colisée de Kor finit par devenir visible sur la ligne d'horizon, les logements éphémères des locaux dispersés tout autour de ce cœur de la ville. D'un signe de la main, le chef d'équipe se hâtait donc de donner ses instructions aux bleus qui l'accompagnaient, mettant sur l'accent sur le fait qu'ils devaient rester prudents et surtout, d'éviter de s'attirer les foudres des colosses qui peuplaient ses terres.

D'un rapide coup d'œil, il était très facile de voir à qu'elle point les Val'Ka étaient un peuple au physique intimidant... Rajoutant à cela leurs esprits de clan, et donc de famille assez fermée si on en suivait le raisonnement, s'amuser à s'attaquer à l'un d'entre eux serait juste une tentative de suicide pur et dur... Poussant un soupire en faisant un signe de la main à Nashar pour lui faire comprendre qu'elle avait compris ses ordres, Zinnia mettait sa capuche afin de dissimuler son visage, laissant ses deux yeux rouges luisant légèrement sous l'ombre de celle-ci donner un aspect assez ésotérique à l'ensemble alors qu'elle partait dans les rues rudimentaires de Va, se fondant dans la masse tel un spectre.

Une reconnaissance, chercher des informations en évitant de faire trop de vague... Pour la recrue, cela devait pouvoir se faire assez facilement et elle se contentait à avancé d'un pas silencieux en récupérant les bribes d'informations ici et là... Les résultats des combats du Colisé, une blague lourde sur les habitants des autres mondes connus ou encore l'exhibition de la blessure d'un affrontement récent, mais rien de beaucoup plus croustillant... Cependant, c'était sans compter sur les molosses locaux qui la fixaient d'un œil soit noir, soit un peu trop intrigué. Ne devant sûrement pas trop comprendre ce qu'une crevette encapuchonnée faisait à traîner dans les rues de leur Capitale, un Val'Mar'Ka finissait par venir la voir, lui bloquant le passage de par sa carrure imposante, et levant la capuche de l'étrangère à l'aide de deux de ses doigts.

-Les étrangers ne sont pas les bienvenus sur Val, microbe. Encore moins quand ils se cachent derrière des bouts de tissus !

Mauvaise habitude ou réflexe instinctif, Zinnia levait un regard noir et méprisant en direction de ce barbare qui lui bloquait le passage en l'insultant au passage. Le visage de celui-ci se crispait alors dans un sourire agacé, une veine se dessinant même sur l'une de ses tempes.

-Oh... J'ai l'impression que tu ne sais pas où tu te trouves, étranger... Je vais tâcher de te l'expliquer.

Levant l'un de ses poings, le Val'Mar'Ka vint l'abattre sur la recrue qui lui faisait face dans un fracas qui attirait l'attention de ceux qui ne c'était pas encore retournés suite à l'intercation... Sûr d'avoir écrasé l'insecte, le sourire aux lèvres, qu'elle ne fut pas la surprise du guerrier lorsqu'il vit la petite demoiselle debout à côté de son poing, ayant évité ce dernier au dernier moment et lui adressant un petit sourire qui l'agacer davantage. S'ensuivit une nouvelle série de coups que la recrue évitait soigneusement en profitant de sa frêle silhouette pour déjouer les attaques lourdes du guerrier Val.

-Mais... Arrête de bouger et bas toi comme un Val'Mar, moucheron !
-Agent 2303, Zinnia En'Syva, de HOPE. Si tu as fini de te défouler, je pourrai peut-être te payer un verre pour que nous puissions discuter calmement, tu ne penses pas ?


À force de s'agiter dans le vent, le guerrier commençait à s'essouffler et Zinnia en profitait de l'une de ses pauses pour s'adosser contre le corps du colosse en armure, lui adressant un petit sourire sournois en espérant que l'appel d'un verre d'alcool puisse calmer ce barbare et lui délier quelque peu la langue au passage.


Revenir en haut Aller en bas
Sam 5 Mai - 21:15
Déchu de HOPE
avatar
Messages : 128

ID AGENT
Matricule: HO-6092
Voir le profil de l'utilisateur http://rebirth-universal.forumactif.com/t261-carnet-de-presentat http://rebirth-universal.forumactif.com/t266-les-memoires-de-yagleadra



Agent Immobilier
L’inconnu se pointait à l’horizon et pourtant, pas de réelle crainte ou d’appréhension dans l’attitude de la géante. L’inconnu, elle y faisait fasse tout les jours depuis des années, et ça même à l’époque où elle était une personne respectable entourée de gens comme elle. Sa première mission allait débuter, sa première vrai mission …

Passer par la salle des téléporteurs avec ses compagnons n’était qu’une formalité, même pour elle. Ses partenaires semblaient affectés par la téléportation d’une manière ou d’une autre, que ça soit de la curiosité ou de l’admiration pour cette technologie mais Yagleadra, quand bien même elle ne se souvenait que partiellement de son passé, avait l’impression d’avoir déjà vécu ce genre d’expérience. Ainsi, d’un battement de cil, elle posa le pied sur le sol recouvert de plantes, un endroit sauvage où la nature n’avait jamais perdu son autorité, un monde lourd et pesant, son corps s’adaptant à la gravité presque sans l’aide de sa combinaison. Elle aurait pu trouver cette nature envoutante et l’admirer d’avantage si les informations à propos de Val n’étaient pas si dérangeantes pour elle. Extrayant les données directement de sa HOPEwatch de par les nombreux filaments de son système nerveux reliant son corps à la technologie, elle se rendit compte que ce monde n’était que … violence.

Elle ressentait subitement une grande aversion pour ce lieu au plus elle en apprenait. Des barbares qui ne sont régit que par les combats, pour tout et n’importe quoi. La nature était cruelle, certe, mais lorsque c’était « l’Homme » qui était à l’origine de tant de bêtise … Un profond inconfort l’envahissait. Son peuple, bien qu’aujourd’hui disparu, s’était unit et avait instauré un grand sentiment de sécurité peu importe où un Yamogrien posait le pied. L’univers était un endroit dangereux mais sa planète, ses villes, sa demeure ne l’étaient pas. Elle ne se sentait pas prête pour cette violence et pourtant, elle n’avait eut que les résumés et écrits pour l’instant. Etait-elle réellement prête pour cette mission ?...

La tisseuse de chair suivi le commandement de Nashar sans hésitations pourtant. Se poser la question ne lui mènerait à rien. Ce n’était pas comme si elle pourrait trouver une excuse pour rentrer sur HOPE et échapper à son devoir. Ce n’était pas ce qu’elle désirait de toute façon. Si elle était ici, c’était pour la mission mais aussi pour grandir, se développer à nouveau et abandonné derrière elle cette personnalité passive, cette mentalité ébranlant sa confiance en elle, son amour propre. Tout comme la claque de Geleerde lui avait permit de sortir de sa torpeur, peut-être que l’expérience qu’allait lui donner Val allait elle aussi la guider vers la bonne direction.

Après une longue marche où elle se focalisa sur la tâche à suivre plutôt que sur la nature luxuriante des lieux, ils commencèrent à apercevoir Va au loin et le leader commença à résumé le plan. Reconnaissance, contact et résolution … Elle n’avait pas réellement besoin d’en savoir plus. D’ici quatre heures, elle se sera prouvé à elle-même qu’elle a les capacités sociale nécessaire pour remplir le devoir d’un agent … Ou prouvé qu’elle avait encore tant de choses à apprendre et qu’elle devrait retourner à la cellule psy’ ... 2275 souleva cependant un point pertinent, un erreur dans l’énoncé de leur chef. Il est vrai qu’à long terme, Val était sensé devenir leur allié et que ce même Val est certes composé de tribus pour ainsi dire entièrement hostile l’une à l’autre mais le gardien de ce monde cherche justement à unifier son peuple. Dans ses conditions, il serait mal avisé de traiter leurs potentiels futurs alliés d’ennemis.

Yagleadra aurait laissé coulé cette information mais son coéquipier cybernétique eut raison de le pointé. Elle aurait trop fait confiance au leader de l’opération et peut-être aurait-il laissé sa langue fourché au pire moment si personne n’avait pointé cette erreur. Ainsi, elle vint simplement ajouter à cela, comme pour se conseiller elle-même également.

« Il semblerait qu’à Val, surtout, la moindre maladresse pourrait nous couter cher … Redoublons de prudence. »

Et ainsi chacun prit une direction différente pour commencer les investigations mais avant de s’élancer dans les foules et pénétrer en Va, La tisseuse resta en retrait quelques minutes, laissant les autres agents prendre de l’avance.
Les Val’Ka étaient des guerriers qui trouvaient de l’honneur dans la batail. Un Val’Ka se doit de défier ce qu’il ne comprend pas… Comment pouvait elle espéré qu’ils la comprennent alors que les plus brillants esprits de HOPE se questionnaient encore sur elle … Se présenté sous sa forme actuelle aurait été la pire décision de toute cette opération. On aurait crié au monstre et si cette fois, ce ne serait pas pour la chasser, la peur au ventre, ça serait pour éveiller l’esprit de la chasse, de compétition à qui pourrait démembrer ce monstre qui se serait approché trop près de Va.

Aisni, à l’abri des regards, Yagleadra commença à observer son corps durant de longues secondes … Avant de lentement utiliser ses quatre bras pour se griffer le torse, le ventre, les cuisses mais contrairement à ce que l’on aurait pu espérer, elle n’abima pas son corps. Ses muscles ne partaient pas en charpies, le sang ne se mit pas à couler… Comme du liquide, ses muscles et sa chair « glissa » entre ses doigts en un phénomène que peu naturel, une peau commençant à se former de par cette étrange sorte de mutilation. Petit à petit, son organisme se muta et prit une forme plus humaine. Ses bras fusionnèrent à nouveau, la carapace se résorba, son crâne pourvu de crocs se rétracta  vers l’arrière, laissant place à une visage féminin, des paupières, des yeux … Et sa chevelure de sang et de chitine commença à tomber au sol, devenir de la masse morte pour laisser place à une chevelure blanche et de plus en plus longue qui se mit à se mouvoir par elle-même pour former une certaine coupe de cheveux, se nouer elle-même. De même, sa combinaison se métamorphosa au même instant. La robe rouge qui semblait avoir fusionné avec son être se transforma en habits de voyage noir, le tout gardait une certaine élégance.

Spoiler:
 

Elle ignorait où son imagination l’avait mené pour aborder une telle apparence. Peut-être était-ce une inspiration de plusieurs personnes qu’elle avait croisées à HOPE, ou bien un souvenir refoulé de comment elle se voyait par le passé. L’important étant que désormais, Yagleadra avait une apparence plus humaine. Sa peau était un peu plus rougeâtre que celle d’une personne normale et son visage était craquelé de quelques lignes, comme si elle avait superposé cette peau au dessus de son propre faciès mais ainsi, elle se fera reconnaitre comme un agent de HOPE … et non une monstruosité. Elle aurait pu pousser la ressemblance plus loin, certes, mais elle se sentait déjà bien peu à l’aise dans cette seconde peau. Elle n’avait pas eut l’occasion de pratiquer autant que ça sa polymorphie.

Pendant sa transformation, elle reçu les données de son partenaire cybernétique, regardant un instant sa HOPEwatch d’un air sérieux avant de finalement décider de la résorber dans sa structure… Remerciant intérieurement son coéquipier, elle décida d’emprunter un chemin qui la mènerait à finalité au colisée. Cela lui semblait logique qu’autour de ce lieux mythique pour les natives, elle pourrait rencontrer le plus de personnes, entendre les ragots, ainsi de suite. Ne devant pas questionner directement la population, c’était pour l’instant la meilleur idée qu’elle avait.

Après quelques minutes à dépasser un à un ces géants et géantes, qui, pour elle, avaient plus ou moins la même taille, son allure élégante et pour ainsi dire « parfaite » attirait les regards. Personne n’était dupe sur le fait qu’elle ne soit pas d’ici, ce qui liait parfois les langues mais une fois proche de colisée, elle ne déambula pas longtemps avant de voir quelque chose qui l’interpelait. Un homme au corps sec et étonnamment pas aussi musclé que ses semblables barbare, à la barbe et la coiffure hérissées, semblant avoir survécu bien des batails au vue des cicatrices sur son torse nue et sur son visage tout sauf aimable. Celui-ci dissimulait maladroitement une blessure ou quelque chose qui le faisait boiter, s’empressant de se réfugier entre deux tentes en grognant quelque chose d’à peine audible mais distinctif au travers de tout le brouhaha. Elle s’approcha alors de ses tentes, une « ruelle » si tenté qu’on puisse appeler ça ainsi, étroite et piégées par les tentes. Entre deux tonneaux et autres provisions, l’homme essayait de dissimulé ce qu’il était en train de faire à sa jambe. Elle pouvait distinguer ce qu’il grognait désormais qu’elle était toute proche.

« Non … Non ! Faut pas ! Vym’Dra’Al ne va pas me laisser combattre … Non … L’honneur est notre armure ! Faut pas … Cela ne va jamais … D’ici l’attaque … »

Le nom attirant son attention, une de leur cible, poussant la femme à la peau rouge à s’approcher. Celle-ci, ne tenant pas à faire de cet homme un ennemi, s’annonça de simple salutation.

« Que Mère te garde, guerrier. »

Mais malgré ça, l’homme lâcha ses bandages et se redressa d’un bond, sortant une dague de sa ceinture, titubant un peu sur sa jambe « valide » en pointant son arme vers Yagleadra, la folie dans ses yeux.

« Hein ?! T’es qui toi ?! Toi aussi tu veux la peau d’Ek’va ?! Vient, je t’attends !  Kal’Dnir veille sur moi ! »

Quelques mètres de distance les séparaient mais à ses menaces, la recrue ne bougea pas et se contenta de calmement pencher la tête sur le coté, observant son état. Les bandages autour de sa cuisse étaient sale et enduit d’un baume étrange mais il n’y avait pas tant de sang que ça. Elle plissa simplement ses désormais beaux yeux bleu, dubitative.

«Vous semblez avoir besoin d’aide… »

Dans un moment de lucidité, l’homme à la détente facile commençait à laisser son arme trembler, se frottant le coin de la bouche de sa main libre avant de chercher par réflexe le bord d’un tonneau où il pourrait reposer sa main.

« D’aide ? Non, pas du tout ! Je vais très bien ! Je … Je pourrais étriper n’importe qui si je l’voulais, t’entend ? N’importe qui ! Ahah, ah …  A-Attendez … Vous êtes de HOPE n’est-ce pas ? Pas une Val’Mar’Ko ordinaire en tout cas … »

Il ne semblait pas y avoir de but dans sa réflexion, il avait plutôt l’air de simplement l’avoir remarqué désormais, rien de plus. Il ne rajouta rien, semblant prit de frisson en se soutenant à nouveau sur un tonneau mais sans baisser son arme pour autant.

« … Ne désirez-vous pas que l’on vous soigne ? »

« Non ! Je veux pas de vos … Vos sorcellerie de HOPE !  Demander de l’aide à Hope … M’apporterait le déshonneur … L’honneur est mon armure … L’honneur est mon armure … Ek’va … Beaucoup, beaucoup d’honneur à revendre, ça oui ! hmf … »  Ils s’observèrent l’un l’autre pendant un moment et Yagleadra voulait lui poser une autre question, l’homme finit par presque beugler d’impatience. « MAIS TU ME VEUX QUOI, TOI ?! »

La tisseuse resta figée un instant, coupée dans son élan mais finit par s’avancer d’un pas, le bras de son vis-à-vis se tendant d’avantage vers elle d’un air menaçant, soufflant entre ses dents. « Pas de sorcellerie, je vous le promet. Mais je … HOPE, est ici pour aider aussi. Pouvez-vous au moins m’expliquer pourquoi vous vous cachez ? »

Après un long moment d’hésitation, l’homme instable joua avec sa dague entre ses doigts et finit par lentement baisser son arme. « Mauvais coup … ‘peut pas tuer en Va alors ils m’ont juste … bien entaillé la jambe, ses batards ... Peut pas me voir comme ça. Peut pas … Si le chef me voit comme ça, il me laissera pas participer à l’atta- … Eurhm, le … La chasse … La chasse dans pas longtemps … Et pas y participer … Un guerrier qui peut pas se battre … Non … L’honneur … est mon armure … »

Méditant sur ses paroles, elle décida finalement de jouer une autre carte, faisant mine de fouiller dans une large poche dans sa tenue qu’elle avait créer avec sa combinaison. A voir ce geste suspect, l’homme brandit sa dague à nouveau et chercha son autre arme de sa main libre, un peu paniqué, finissant par saisir la poignet de son autre arme, une lame plus longue qu’il dégaina.
Mais Yagleadra ignora ses actes irréfléchis et continua de « fouiller » dans la poche de sa tunique. Ce qu’elle faisait en réalité, était créer du bout de ses doigts des plantes, du feuillage bien spécifique. Quelque chose de répertorié dans la base de donnée concernant Val … Du feuillage d’Yggdra, ses créatures tenant plus de la plante que de l’animal, cette flore rare et pourtant ô combien dangereux, si difficile à combattre qu’ils constituent un challenge même pour les Val’Ka. Lorsqu’elle les sortit, tenant une botte entière de cette « fausse » herbe, le maniaque plissa les yeux comme pour mieux voir, soupirant d’effort et arborant quelques gestes de confusion.

« Ceci devrait vous aider à dissimuler votre mal. Ce sont des plantes venant des Yggdras. Un puissant remède venant de Val, donc. Je vous les offres avec plaisir si… vous venez avec moi, pour discuter un instant. »

L’homme médita sur la question, réfléchissant clairement, serrant les dents, baissant petit à petit ses armes … Mais il plissa cette fois les yeux d’un air menaçant. « Et … Et qu’est-ce qui m’empêche … de te couper la main à la place ?! »

Sans doute était-il temps d’approfondir son sens des négociations, désormais …


Revenir en haut Aller en bas
Mar 15 Mai - 19:02
Déchu de HOPE
avatar
Messages : 142

ID AGENT
Matricule: HO-8755
Voir le profil de l'utilisateur
Agent immobilier

Nashar & cie



Le bleuté soupira de plus belle, s’étalant mentalement une nouvelle fois sur le rapport à l’autorité qu’avaient ces recrues. S’il en doutait, il était maintenant certain que ces vermines avaient grandi dans un monde qui offrait une liberté de vivre à ses habitants. Très différent de Valice donc ; où tout n’était que corruption et sang. Là-bas, peu de recrues l’auraient corrigé sur sa vulgaire faute. Cible, ennemi, interlocuteur, adversaire. C’était la même chose : un moyen de compléter la mission. De plus, l’instinct du mage lui disait de ne pas traiter les Val’Ka en allié. Sans doute leur monstruosité influençait-elle ses décisions.

Une fois les ordres donnés, le groupe se sépara. Au grand étonnement de Nashar, aucun n’y trouva à y redire. En même temps, il avait fait en sorte de ne plus les avoir dans les pattes. Déjà parce qu’il avait assez confiance au système de recrutement de HOPE, mais aussi pour avoir la paix. Il était maintenant libre d’agir comme bon lui semblait, sans devoir s’inquiéter qu’une recrue fils à papa ne fasse un rapport à Mortik. Déjà que le bougre cherchait la moindre occasion pour le faire descendre... Mieux valait ne pas lui en donner davantage.

Nashar observa Shinzâl et Zinna partir en premier. Sans surprise, ces deux-là volaient de leurs propres ailes, sans avoir besoin d’aide. Ce qui inquiétait l’Empereur en revanche, c’était l’apparence de 6092. Elle serait la cible évidente des Val’Ka, et le bleuté doutait de ses capacités à y survivre, se disant elle-même non combattante. Toutefois, il n’émit aucun commentaire. Polymorphe et apparemment doué d’une intelligence appréciable, la chose devait bien savoir qu’elle serait autant appréciée qu’un huissier Solarkien. Le bleuté partit donc de son côté.

Les sens du mage lui indiquèrent que les recrues étaient bien allées à Va. Parfait. Quelques rapports de Shinzâl le rassurèrent quant à la population. Si l’Empereur ne craignait rien, il avait un assez mauvais souvenir d’une population rustre, qui prônait la force comme condition de statut social. Souhaitant donc retarder au maximum sa rencontre avec un natif, Nashar avait opté pour un terrain de repérage un peu plus large. Trois recrues pour un village naissant, cela suffirait. Le bleuté explora donc les alentours, histoire de réparer une éventuelle zone d’extraction s’ils devaient battre en retraite. Alternant entre la végétation dense et les plaines, l’Agent arriva rapidement à un ruisseau. En le suivant  de ses yeux, il put apercevoir qu’il passait non loin des huttes des habitants. Ces derniers l’utilisaient-ils ? Si c’était le cas, peut-être qu’en le gelant, il aurait de quoi faire cesser l’altercation entre les deux tribus de Val’Ka. Il arriverait en tant que sauveur, celui qui ferait repartir le cours d’eau d’un simple claquement de doigts. Le plan semblait intéressant... Mais Imprévisible. Nashar ne savait pas si les natifs de Val étaient dupes à ce point, et il lui fallait éviter d’exposer ses pouvoirs.

L’Empereur remonta le ruisseau. Sa HOPEWear avait pris des teintes plus adaptées à la végétation environnante, afin d’éviter d’attirer l’oeil. Hélas pour lui, ses cheveux rendaient toute tentative de camouflage inutile, tant ils se démarquaient instantanément avec l’environnement. Conscient de cela, il avançait le plus rapidement possible ; et ça il savait faire. La voie des airs serait trop risquée, il ferait une cible de choix pour d’éventuels chasseurs, mais même au sol, ses pouvoirs de lévitation combinée à son aérokinésie lui donnaient une célérité prodigieuse. Scélérité qu’il stoppa au bout de quelques minutes. Vraisemblablement, remonter le ruisseau ne le mènerait nulle part. Lui qui pensait tomber sur d’autres huttes qui auraient pu contenir des informations probantes, il s’était un peu trop éloigné des zones habitées. Il balaya tout de même les environs de ses sens. Rien au sol, mais...

ATTAQUE !


Nashar évita de peu une puissante mâchoire grâce à une roulade. Cherchant le propriétaire des crocs à l’endroit où il avait manqué de se faire dévorer, il ne trouva qu’une ombre. La chose était déjà retournée dans les cieux, et le bleuté sentait bien que le demi-tour qu’elle exécutait n’augurait rien de bon. Il profita néanmoins du laps de temps avant la nouvelle attaque pour observer méthodiquement l’animal qui l’attaquait. Il était énorme, au moins trois mètres de haut pour cinq de longueur. Effroyables, ses crocs ressemblaient à s’y méprendre à ses griffes, qui laissaient penser qu’il s’agissait autant d’un prédateur que d’un charognard. Les pires de tous, ceux qui cherchaient la moindre opportunité pour se sustenter. Sa longue queue, dont la pointe se terminait par une massue des plus épineuses, renforçait son allure menaçant, si bien que l’Empereur prit la résolution d’en finir au plus vite.

Droit dans ses bottes, il s’était positionné de sorte que son flanc soit en face de l’espèce du dragon. Toutefois, sa tête et ses yeux le fixaient, non sans une once de provocation. La créature piqua vers son repas, mais Nashar n’était pas un plat aussi facilement abordable. L’air autour de lui devint glacial et l’atmosphère lourde. L’attaquant ressentit soudainement une grande appréhension quant à la suite des évènements. L’Empereur venait de relâcher ses pulsions meurtrières, connues pour intimider les plus faibles d’esprit. Ce petit instant d’hésitation eut raison du monstre, qui s’écroula sous le coup reçu. Mais Nashar n’en avait délivré aucun.

Le bleuté observa avec stupeur la masse de muscle déposer la force de son poing sur le crâne de la chose. Entrainée autant par la gravité que projetée par l’impact, la créature alla se fracasser au sol. Ce qui lui servait de gueule venait d’être réduit en bouillie, accompagnée par la soupe de sang qui recouvrait peu à peu l’herbe. Telle une volaille ayant eu la tête coupée subitement, le reste du corps du monstre bougeait encore vivement, jusqu’à ce que son long cou ne crache ces derniers centilitres de sang.

Pff. Piètre ennemi.


Si le spectacle du dragon mourant aurait pu être délectable, Nashar avait préféré ne pas quitter des yeux le Val’Ka l’ayant abattu d’un coup. Certes, il aurait pu en faire autant, sans doute plus efficacement, mais l’exploit était tout de même à redouter. Ne voyant que le dos imposant de celui qui venait de terrasser le Drasky, le bleuté eut un mouvement de recul. L’avait-il aperçu ? Sinon, il pourrait partir maintenant et surement éviter des ennuis.

Toi, qui a voulu tenir tête à cette créature malgré tes allures de pucelles. J’espère que tu as de quoi rétorquer. J’ai passé une très mauvaise journée.


Eh merde.
Revenir en haut Aller en bas
Sam 19 Mai - 18:22
Déchu de HOPE
avatar
Messages : 28
Localisation : Val

ID AGENT
Matricule: HO-2775
Voir le profil de l'utilisateur http://rebirth-universal.forumactif.com/t252-carnet-de-presentat http://rebirth-universal.forumactif.com/t260-mecha-journal

[MISSION]AGENT IMMOBILIER

feat.HO-8755 HO-2303 HO-6092




Habitant 01 : Hahaha, t'es un drôle, l'homme de fer ! C'est comme la fois ou Grobalk avait perdu ses haches AHAHAH ! Il revenait pour nous dire qu'elles avaient étés mangées par un Belze ! En fait ce couillon faisait juste la collection de haches mais trouvais le moyen pour qu'on lui en prête une !.

Habitant 02 : Grüs jte jure que je vois pas le rapport moi, Grobalk il nous proposait pas de nous avoir de nouvelles haches ! Il les volais Ouais !

Habitant 03 : Bon, on l'écrase maintenant ou pas ? Taper ?

Clairement, cette culture du barbarisme n'était qu'un avant goût de ce qui pouvait se profiler. L'histoire de grobalk était notable, il la releva pour l'information qui pouvait en découler. Si ce type avait réussi à avoir des haches, juste en disant qu'il les perdais, mais que ce n'était finalement pas le cas... Alors cela aurait pu éveiller les soupçons des commerçants et forgerons. Comment d'ailleurs marchait la vente dans un tel pays ?  Mais bon, le cyborg ne réfléchit pas très longtemps et proposa tout de suite le compromis.



Si j'étais vous, je me laisserais une chance de vous obtenir ces armes à moitié prix, vous savez quoi, peut être même pourrais-je en avoir gratuitement. Si je ne reussi pas, vous pourrez... Me taper j'imagine.





Evidemment, si un tel cas de figure devait s'imposer, non seulement ce serait un echec de la mission, pour lui, mais il ne se laisserait bien sur par faire. Il fallait user de diplomatie et d'intelligence avant les coups, mais si le choix n'était plus à faire, alors son fer irait rencontrer leurs chairs ! En attendant...

Habitant 01 : Gratuit hmmgrmbm.. Bon... Franchement, ces types de Hope... Aller, suivons l'homme de fer pour voir son tour de passe passe !

Habitant 02 : Amenons le à Borh mains d'acier !

Habitant 03 : Borh ? Mais... Aaah.. OUAIS ahah !

Habitant 01 : Les gars, j'aimerais bien avoir une chance d'obtenir c'que tête de fer nous propose quand même... Borh ça rime avec mort j'vous rappelle !  



Aucun problème, je vous ais donné ma parole. Allons voir ce Borh.





Mais oui, allons voir Borh main d'acier, ou Borh tête de mort, Borh mille sanglant ou encore Borh le forgeron de la peur... Pas mal de surnom pour un type qui fabriquait juste des armes. Finalement, en se baladant au coeur de la citée, suivit par les trois gugusses mais pas seulement, une petite troupe les suivais de près, après avoir entendu l'étendu du challenge en question. Shinzâl ne se formalisait que peu de cet attroupement, c'était plutôt en cas d'echec qu'il serait moins détendu avec ce monde autour de lui. Mais même dans une telle urgence, l'homme mécanique saurait quoi faire. C'était peut être une recrue, mais il était certain d'avoir le niveau d'un agent, de loin même ! Bref...

En chemin, le cyborg voulait tout de même acheter deux trois choses qui seraient potentiellement vitales à son programme.



SolarIA, transfère moi les informations utiles à chaque fruits, légumes et plantes en vente. Scan des cibles.







Scan terminé. 88 éléments différents détectés. Je transfère en textuel les informations des composants connus.





Il arriva finalement à sa destination, un stand avec des tripes étendues en guise de décoration, des crânes avec des fixations de bronze dessus et quelques modèles d'armes au style plutôt piquant, voir original. A partir de là, le solarkien ne voulait plus ses potentiels amis dans ses pattes et faire les choses à sa manière.



Bon, je vais m'approchez, vous restez là, à quelques mètres, et vous attendez.




Après avoir donné ses instructions, il s'approcha donc du stand et de... Borh visiblement. Un type avec un tatouage sur la face, le cou et un peu d'partout. Torse poil au milieu de son stand, avec des mains si calleuse, qu'elles devaient êtres aussi dures que l'acier et donc, devait bien porter son nom. Il tapait au marteau sur du fer chaud, puis se retourna vers son client du jour.

Borh sert pas aux étrangers.



Dommage, mais ça explique pourquoi les gens parlent de la qualité médiocre de vos armes. Si nous faisions un pari vous et moi ? Je vous pari par exemple, disons, les bourses et armes de mes compagnons derrière moi, Que si vous me donnez trois de vos meilleures armes, Ils essaierons de se couper les poils de barbe avant de s'enduire de sève de mygra.




Le mygra était une plante semi toxique de Val, sa sève particulière était bien entendu vendu à divers stand de la ville (merci SolarIA). En chemin, Shinzâl s'était arrêté pour faire quelques emplettes, afin de l'aider dans sa tâche. Il fallait parfois savoir sacrifier une marge pour en obtenir une meilleure. Quoiqu'il en soit, Borh resta calme, bien qu'interloqué par le fait d'être vu comme un mauvais forgerons, au armes de piètres qualités, ce qui tendait à bousculer sa fierté... Et évidemment, le coup de grâce d'annoncer que aucune de ses armes ne pouvait couper de simple poils. Lui qui se rasait avec ses propres lames, se disait que c'était bien sur un pari facile à gagner. Le seul problème de la sève de mygra, c'est que déposé sur la peau, il faisait gonfler la tête à deux fois son volume et piquait cinquante mille fois plus qu'une ortie et puait autant qu'une déjection de drasky.

Tu es bien drôle. J'aimerais bien voir ça... Mes trois meilleures armes hein. Bien, vas y, et si tu perds oublie pas que tu me dois toute les leurs, plus leurs bourse gamin d'métal !



Un instant je vous prie ! Je ne suis plus très sur de moi... Je vais demander conseil a mes amis.




On ne se défile pas devant moi tas d'fer ! Un pari est un pari !



Très bien, laissez moi juste leurs dire ce qu'ils vont perdre, pour les préparer...





Evidemment, en revenant vers les trois compères qui attendaient curieux et le virent revenir avec les trois meilleures armes du forgeron, chacun des trois n'en revenaient pas. Mais ça n'était pas aussi simple que ça. En se mettant face à eux, Shinzâl expliqua ;



Bon j'ai vos armes, gratuitement, les meilleures qu'il a pu faire. Mais il a dit que vous êtiez incapable d'assez bien vous en servir, que vous seriez même pas capable de vous couper la barbe avec. J'ai bien essayé de lui dire que vous êtiez des guerriers assez doués pour ça, mais il a l'air affirmatif la dessus. Ah, et il a ajouté que vous n'êtiez pas assez courageux pour le faire en vous étalant de la sève de mygra dessus. Au cas ou, en voici, pour lui rabattre le caquet, sinon j'ai bien peur qu'une nouvelle réputation naisse ici.






Habitant 01 : aH ! Cet enfoiré de Borh. Purée c'est d'l'arme de qualité ça... Pas foutu d'nous raser la barbasse avec ? Il va voir. Donne moi c'te sève, machin !

Habitant 02 : Pas question qu'on me prenne pour un pleutre ! File moi la sève Güs !

Habitant 03 : Bah.. Heu.. Si vous l'faites j'le fais aussi !

Ca avait marché... Trop bien... Peut être même trop facilement. Bon, ils n'allaient pas avoir la tête des beaux jours pendant quelques temps. Mais après les avoir vu s'étaler la sève sur le visage en mode motivé et se raser comme jamais personne s'étaient rasés, avant de faire des grimaces de victoire avec une tête deux fois plus grosse, des boutons et des démangeaisons, cela fit rire si fort Borh, qu'il remercia Shinzâl pour ce moment. Il en versa même une larmichette. Eeet maintenant, chose promise, chose dû non ? La moitié de la cité avait rigolé à s'en fendre la poire, les trois guerriers de Val' ne la ramenaient pas trop, mais, avaient les meilleures armes et sans rien débourser.



Vous avez vos armes, j'ai tenu parole. Votre parole est t'elle aussi solide que le fer de vos armes messieurs ?




Habitant 01 : Aah bordel.. Ca gratte... Hum.. Ouais super armes, mais j'ai l'impression de m'être fait arnaqué quelque part !

Habitant 02 : J'sais pas mais, Aie, aaah, ça pique Güs !

Habitant 03 : J'ai envie d'arracher ma peau par DREKK LE PUISSANT ! Mais l'honneur est notre parole ! GnNnnN !


C'est donc ainsi, que les trois compères de la grattouille, firent un tour de la ville gratuit à Shinzâl, lui présentant chaque endroits et types clés. Ces informations étant retransmises à ses camarades de Hope avec lui ici.
Revenir en haut Aller en bas
Sam 23 Juin - 11:40
Déchu de HOPE
avatar
Messages : 59

ID AGENT
Matricule: HO-2303
Voir le profil de l'utilisateur http://rebirth-universal.forumactif.com/t253-carnet-de-presentat http://rebirth-universal.forumactif.com/t268-journal-de-l-agent-zinnia#435




Un simple "Bienvenu"


feat.Nashar, Yagleadra et Shinzal



Respirant fortement, agacé par le moucheron qui virevoltait autour de ses attaques, profitant de sa petite taille pour esquiver ses assauts, le Valk'Mar'Ka balayé la rue du regard, remarquant que sa petite scène avait attiré l'attention de ses compatriotes alentours qui commençaient à parler entre eux de l'affrontement à sens unique qui avait lieu devant eux tendis que d'autre commençaient à prendre des pari sur le supposé vainqueur.

-Ce ne serait pas l'un des nouveaux gladiateurs de l'arène ? Celui qui voudrait prouver sa valeur qui perd tous ses combats ? Soufflé l'une des femelles à son compagnon qui observait, les bras croisés, le combat.
-Oui, c'est un Exilé. C'est un faible qui a tout perdu et qui essaye de se racheter un honneur. Pathétique.

De toute évidence sensible aux regards que pouvaient lui porter la communauté de Va, le colosse finit par se redresser fièrement, motivé par une envie de ne pas totalement perdre la face si le combat venait à tourner en sa défaveur, il se mit à rire aux éclats avant de parler suffisamment fort pour que tous puissent entendre son petit discours.

-Un Agent de HOPE ? Je l'avais bien évidemment tout de suite remarqué ! Mais je devais m'assurer de votre identité par une petite passe d'armes. Le torse bondé, le public comme notre héroïne n'était guère très convaincu par ses quelques mots. Suis moi, moucheron. Chuchoté finalement le géant à l'encapuchonner avant de partir en direction de l'une des ruelles adjacentes à la rue principale.

Suivant son indic' en silence et méfiante, Zinnia gardait un œil et une certaine distance avec son nouvel ami qui marchait maintenant depuis plusieurs minutes entre les tentes et les quelques bâtiments rudimentaires qui avaient commencé à apparaître ici et là. C'était alors, au détour d'une ruelle que le géant profitait de l'angle mort offert par le coin d'un mur, qu'il attrapait notre héroïne par la gorge pour la plaquer contre un mur, lui rugissant au visage d'un air furax.

-Tu es fière de toi, insecte insignifiant ?! Tu viens d'entacher mon honneur auprès de mes frères et sœurs en refusant de te battre !!
-D'après ce que j'ai compris, mon frère, tu n'as pas besoin de mon aide pour entacher ton honneur tout seul.


Défiant le géant du regard en essayant de garder un semblant de respiration malgré la pression du Valk'Mar'Ka, celui-ci, furieux de la réplique levait un poing puissant et menaçant en direction de la petite Heimkiir dont les pieds ne touchaient même plus le sol. Leurs regards plongés l'un dans l'autre, le géant de Val finit cependant par laisser tomber sa proie dans un hurlement rageur, se retournant avant d'aller fracasser les quelques caisses en bois abandonnés qui étaient déposés dans la ruelle afin de passer ses nerfs. Massant sa gorge en toussant, Zinnia rangeait l'arme qu'elle avait dégainé par sécurité alors que son ami était en train de se calmer dans son coin.

Ce n'était pas la première fois que la Recrue avait affaire à une espèce prônant la violence comme loi universelle et c'était toujours très tendu d'essayer de négocier avec ce genre de race si on ne possédait pas une force brute et une détermination équivalente à la leurs. Un volte-face comme elle venait de faire aurait pus très facilement se retourner contre elle, mais Zinnia ne pouvait que remercier sa bonne étoile d'être tombé sur un indigène qui semblait être assez faible psychologiquement actuellement. Après un long silence, le mâle à la force tremblante finit par lancer un regard haineux en direction de la Recrue avant de reprendre sa route.

-J'ai besoin d'un verre. Ronchonnait-il.
-Ne pas faire de vague, hein... ? Soufflait, quant-à-elle, Zinnia dans sa gorge douloureuse avant de le suivre.


Revenir en haut Aller en bas
Mer 27 Juin - 17:19
Déchu de HOPE
avatar
Messages : 128

ID AGENT
Matricule: HO-6092
Voir le profil de l'utilisateur http://rebirth-universal.forumactif.com/t261-carnet-de-presentat http://rebirth-universal.forumactif.com/t266-les-memoires-de-yagleadra



Agent Immobilier
Au fond, rien ne l’empêchait, effectivement, d’utiliser la manière forte et subtiliser ce qu’il croyait être de vrais plantes venant des Yggdras. Au pire, que pouvait-il se passer pour lui ? Il blesse Yagleadra sans la tuer, il récupère les plantes, part et si il y a des témoins ? Ce n’était pas les gens de Val qui cracheront sur la vue d’un combat quelconque et neuf chances sur dix, si la jeune femme n’était pas en mesure de faire face à cet homme, peut-être n’avait elle juste pas le droit de garder ses plantes ? La justice en Val était quelque chose d’assez relative et parfois inexistante. La loi du plus fort était la seule valable, même en ses temps où les mentalités commençaient à changer, petit à petit, très lentement. Va en était la preuve.

Cependant, comment raisonner  avec cet homme ? Avec une personne saine d’esprit, c’était déjà assez difficile pour elle mais avec lui qui montre tout les signes d’un caractère très instable, probablement meurtrier durant ses périodes les plus folles … Elle remarqua cependant un paterne dans ses tics de langages, répéter encore et encore à quel point l’honneur était important et que l’honneur était son bouclier. C’était peut-être la seule monnaie d’échange qu’elle pouvait proposer à cet homme ? L’honneur ? Et comment … « fournir », « donner » de l’honneur à cet homme ? Pour les Val’Ka, l’honneur se trouvait majoritairement dans le combat mais se battre avec lui était non seulement dangereux mais également très mauvais pour la mission. Nashar leur avait bien dit de ne pas faire de vagues, c’était une simple mission de négociation après tout.

Elle n’avait cependant pas le temps de réfléchir en vu de la menace devant-elle et répliqua avec le même calme, tenant toujours le bras tendu les plantes vers l’homme. « Très bien … Je vous offre ses plantes. Si vous arrivez à me les arracher des mains ou à me la couper pour les récupérer, cela s’arrêtera là. Mais si vous n’y arrivez pas, nous devront parler. »

L’homme au corps sec et rachitique, comparé à un Val’Ka ordinaire, plissa les yeux un instant d’incompréhension avant de sourire à nouveau d’une petite expression entre l’amusement et le sadisme.

« Vraiment ? Tu pense vraiment que … Que je ne pourrais pas mater une Val’Mar’Ko comme toi ? Ma jambe e-est … ouverte mais toi ? Tu n’as pas … Le moindre muscle ! Même la plus minable … Aurait plus de force que toi ! T’as aucunes chances ! Aucunes chances ! »

« Alors, si vous en êtes si confiant … Promettez-le sur votre honneur. »

Ses mots semblaient piquer pour Ek’va, sensible à cette seule et unique chose qu’il semblait convoiter : l’honneur. Cela se voyait dans son regard distrait mais confiant qu’il croyait avoir tant d’honneur, comme si l’honneur était une source de puissance, que c’était impossible puisse faillir à sa tâche et la perspective d’avoir « plus » d’honneur n’était pas une mauvaise chose. D’instinct, Yagleadra semblait avoir appuyé sur les bons boutons. Il suffirait maintenant de garder ses herbes en mains.

« Parole d’honneur d’Ek’va … Que je t’arracherais les deux bras s’il le faut ! AH ! »

Immédiatement après, il leva ses armes et sauta vers elle en usant de sa seule jambe valide pour abattre ses deux lames sur la main tendue de la recrue de HOPE, celle-ci ayant cependant le réflexe, s’étant préparée à cette éventualité, de rétracter son bras sans même bouger le reste de son corps et tendre ensuite ce même bras sur le coté alors que les lames du guerrier s’abattaient dans la poussière. Mais sans même être perturbé, celui-ci utilisa l’élan qu’il s’était donné avec son coup pour tourner sur lui-même avec une rapidité et agilité imprévisible en vue de sa blessure.

La lame la plus longue vint couper, comme dans du beurre, le poignet de la femme en rouge qui ne poussa pas un cri, pas un gémissement, ne grimaça même pas … Après sa petite pirouette, le fou se retrouva derrière Yagleadra, encore à l’abri des regards indiscrets entre toutes ses tentes formant en quelque sorte une « ruelle » et aborda un grand sourire de sa dentition décharnée.

« Ah-HA ! Je … J’le savais ! Ek’va est fort, Ek’va l’agile, le … Quoi ?! »

Mais alors qu’il brandissait ses armes en signe de victoire, il regarda médusé la jeune femme qui avait toujours sa main attachée à son bras. Usant de ses dons unique, elle avait coupée toute liaisons de son système nerveux avec ses bras juste pour cette occasion et lorsqu’il sectionna sa main, elle eut vite fait, sans même la laisser tomber, de venir la rechercher et la rattacher à son poigner de pars des extensions sortant de la blessure, du sang visqueux animé d’une volonté propre se changeant en muscle pour rattraper la chair, des tentacules pour ainsi dire… La tisseuse de chair se retourna alors vers l’homme, le fixant de son expression neutre, lui tendant à nouveau le bras.

« Voulez-vous tenter à nouveau ? »

« Je l’savais, Sorcellerie ! J’ai sentit ta chair sous ma lame ! »

« Vous devez vous méprendre… Ma main est toujours là. »

« Tais-toi, TAIS-TOI ! »

Il brandit à nouveau ses lames et tenta à nouveau de lui sectionner la main de diverses acrobaties, veillant toujours à atterrir sur sa bonne jambe alors que Yagleadra produisait l’adrénaline nécessaire pour que ses réflexes soient au point pour esquiver dans des mouvements moindres au vu du peu d’espace disponible. Elle n’était pas une combattante. Elle s’est entrainée pour se battre mais elle n’étais pas encore au point où elle pouvait se prétendre … être dédiée à cela. Cependant, scientifique de renom dans sa vie passée et dotée de la parfaite manipulation de son corps, même au niveau organe, elle pouvait adapter son corps en circonstance… Et améliorer ses connections nerveuses entre yeux et cerveau pour savoir réagir à la micro-seconde où elle le voyait bouger. Elle tenta donc d’utiliser de l’astuce de sa composition corporelle le moins possible afin de ne pas mettre en colère son vis-à-vis … Mais à force de danser avec lui, elle se rendit compte que malgré sa douleur, il avait de l’énergie à revendre, à moins que cela soit son fanatisme, sa détermination à ne pas perdre la face qui le poussait à continuer.

Elle décida alors de réagir afin de lui faire jeter l’éponge plus vite, ne sachant pas si elle allait pouvoir tenir indéfiniment non plus, malgré son calme et la maitrise de ses mouvements qui étaient impressionnant pour le commun des mortels. Alors qu’il  essayait encore et encore de couper sa main sans la tuer, sous la règle d’or de Va, Yagleadra se fit pousser une queue qui n’était pas là à l’origine sous cette forme humaine et l’utilisa pour l’enrouler autour de la jambe sur laquelle il s’appuyait pour la soulever un peu à un moment donner, l’obligeant par réflexe à se réceptionner sur sa mauvaise jambe, lui arrachant un grognement de douleur assez immonde avant de tomber, sa jambe de le soutenant pas.

« … Toutes mes excuses. »

Ses mots avaient été formulé avec une certaine sincérité, ne s’attendant pas à ce que ça lui fasse si mal mais dans cet instant, sa sincérité n’avait aucun poids dans la balance, le guerrier se relevant en respirant lourdement, grinçant des dents en voyant la queue alien de la femme devant elle.

« D’-D’où tu … Tu sors ça ? … Arghf ! … »

« Cela fait juste partit de mon corps. »

Ne cherchant pas plus à comprendre, il enchaina en se relevant et Yagleadra fit de même jusqu’à ce qu’il n’en ait assez de ressentir l’infâme douleur tourmentant sa jambe et qu’il finisse par se laisser tomber à terre, assit en se tenant la jambe.

« Sorcière ! … J’en peux plus … »

« Alors tenez votre parole d’honneur. »

Ainsi, quelques minutes plus tard, on pouvait apercevoir, à une espèce de taverne creusé dans la roche extérieure du colisée, sans doute le premier édifice de ce genre en tout Val, le fou et la jeune femme cote à cote, assis à une table. L’homme avait un bandage épais où plusieurs touffes d’herbes en ressortaient. Ce n’était pas du feuillage d’Yggdra véritable mais la tisseuse avait infusé cette « plante » d’assez d’agents antidouleur et « réparateur » pour que cela fasse tout comme. La jeune femme à la peau rouge regardait l’homme boire et boire de manière inconfortable, écoutant presque sans mots dires ses élucubrations.

« Par cette li-Liqueur et ces plantes, j’vais pouvoir … Faire des ravages, Ah ! Vym’Dra’Al me verra … Plus fort que jamais ! »

« Il semble … être très important, cet homme. Vous allez partir en « chasse » donc ? »

Elle posa la question en vue des mots qui lui avait échappé précédemment. Il avait appeler ça une « chasse » , comme pour chasser du gibier ou des monstre, en vu de Val, mais il était évident que ses premiers mots voulaient dire une « Attaque » et c’était justement ce qu’ils, elle et les autres agents, voulaient empêcher. De son coté, toute tension semblait être retombée, ayant visiblement accepté Yagleadra comme étant la Val’Mar’Ko qui l’avait soigné et qui lui avait tenu tête, une personne … de « confiance », pour ainsi dire.

« Ouai … Bientôt … Très bientôt… Nous allons leur montrer à ses … Enfin, on va … chasser, ouai … Ouai. Tu veux en faire partit ? Tu sais tenir une arme, non ? Tu DOIS savoir te battre ! »

Voyant là une opportunité, elle pencha un peu le visage et demanda innocemment « Puis-je réellement ? Ne dois-je pas prouver ma valeur à ton chef pour rejoindre ses rangs ? »

« Boarf ! Si t’es avec moi, je vais le convaincre, hein ! T-Tu verras … Nous allons nous battre avec HONNEUR ! »

Convenant ainsi, elle s’éloigna un instant pour pouvoir parler à sa HOPEwatch et communiquer directement à Nashar qui était, après tout sur le papier, le maitre des opérations.

« Monsieur ? Ici la recrue HO-6092. Je pense avoir un moyen d’approcher amicalement Vym’Dra’Al. J’attend vos instructions … »


Revenir en haut Aller en bas
Jeu 28 Juin - 16:14
Déchu de HOPE
avatar
Messages : 142

ID AGENT
Matricule: HO-8755
Voir le profil de l'utilisateur
Agent immobilier

Nashar & cie



Vym’Dra... Roh, écoute !


Nashar esquiva l’arbre qui était destiné à se fracasser contre son visage.

Tu fais ce que tu veux, mais ne grille pas notre couverture !


Pas plus que lui ne le ferait en tout cas. Il coupa la communication, jugeant qu'il avait d'autres chats à fouetter à l'heure actuelle. Le Val'Ka se fit craquer les doigts, il prit ses appuis et s’apprêta à bondir de nouveau vers le bleuté, mais fut arrêté par une discrète bourrasque. Concentrée, cette dernière visa sa jambe, le déséquilibrant. En profitant de cette occasion que l’Empereur s’était créée, il enveloppa son poing dans un tourbillon d’air pour frapper le natif en pleine face. Cette limitation était bien handicapante : ne pas pouvoir utiliser visiblement ses capacités de mage était une vraie plaie. Le mage s’en retrouvait fort contrarié. Ses pouvoirs, même s’il ne les avait pas toujours eus, étaient devenus une partie de lui. Une partie très pratique, qu’il était obligé de camoufler en subterfuges mesquins.

Le Val’Ka ne bougea pas d’un pouce face au coup qu’il venait de recevoir. Son expression quant à elle, passa de la colère à la rage. Il s’empara du poing de Nashar, avant de la soulever pour que leurs têtes soient face à face.

Tu n’utilises pas toute ta force pour te battre. Tu es un de ces sorciers, n’est-ce pas ? Pourquoi ne me jettes-tu pas de sort ? Je ne suis pas assez valeureux pour toi ? Tu bafoues mon honneur en ne m’affrontant pas avec toute ta puissance.


Tss. En voilà un nouveau. Il demandait expressément à recevoir une comète dans les dents. Nashar fut tenté de céder, mais il ne voulait vraiment pas attirer l’attention d’une autorité supérieure. Il se contenta donc de regarder son assaillant, avec un regard empli de haine. Le Val’Ka y répondit de la manière attendue. Il lui servit un bon coup dans l’estomac, qui le projeta sur plusieurs mètres.

Tu es faible. Les faibles meurent.


Le bleuté rit intérieurement. C’était sa phrase, ça. Il se releva. Il n’avait accusé aucun coup depuis le début du combat, grâce à divers boucliers élémentaires qu’il posait ici et là à des moments opportuns. Mais il sentait que l’ennemi en face perdait patience, et que bientôt, il lui serait difficile de camoufler ses moyens de défense, tant les assauts deviendront colossaux. L’idée de créer une bulle sans air autour de sa tête vint à l’esprit du beuté, mais il ne connaissait pas la constitution de l’adversaire en face. Cela pourrait prendre des heures pour l’asphyxier. Tss.

On ne se bat qu’avec toute sa puissance. Tu ne veux pas l’utiliser. Tu ne te bats donc pas. Un homme qui refuse de se battre...


À cet instant, le Val’Ka se jeta d'un bond presque sonique sur Nashar et lui décocha un violent direct du droit.

...Meurt.


Il fallait l’avouer, l’Empereur ne l’avait pas vu venir celle-là. Le coup fut si puissant qu’il crut entendre les os de son cou se tordre. Heureusement pour lui, l’instinct de survie prit immédiatement les mesures nécessaires en amortissant le coup reçu avec de l’air et en rafistolant les morceaux de son crâne fracturés par de la glace. Une barrière naturelle qui n’empêcha pas le bleuté de réceptionner la douleur qui découlait du punch endiablé. À terre, Nashar resta sonné un instant. Quelle sacrée détente, Nashar avait connu pire, mais quand même. Sa HOPEWatch reçut de nouvel notifications de ses subalternes, qui étaient toujours en reconnaissance. Peut-être aurait-il dû aller en ville finalement ?

Encore en vie ? Pour une brindille tu tiens bien la brise.


Le Val’Ka souleva Nashar par son col.

Je te ramène avec moi. Survie, et je ferais de toi mon esclave.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rebirth Universal :: Val :: Kor :: Va-