AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Derniers sujets
» Poke the Dragon
Aujourd'hui à 0:03 par Jason

» CT du Feu Eternel
Hier à 14:58 par The Rebirther

» Traumatisées de la vie
Sam 17 Nov - 20:41 par Emily Grimbald

» Leçon d'escrime
Sam 17 Nov - 19:57 par Proxima Centrenuit

» [MISSION]Kill the boredom
Sam 17 Nov - 18:55 par Jason

» Dans la Ligne de Mire
Sam 17 Nov - 18:08 par Jason

» Épreuve en plein désert [PV Geleerde]
Mer 14 Nov - 21:37 par Katarina sin miedo

» L'Aube des Mondes
Mer 14 Nov - 16:12 par Invité

» Ou comment se sortir du pétrin.
Dim 11 Nov - 20:13 par Sarah "Surtur"

» Demande de partenariat - The Fifth Being
Sam 10 Nov - 14:53 par The Rebirther

» Pour moi, la fin
Jeu 8 Nov - 10:54 par Jason

» Kill the Infraction
Lun 5 Nov - 16:44 par Proxima Centrenuit


Carnet de Présentation de Nashar

 :: INRP :: Carnet de Présentation :: Validés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Dim 18 Mar - 23:47
Déchu de HOPE
avatar
Messages : 139

ID AGENT
Matricule: HO-8755
Voir le profil de l'utilisateur
CP de Nashar
  • Univers d'origine
  • Valice
  • Origine
  • Inventé
  • Âge
  • 33 ans
  • Sexe
  • Masculin
Matricule HO-8755



Histoire

MUSIQUE 1


Victoire


Mon objectif est enfin atteint. Ces idiots. Ils m’ont laissé gagner la confiance du peuple. Ils m’ont laissé diriger leurs armées. Ils m’ont laissé conquérir leurs ennemis. Ils m’ont laissé les dominer. Et à la fin, ils m’ont laissé prendre leur vie. Ils avaient été beaucoup trop faibles pour opposer la moindre résistance durant tout ce temps, mon plan se déroulait à la perfection. Des années de lutte pour sortir des bas fonds de la Capitale. Des années de lutte à faire mes classes militaires. Des années de lutte dans ce monde perdu, à dompter les pouvoirs de ce démon. Des années de lutte à organiser mon arrivée au pouvoir. Tout cela se termine. Commence maintenant mon règne. Celui de l’Empereur Nashar 1er.

***


Réconfort


Mon règne, en tant que réel Empereur de Valice, fut doux. Je réorganisai la vie de mon Empire avec tranquillité. Bien sûr, l’opposition était tenue de ne pas s’exprimer. On ne pouvait rebâtir dans la lumière sur des fondations entachées. Les vieillards ne me faisant plus d’ombre, je peux dorénavant reprendre mes ambitions. La paix.

***


Mensonge


Nos jeux sont de plus en plus serrés. Peut-être est-ce dû à l’émergence de mes deux autres formes ? Qui sait. Toujours est-il que je suis maintenant son égal. Je la hais comme je la déteste. Je ne fais que m’amuser. Car bientôt, mon exil se termine.

***


Idôle


L’un après l’autre, il ployait le genou face à moi. Nous l’avions tous compris en même temps, mais l’Ombre protégeait le monde. Il le protégeait de fous tentant de le conquérir. Il le protégeait de moi. Et ces idiots m’ont aidé à m’en débarrasser.

***


Réalité


Pourtant, du fond des quartiers pauvres, la vie au palais paraissait idyllique. Manger tous les jours, eau propre, froide ou chaude à volonté, des gens qui travaillent pour soi et de bonnes odeurs tout au long de la journée. C’était cela que je m’imaginais, lorsque je passais sur scène pour distraire les petits aristocrates. À y repenser, aucun d’eux ne m’écoutait à ce moment-là. Trop occupé à observer les autres pour m’entendre moi. J’y avais gâché de belles chansons. Les choses n’ont pas beaucoup changé. Que l’on soit pauvre ou Empereur, l’admiration ne peut être atteinte que d’une façon. La peur. Et à mon grand désarroi, j'admirai énormément l'Ombre, et les choses qu'elle pouvait faire à mes proches.

***


Songe


Démon. Je t’ai offert mon âme. Démon. Je t’ai appelé. Démon. Ce pouvoir que tu m’as donné vient avec ton avidité pour le sang et la violence. Démon. Je ne le regrette pas, car il me sera utile pour accomplir mes objectifs. Démon. Je suis à toi, mais ne suis-je pas en train de devenir toi ?

***


Destin


Les traîtres et les partisans de l’ancien régime sont exécutés par mes soins. La peur, le respect, l'admiration. Ce sont des choses que je dois inspiré dès le début de mon règne. Je suis totalement libre d’agir maintenant. Plus de mission d’assassinat, plus de directive à suivre, plus de compte à rendre à qui que ce soit. Je suis seul et au pouvoir. Valice m’appartient, et bientôt le monde suivra.

***


Marionnette


La musique s'arrête. On m'applaudit. D'un sourire charmeur, je sors de la scène pour me réinstaller sur mon balcon. Le bruit des mains se percutant continue. Encore. Et encore. Jusqu'à ce que je les fasse taire, d'une simple perte de sourire. Ces rats. Aucun d'eux n'a l'oreille d'un vrai musicien. Aucun d'eux ne peut réellement saisir la beauté des chants. Aucun d'eux ne peut être accepté comme juge de mon talent. Cette fête n'était qu'une mascarade. Une facétie de plus que l'Ombre m'impose. Je n'étais qu'un pantin. Et ils n'étaient venus que pour faire bonne figure. Moi. Le puissant mage conquérant, Empereur de Valice, nommé d’après le dieu Destruction Nashar, héritier de pouvoirs immenses, volés à un démon. Moi. Pantin.

***


Paix


Je ne suis pas à blâmer pour le massacre de Gacendre. Ils ont attaqué les premiers, mes soldats ont répliqué. Certes, l’envoi de toute une garnison armée, les vols, viols, massacres et autres actes de barbarie furent peut-être une réponse légèrement exagérée à la simple rixe entre soldats. Mais le message était passé. Une fois les terres cendrées recouvertes de sel, je déclarais la guerre à mon voisin. La paix sonnait à sa porte.

***


Hésitation


L’exil. Loin des miens. Loin de tous. Mes instincts animaux peuvent s’exprimer librement ici. Je n’ai pas à me contrôler ici. Je suis libre ici. Et pourtant je brûle d’envie de finir ce que j’ai commencé. Je brûle d’envie d’avoir leur vie. De vivre dans leur château d’or. De me venger de ma basse naissance. Mais avec ces pulsions incontrôlables, je n’y arriverai pas. Il me faut du temps. Du temps que je trouverai ici.

***


Doute


Pauvre pays. Tellement terrifiés par ce que j’ai fait aux miens qu’ils ne désirent pas tenter une invasion. Pourtant, ils m’ont aidé à m’installer sur le trône. Ils savent que nos défenses sont vulnérables, maintenant et pour quelques années encore. Pourtant, personne ne bouge. Le calme total. Mes espions me rapportent même que des aides me seront bientôt envoyées. Comme si mon arrivée à la tête de Valice avait été orchestrée à l’avance. Comme si j'avais créé un nouveau terrain de jeu pour des forces inconnues. Je n’aime pas cela.

***


Triomphe


Le jour se lève. Chacun d’entre eux était mort. L’Ombre, et toutes ses branches expatriées, n’étaient plus. Nous avions ramené la lumière sur ce monde. Nous, les dirigeants des nations les plus puissantes, pouvions maintenant gouverner en paix. La paix.

***


Sourit


Lorsque la mélodie des larmes de mes soeurs s'apaisa, je me rendis prêt d’elle. Je dépose un dernier baiser sur son front, fier de pouvoir lui offrir une autre finalité que la fosse commune. En bon fils, j’organisai des funérailles somptueuses. En bon monarque, je m'assurai que le continent entier porta le deuil.

***


Obscur


Ils me donnaient des directives. Des astuces de régence, comme ils les appelaient. Je pensai les ennuis terminés. Je pensai avoir tué les dernières oppositions à ma révolution. Mais je pensais faussement. Car je n’étais qu’une poupée, et chacune de mes victoires était en réalité un fil qui s’enfonçait dans ma chair. Un fil me reliant à l'Ombre. Un fil faisant de moi un esclave.

***


Vérité


MUSIQUE 2


Un cri bestial accompagne mon départ. Cela ressemblait plus à des insultes qu’à des au revoir. Je comprends. C’est pour cela que je ne l’ai pas prévenu. Mettre fin à mon exil. Braver la mer. Oublier. Traverser la brume. Ne plus y penser. Retrouver Valice. Elle. Conquérir. Douleur.

***


Mère


Mère est morte. Née à même le sol, son cadavre reposait dans des draps de velours. Son visage, d’une douce blancheur, me rappelle les fois où je me réveillais trop tôt et où je l'observais en l'attendant. Ses rides et cicatrices, elles, font bouillir mon sang. Elle avait vécu une vie misérable, mais l’avait terminé siégeant dans le château où vivaient nombre de ses clients.

***


Moi


Démon. Je ne plierais pas face à tes bas instincts. Il y a des limites que même moi je ne franchirai pas. Démon. Tes pouvoirs sont à moi tant que je t’offre des vies. Alors, laisse-moi t’en donner. Démon. Prends ces nouveau-nés qui naîtront éternellement. Démon. Tu es à moi à présent.

***


Elle


Il y a des terres par delà les mers. Je le sais, j’y ai déjà mis les pieds. Mais je n’ai aucun désir d’aller les conquérir. Pas après la promesse que je lui ai faite. Je sais que si je la brisais, je briserais son coeur, ce qui briserait le mien. Et nous sommes du même bois. Si nous étions chacun l'essence de la peine de l’autre, nous nous entretuerions dans une explosion détonante. Et le monde brûlerait à la lueur de ce feu ardant.

***


Question


Tout cela en vaut-il la peine ? Le monde entier pourrait être sous mon contrôle. Je pourrais tout vouloir, je serais en droit de tout exiger. Mais pourquoi le ferais-je ? Ne puis-je pas me satisfaire de ce que j'ai déjà ? Pourquoi cet appétit pour la conquête ? Pourquoi cette faim pour la possession ? Pourquoi cette famine pour l’appropriation ? Ce sentiment, ma défunte mère m’en avait parlé une fois. À trop dormir dans le velours, le coton finit par brûler la peau. Me serais-je assoupi dans le pouvoir trop longtemps ?

***


Fierté


Cela suffit. Mon sang ne sera pas une marchandise à la disposition de l'Ombre. Aucune d'entre elles ne sera mariée de force, même si cela fait perdre des alliances. Ces chiens. Ils mourront de ma main.

***


Cachée


L’Ombre. Une puissante organisation. Inconnue de tous. Sauf des dirigeants. C’était eux. C’était eux qui m’avaient placé sur le trône. Je ne pouvais pas le croire. Je n’y crois encore qu’à moitié. Mais ces souillons m’avaient délibérément facilité la tâche. Les preuves étaient là. Je ne pouvais faire autrement. Ils avaient déjà écrit la pièce, et je l’ai joué à la perfection, sans même m’en rendre compte. J’avais été un pion, me croyant roi. L'échec était si cuisant, que j’ai failli reprendre le mat pour la revoir. Mais je n’étais pas homme à m’avouer vaincu si facilement.

***


Amer


Le monde est à mes pieds. Plus personne sur ce continent ne peut s’opposer à moi. Je me suis paru des artéfacts les plus puissants, des sorts les plus mortels et des protections les plus féroces. L’immortalité me tend les bras. Mais, dois-je m’en saisir ?

***


Défaite


Beaucoup de mort. La maladie touche mes semblables. Pas moi. Tant de désolations. Tant de disparition. Beaucoup sont morts. Du sang, de la faiblesse, l’arrêt du coeur. Une diffusion rapide. Pas de remède. Beaucoup étaient morts. Un Empereur tout puissant, mais démuni, observant les hivers emporter son peuple. Une demande d’aide, envoyée aux cieux. Une réponse. Un nouvel espoir. HOPE.


Description physique


  • Cheveux bleus mi-court
  • Yeux bleus
  • Peau bronzé
  • 1m85
  • Physique athlétique
  • Musculature légère
  • Vêtement noir sous manteau généralement blanc
  • 17cm


HOPEWatch
C'est là que le quiproquo commence : ne connaissant que les montres à gousset de son univers, il opta naturellement pour cette forme. Le problème est qu'il ne la trouve pas pratique : attaché autour de son cou ou dans la poche de son manteau, il faut toujours la sortir pour l'utiliser. Empli d'une fierté orgueilleuse, il n'a néanmoins pas voulu la changer en montre à poignet, préférant risquer les remontrances de ses supérieurs.

Fort heureusement, l'interface vocale lui permet d'avoir accès aux fonctionnalités de la HOPEWatch sans la sortir. Un hologramme sort alors du cadran en faisant toujours face au visage du bleuté, qui n'a qu'à le toucher ou simplement énoncer l'action qu'il désire effectuer.

Design de la HOPEWatch de Nashar


HOPEWear
L'uniforme de Nashar est... Invisible. Littéralement. Plus exactement, sa HOPEWear prend l'apparence de ses vêtements « normaux ». Arborant toujours un léger manteau, qu'il fasse chaud comme l'enfer ou froid comme l'hiver, il prend le plus grand soin de son apparence, en tant qu'Empereur et homme à femmes. Seule son écharpe, lorsqu'il la porte, n'est pas générée par l'équipement de HOPE.




Description mentale
Nashar est un leader né. Attention, ce n'est pas pour flatter son égo, mais son leadership n'est plus à prouver. Il a gravi tous les échelons de l'armée à une vitesse folle, avant d'arriver au grade de Général. Il est ensuite devenu Empereur, n'utilisant la ruse qu'en cas d'extrême... Lucidité. Car c'est comme ça qu'il décrit son côté pragmatique. Opportuniste, n'espérez pas le voir gravir une montagne pour la passer quand il a l’occasion de la détruire. Ses petits travers font tout de même de lui un leader efficace, n'hésitant pas à mettre en place les stratagèmes les plus fous, que cela soit pour chasser des monstres géants ou de simples rebelles.

Sans pitié, l'Empereur évolue normalement dans un monde où il est la justice. Certes, maintenant qu'il n'est plus à Valice, il sera moins intransigeant, mais gare à vous s'il vous juge inapte à respirer le même air que lui. L'éviter lorsqu'il est de mauvais poil, c'est s'éviter une mort lente, motivée par l'unique envie de faire souffrir.  

Mais Nashar n'est pas un monstre. Plutôt, il ne l'est plus. Assagi avec le temps, le bleuté a un regard plus posé sur les choses. Moins borné que dans sa jeunesse, il est dorénavant plus fier qu'orgueilleux. Plus flexible, il reste l'ambitieux qu'il a toujours été, même s'il a renoncé à étendre son Empire par-delà les mers. Il préfère maintenant profiter des joies de la vie : luxure et hédonisme incarnés dans un seul homme.

Il y a tout de même une spécificité singulière dans le caractère de Nashar. Deux, pour être plus exacte : Naïcel et Nyris. Je vous invite, cher lecteur, à vous referez à sa partie « Pouvoir/Capacité ».  Pour résumer, afin d'échapper à des pulsions meurtrières, le bleuté se divise en deux, l'espace de quelques heures, avant de redevenir lui-même.

Naïcel

Si l'étrange et la répugnante envie de voir Nashar à ses débuts vous obsédaient soudainement, sachez que cela est possible. Il vous suffit de rencontrer Naïcel. Semblable à ses mégalomanes rêvant de conquérir le monde, elle exacerbe les travers de Nashar, hormis son goût pour les arts de la chair. Que son visage, jugé innocent, ne vous trompe pas : elle est un Nashar Maléfique.

Nyris

Nyris est tout le contraire de Naïcel. Introverti, il est la caricature de l'adolescent malmené à l'école que l'on a envie de réconforter. Émotif et sentimentale, il lui est impossible de garder un secret, aussi important soit-il. Chouchou des femmes de la cour, il reste très facile à déstabiliser malgré son succès. Mais méfiez-vous, son innocence n'enlève en rien son lien avec Nashar.


Pouvoirs / Capacités
Magie


Un démon sans nom, jadis la crainte d'un monde entier. Voilà l'origine des pouvoirs de Nashar. Nul ne sait ce qu'il est vraiment, ni comment l'Empereur a fait pour se faire posséder. Mais ce qui est certain, c'est qu'il agit en parasite. Se nourrissant  de l'énergie dégageait par les vivants lors de leur trépas, le démon altère les pensées et la raison de son hôte, afin de le pousser à commettre des crimes sanglants. Pour faciliter cette tâche, il accorde des capacités hors du commun : sens surdéveloppé, temps de réaction et régénération accrue, et une force légèrement au-dessus de la moyenne. Mais là où le démon fait fort, c'est qu'il dote son hôte de pouvoir extrêmement puissant. Pour vous faire une idée, Nashar a défait un mage imbattu depuis des siècles. Et il l'a fait lors de ses premiers mois d'apprentissage.

Nyris et Naïcel


Néanmoins, le bleuté trouva que le prix pour cette puissance était beaucoup trop important : aucun de ses plans ambitieux pour s'élever au sommet n'était compatible avec des pulsions meurtrières aléatoires. Il s'isola donc, cherchant un moyen de se maitriser.

Au bout de quelques années, il le trouva. Une âme est unique. Si elle est divisée, chaque partie devient une âme à part entière. Et si elle devait se réunir, ces deux âmes cesseraient d'exister pour reformer la première. Or, le démon se nourrissait de l'énergie d'une âme qui cesse justement d'exister. La conclusion de ce raisonnement déboucha sur la création de Naïcel et de Nyris, une division de l'âme de Nashar. Ainsi, lorsque les pulsions commencent, le corps du bleuté déclenche immédiatement le sort de séparation, nourrissant le monstre de la disparition de l'âme de Nashar. Lorsque ce dernier réapparaît, c'est l'âme de Naïcel et de Nyris qui lui sert de carburant. Bien sûr, les meurtres classiques font le même effet, mais cela prévient les crises sanglantes du bleuté.

Affinité de glace


Le démon donne à Nashar les pouvoirs d'interagir avec les forces de la nature. Le bleuté est plus particulier à l'aise avec la maitrise des éléments : eau, feu, foudre, air, c'est surtout avec la glace qu'il excelle. Trouvant en cette dernière une beauté semblable à la sienne, il combat généralement en l'utilisant. Enfin, il maîtrise également quelques techniques d'hypnose.


Test RP


- Donc c'est la vision de ma « planète » de très haut dans le ciel. Je savais qu'elle était ronde, mais... Pas aussi gigantesque. Et cette brume qui la coupe, cela doit être le Nebel... Hm... Vous êtes en quête de personne forte, n'est-ce pas ? Dites à vos compagnons encore en bas que par delà l'Océan qui fait face à la Capitale, il y a un endroit. Un continent chaotique. Vous devriez trouver votre compte dans le premier bar venu.

Nashar prononça ces mots, un sourire en coin. Sans trop d'espoir de la revoir un jour, il alla jusqu'à son siège. Il avait accepté, après mûre réflexion, l'offre de ces inconnus venus du Ciel. Il se sentait nostalgique, en se disant qu'il allait quitter la terre qui l'avait vu grandir. Mais son instinct lui disait de suivre HOPE dans sa mission. Son instinct à lui, et celui du démon parasite en lui. Un accord bien inquiétant, ce qui soulignait le danger que pouvait représenter cet Ainé. Une entité dotée d'assez de force pour mettre en péril l'univers. La source de son pouvoir devait être incommensurable. Le bleuté nourrissait secrètement son envie de la lui voler. D'être l'égal d'un dieu. Un vrai dieu, et pas un simple Empereur perdu dans cette chose appelée Univers. Mais comment pourrait-il y arriver ? Il trouverait bien...

D'autres véhicules flottants passèrent près du hublot devant Nashar. Cette magie. Être capable de se déplacer sur une telle distance à une telle vitesse. Les ressources en énergie du mage qui la faisait se mouvoir devaient aussi être immenses. Il existait donc des êtres aussi puissants dans l'Univers ? L'Empereur en fut irrité, si bien qu'il ne prononça pas un mot durant le trajet. Cela ne l'empêcha pas de lire les différents documents sur HOPE qu'on lui avait remis, pendant qu'il écoutait les conversations des Passenger. Beaucoup de chose à mettre en place pour son arrivée apparemment. Cela n'allait pas être de tout repos. Cependant, il était satisfait. Il avait négocié un remède à la maladie pour son peuple. Ses sœurs allaient survivre, et lui, il n'avait qu'à accomplir quelques missions pour HOPE en échange, et peut-être tenter de mettre la main sur les pouvoirs d'un dieu. Tout allait bien se passer.


Autres
Pseudo : Nash'
Age : 22 ans
Comment avez-vous connu le forum : J'ai trébuché.


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rebirth Universal :: INRP :: Carnet de Présentation :: Validés-